Publicité

5 février 2020 - 17:07 | Mis à jour : 17:27

L’Héritage 1 rebondit à la période de questions de l’Assemblée nationale

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 4
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le député de René-Lévesque Martin Ouellet a talonné le ministre des Transports François Bonnardel lors de la période de questions de l’Assemblée nationale au sujet de l’Héritage 1, le bateau reliant Trois-Pistoles aux Escoumins, sur la rive nord. Il lui a demandé à trois reprises les raisons qui expliquent le refus de Québec de financer les travaux en cale sèche de l’ordre de 5 M$ nécessaires à la reprise du service lors de l’été 2020.

«Ça fait trois mois que les citoyens de Trois-Pistoles et des Escoumins marchent dans la rue et attendent que le gouvernement investisse pour le traversier L’Héritage 1. Un traversier fiable, qui a donné de fiers services à la STQ pendant que le F.A. Gauthier était sur les blocs, que l’Apollo était donné pour être coulé dans le fleuve et que le Saaremaa était à quai en raison des conditions météorologiques», a fait savoir M. Ouellet au ministre François Bonnardel.

Il a ajouté que le service de traverse entre Trois-Pistoles et les Escoumins compte 39 000 utilisateurs par année et permet aux deux régions de retirer des retombées économiques de 5 M$. M. Ouellet a d’ailleurs tracé le lien entre les deux rives sur une carte à l’aide d’un crayon au feutre, dénonçant du même fait l’empressement du gouvernement à aller de l’avant avec le projet de troisième lien entre Québec et Lévis.

Le ministre des Transports François Bonnardel a répondu avec des affirmations qu’il avait déjà servies dans le passé au mois de novembre, lors du refus du gouvernement de financer le bateau. Il s’est dit préoccupé par l’âge du navire, et les sommes qui y seront investies pour assurer sa fiabilité. Il a souligné que la desserte n’appartient pas à la Société des traversiers du Québec, mais à une corporation, la Compagnie de navigation des Basques. Cette dernière est la propriété des municipalités de Trois-Pistoles, Notre-Dame-des-Neiges, Les Escoumins et de la communauté de la Première Nation Essipit.

«C’est un bateau qui a 46 ans d’âge. Les réparations de ce bateau étaient estimées à 4,9 M$ et les frais de contingence, les surplus additionnels qui sont possibles dû au bateau et à son âge sont évalués à 1,5 jusqu’à 2 M$. J’ai demandé des garanties additionnelles à la Corporation pour être capable d’avoir tous les éléments financiers en main pour revoir la décision s’il le faut dans les prochains jours et s’assurer qu’on puisse donner une desserte l’été prochain à la Corporation et aux gens qui l’utilisent», a-t-il fait savoir lors de la période de questions. Le ministre des Transports confirme avoir obtenu toutes les informations supplémentaires de la part de la corporation et affirme qu’il pourra rendre une décision finale au cours des prochaines semaines.

Le député Martin Ouellet a dénoncé que le gouvernement du Québec prend plus de précautions pour le service de traverse entre Trois-Pistoles et les Escoumins que pour le troisième lien entre Québec et Lévis. Il a ajouté que le traversier est crucial pour la vitalité des communautés de Trois-Pistoles et Les Escoumins.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Si le bateau appartient vraiment à la corporation des Basques, il est compréhensible que le gouvernement ne veuille pas effectués les réparations. Le gouvernement ne peut quand même pas payer pour des réparations à des bateaux qui ne lui appartiennent pas.

    Basques - 2020-02-06 06:07
  • J’aimerais voir mon député Tardif nous défendre autant. J’espère au moins qu’il travaille fort en coulisse pour son milieu

    Claire - 2020-02-05 23:48
  • Merci au ministre Bonnardel de nous donner les informations pertinentes sur le dossier:

    (J’ai demandé des garanties additionnelles à la Corporation pour être capable d’avoir tous les éléments financiers en main pour revoir la décision...)

    alors qu'un Jean-Pierre Rioux manipule la population en jouant que sur l'émotif et qui fait brasser sa marde par des Guillaume Legault et autres feseux de service ...qui n'apportent rien de concret sur les aspects financiers de la patente, sinon de crinquer le monde et les tenir dans un flou (artistique)...

    Les contribuables des municipalités propriétaires de maisons sont directement concernés de
    par la structure de la CNB et JAMAIS on donne l'heure juste sur les risques et conséquences
    d'une dissolution de cette corporation ou pire, sa continuation... un gouffre sans fonds, c'est
    l'cas de le dire !




    The flying dutchman - 2020-02-05 23:14
  • Pendant ce temps-là, le gouvernement de la CAQ donne à une compagnie française, même pas québécoise, 30 millions pour développer des dirigeables pour le Grand Nord même si ça ne fait aucun sens selon les experts. 30 millions jeté par les fenêtres et on niaise pour 5 millions à une région du Québec qui en a bien besoin. C'est une vraie farce cette affaire-là, ils sont pas sérieux et c'est eux autres qui ont acheté l'Apollo pour probablement le couler en face Baie-Comeau.

    André - 2020-02-05 21:28