X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Décès de Paul Alexander Banko : le coroner conclut à une mort accidentelle

durée 19 octobre 2023 | 06h57
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Le coroner, Me Jean-Pierre Chamberland, a conclu le 2 octobre que le kayakiste disparu sur les eaux du fleuve Saint-Laurent pendant près de trois semaines en mai dernier, Paul Alexander Banko, est décédé accidentellement. «Il a été téméraire dans son intention de se rendre sur ces iles ce jour-là», a-t-il écrit dans son rapport.

    L’homme âgé de 41 ans de Brossard s’est aventuré seul en kayak le 18 mai vers 16 h 30 sur le fleuve Saint-Laurent à partir du quai de Notre-Dame-du-Portage. Entomologiste spécialiste dans la recherche d’insectes rares, il avait l’intention de se rendre vers les Îles Pèlerins pour y étudier des spécimens. Ces dernières sont situées à plusieurs kilomètres au nord-ouest de la municipalité.

    Les conditions météorologiques n’étaient pas optimales pour une sortie sur le fleuve. «Le temps n’est pas beau, la mer est houleuse et mauvaise. L’eau est […] très froide. Les vents sont de 20 à 25 nœuds et, au large, les vagues sont de 6 à 8 pieds de hauteur», décrit Me Chamberland.

    M. Banko n’était que très peu ou pas habitué au kayakisme. «[…] même s’il l’avait été, les conditions prévalentes sur la mer auraient dû le dissuader de s’y aventurer ainsi, car à mon avis, même des experts auraient hésité», souligne le coroner.

    Pour ces raisons, le kayakiste aurait vraisemblablement chaviré. Le spécialiste attribue les causes de la mort à l’hypothermie et la noyade consécutivement à une immersion dans le Saint-Laurent. 

    Étant donné l’état du corps lorsqu’il a été retrouvé trois semaines après sa disparition, en faisant fi des ecchymoses et égratignures causées par un voyage de plus de 200 km dans le fleuve, Me Chamberland estime la date de la mort au 18 mai.

    Rappelons que la dépouille a été retrouvée le 8 juin dans la municipalité de Saint-Ulric dans la Matanie. Le kayak de M. Banko avait été découvert le 26 mai dans le secteur de Pointe-au-Père à Rimouski. D’importantes équipes de recherche de la Sûreté du Québec, de la Garde côtière et des Forces armées canadiennes avaient été déployés pendant près de deux semaines de Kamouraska à Rimouski afin de retrouver le disparu.

    À LIRE AUSSI»

    Les recherches se poursuivent pour retrouver le kayakiste disparu

    Disparition : le périmètre s’agrandit et les Forces armées se joignent aux recherches


     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h52

    Un 15e rendez-vous pour les amateurs de grands crus

    Au fil des années, le Littoral bercé par le vin s’est positionné comme un événement incontournable de la rentrée. Les amateurs de grands crus se donneront rendez-vous le 27 août prochain, à l’Auberge de la Pointe de Rivière-du-Loup, pour sa 15e présentation. Et parce qu’on ne change pas une formule gagnante, l’organisateur du Littoral bercé par ...

    Publié à 6h36

    Charles Lavoie élu conseiller municipal à Notre-Dame-des-Neiges 

    Le citoyen Charles Lavoie a remporté l’élection partielle visant à pourvoir le poste de conseiller municipal vacant à Notre-Dame-des-Neiges, ce dimanche 21 juillet. Il a recueilli 161 des 217 votes reçus, soit 74,1 % des voix.   M. Lavoie se joindra ainsi au conseil municipal actuel formé du maire Jean-Marie Dugas, ainsi que des conseillères et ...

    21 juillet 2024 | 6h32

    Les cadets de la SQ visiteront les campings du Québec

    Du 20 au 27 juillet, les cadets de la Sûreté du Québec visiteront plusieurs campings aux quatre coins de la province. L’objectif? Rappeler aux vacanciers et aux visiteurs que les lois s’appliquent partout, même au camping. Plus de 200 cadets visiteront les campings dans les 74 municipalités participantes au programme cadets de la Sûreté du ...