Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

26 novembre 2019 - 15:31

Une impression de déjà-vu

Le lundi 25 novembre, le bureau du député Denis Tardif diffuse un communiqué de presse. «Denis Tardif annonce 400 000 $ pour les routes de la circonscription».  Une presque belle nouvelle. Mais j'ai l'impression ici qu'on considère que la mémoire d'un électeur est aussi courte que celle d'Adèle, la petite teckel de mon collègue Étienne. 

Pourquoi ? Parce que les projets concernant les municipalités d’Auclair et de Saint-Juste-du-Lac ont déjà fait l'objet d'annonces… en septembre dernier. À lire : ICI.

Pas moins de 24 heures plus tard, nouveau communiqué de presse. «250 000 $ du MAPAQ annoncés par le député Denis Tardif». Deux fermes de la région reçoivent 50 000 $ chacune, on s'en réjouit. Il manque 150 000 $. Attendez, La Distillerie Fils du Roy de Sant-Arsène est citée. Intéressant, mais pas de montant. Par déduction, la Distillerie reçoit 150 000 $. Ça vous dit quelque chose ? Moi oui et ça remonte à mai dernier! À lire : ICI.

***

Avec les problèmes que rencontre Récupération des Basques, mon hypothèse est que le député Tardif veut montrer qu’il fait sa part dans le recyclage.

AJOUT

Erratum plaide-t-on. Mais honnêtement, je n'y crois pas.

Bonjour,
Les communiqués émis lundi le 25 novembre 2019 et mardi le 26 novembre 2019 comportaient tous deux des informations qui avaient déjà été diffusées. Or, ces communiqués n’auraient pas dû être publiés tels qu’ils l’ont été. Les deux communiqués concernaient les infrastructures routières  et des subventions à des exploitations agricoles, acéricoles et une distillerie.
Nous remercions ceux et celles qui ont porté cette situation à notre attention.

Ce que le courriel ne dit pas c'est que dès hier midi, j'ai souligné au bureau du député qu'il s'agissait de vieilles annonces. Soit 24 h avant le deuxième courriel.

A-t-on voulu embellir une petite annonce et on s'est fait prendre ? Il n'y a pas de scandale. Il n'est pas le premier politicien à recycler ses annonces, toutefois cette pratique apparait généralement dans d'importants projets. Bref, qu'on se préoccupe de telles balivernes (erratum) quand des dossiers autrement plus importants sont sur la table me laisse perplexe.

Question inutile à me poser : Est-ce que Denis Tardif avait un billet du médecin pour son absence à la rencontre citoyenne portant sur l'Héritage 1 de la semaine dernière... ?

Ok, maintenant passons aux choses sérieuses SVP !

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: