Publicité

12 février 2022 - 06:54

Ressources intermédiaires : coûts de projets très élevés et manque d’employés

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le désir de garder les personnes âgées le plus longtemps possible dans leur communauté est une préoccupation importante à la MRC Les Basques. Le préfet Bertin Denis explique le peu de projets en ressources intermédiaires (RI) dans les petites communautés en raison de coûts très élevés pour la construction ou la conversion de résidences adaptées à cette clientèle et la difficulté à recruter la main-d’œuvre nécessaire.

«L’offre et la demande, ça ne suit pas. On n’est pas capable de construire assez pour les besoins. De plus les propriétaires doivent charger un prix en fonction de la rentabilité et le revenu des clients n’augmente pas aussi vite», mentionne M. Denis.

Selon lui, la progression des bébés-boomers à un âge plus avancé de la retraite ne fera qu’amplifier le problème. «Je pense que nous avons encore pour 10 ans d’augmentation, va-t-il avoir plus de places pour nous?», questionne le préfet.

Bertin Denis a également parlé du programme Accès-Logis. «Les promoteurs doivent avoir une mise de fonds de 15 % , mais avec les coûts de construction très élevés on parle plutôt de 30 à 35 %», indique-t-il.

Une autre problématique pour les propriétaires est de trouver les travailleurs, dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre. «Ça prend du monde pour donner les soins», lance-t-il.

AUSSI À LIRE :

  >> Portrait des ressources intermédiaires et des résidences privées pour aînés

  >> À Dégelis, on souhaite ravoir une ressource intermédiaire

  >> RPA et RI : un problème de main-d’œuvre avant tout

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article