Publicité

27 août 2014 - 11:27 | Mis à jour : 11:33

Saint-Modeste sur un pied d'alerte

Cathy Gagnon

Par Cathy Gagnon, journaliste

Toutes les réactions 1

Saint-Modeste – Une entrevue avec le maire de Saint-Modeste, Louis-Marie Bastille, le mercredi 27 août au matin, le lendemain du début de l'incendie qui ravageait entre autres des terres appartenant à la Tourbière H. Théberge et à Tourbière Berger, permettait de constater que la municipalité s'était préparée au pire, tout en espérant le meilleur.

« Hier soir vers l'heure du souper, nous avons décidé d'établir la cellule de crise ici, dans l'édifice municipal, indique M. Bastille. Nous avons ouvert le Centre Guillaume-Bastille de façon préventive, mais jusqu'à maintenant, les personnes touchées par les évacuations se sont trouvées elles-mêmes une résidence temporaire. Appuyés par la Ville de Rivière-du-Loup, nous avons aussi contacté la Croix-Rouge et la Sécurité civile. Sans être présents, puisque la situation actuelle ne l'exige pas, ils demeurent sur un pied d'alerte, avertis de ce qui est en cours à Saint-Modeste. »

À LIRE AUSSI :

  >> Incendie de Saint-Modeste: la situation s’améliore

  >> Violent incendie dans une tourbière de Saint-Modeste

  >> Éteindre un feu de tourbe

  >> Nos photos de l'incendie

COLLABORATION DE TOUS

M. Bastille souhaitait souligner l'implication et la compétence de tous les gens des divers domaines touchés travaillant efficacement au bon déroulement des opérations. « Je suis demeuré sur place jusqu'à minuit et demi hier soir et ce matin, je suis arrivé à 5 h 30, note le maire. Les employés municipaux également ont été solidaires. Ils ont accepté de revenir hier soir et de rentrer très tôt ce matin. Certains ont même laissé de côté leurs vacances. »

Selon M. Bastille, la population est rassurée par la présence de tous les intervenants et se sentent en sécurité grâce à toutes les précautions qui ont été prises. « Nous n'avons reçu aucun téléphone de citoyens inquiets de la situation. Selon moi, les gens sont surtout curieux de voir ce qui se passe. »

En effet, beaucoup de curieux s'arrêtaient pour regarder le travail impressionnant des pilotes des avions de la SOPFEU, survolant tout le secteur à basse altitude. Les autorités rappellent tout de même aux automobilistes de ne pas s'arrêter en bordure des artères afin de ne pas nuire aux opérations.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Moi j ai été évacuer par un policier de la S.Q. Il ma dit fais vos bagages toi et ta famille et trouver vous un endroit ou habiter .Jamais qu'il ma dit qui il y avait des ressource pour moi et ma et ma famille. Personne devait le savoir car une fois ma famille en sécurité j ai demande de l aide sur les medias sociaux pour m aider a évacuer mes animaux et personne ma parler de la cellule de gestion de crise ou d aide pour la famille désolé même les personne du village me non pas parle.Il AIS vrai pour pour le reste des operations tout ses bien déroule et tout le monde font une belle job

    Un évacué de la route de l église nord - 2014-08-27 15:31