Publicité
28 mai 2019 - 16:20 | Mis à jour : 16:48

Québec accorde une aide de 150 000 $ à la Distillerie Fils du Roy

Le député de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Denis Tardif, au nom du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, André Lamontagne, a annoncé que le gouvernement du Québec accorde une aide financière pouvant atteindre 150 000 $ à la Distillerie Fils du Roy Québec de Saint-Arsène, dans la région du Bas-Saint-Laurent.

L'entreprise emploiera cette somme à la réalisation de son projet d'agrandissement de la salle de production ainsi qu'à l'acquisition d'équipement d'automatisation pour la chaîne de production de ses spiritueux. Grâce à cet investissement, la capacité de production de l'entreprise passera de 1200 à près de 5000 bouteilles par mois d'ici 5 ans.

«L'industrie de la transformation alimentaire est le premier secteur manufacturier au Québec, c'est dire l'importance de cette activité pour notre économie. Dans ce domaine, comme ailleurs, le manque de main-d'œuvre est un problème qui perdure et nous devons y trouver des solutions. Une salle de production plus grande et un nouvel équipement d'automatisation  permettront à la Distillerie Fils du Roy Québec d'élargir ses marchés et de mieux répondre à la demande des consommateurs.», André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.

«Pour une entreprise locale qui a obtenu son permis de distillateur en 2015, la Distillerie Fils du Roy Québec offre déjà une gamme de cinq spiritueux qui ont trouvé une place de choix auprès des consommateurs. De plus, cette distillerie entend mettre de nouveaux produits sur le marché prochainement. L'aide financière qui lui est accordée aujourd'hui représente un levier financier qui l'aidera à relever un défi de taille. En mettant en œuvre ce programme d'investissement, le gouvernement reconnaît le rôle majeur que joue l'industrie de la transformation alimentaire dans la croissance et la prospérité économique de notre région. Il a à cœur de la soutenir face à la forte concurrence présente sur les marchés», a souligné Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata

La contribution financière confirmée aujourd'hui provient du programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité. Ce programme vise à accroître les investissements dans le secteur de la transformation alimentaire pour remédier au manque de main-d'œuvre et augmenter la compétitivité des entreprises.

 

Publicité

Commentez cet article