X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le centre d’innovation HIFA maintenant en construction

durée 16 janvier 2023 | 06h57
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Le secteur du campus de l’entreprise Premier Tech a présentement des airs de la rue Saint-Louis. Depuis la mi-décembre, des pieux sont enfoncés dans le roc afin de soutenir la future bâtisse qui sera construite dans le futur parc technologique de Rivière-du-Loup. Les travaux de construction du centre d’innovation des Halles d’innovation et de formation avancée (HIFA) ont débuté en octobre dernier.

    L’excavation ainsi que les remblais ont été effectués. Lorsque l’enfonçage des pieux sera terminé, le coffrage et la fondation se dérouleront tout au long de l’hiver. Les murs de l’infrastructure devraient être érigés à compter du 1er mai et ce, jusqu’en décembre. «Ça se passe très bien, on est en avance sur nos échéanciers», souligne Rémi Massé, le directeur général de l’organisme à but non lucratif HIFA.

    Le centre technologique, qui a obtenu des aides financières de plus de 30 M $ pour la réalisation de son projet en février 2022, devrait être complété en janvier 2024. Malgré le contexte inflationniste, M. Massé mentionne que le projet respecte le budget pour le moment. Selon lui, HIFA profite du ralentissement de l’économie et du domaine de la construction puisque d’autres projets d’envergure ont été ralentis ou annulés.

    Rappelons que le centre d’innovation HIFA comptera 50 000 pieds carrés dont 80 % constitueront une usine pilote. Cette dernière se découlera en trois parties, l’automatisation, la robotique et l’intelligence manufacturière. «C’est pour appuyer les entreprises dans leur transformation numérique qui doit s’opérer pour les aider à faire face à différents enjeux de pénurie de main-d’œuvre, à augmenter leur productivité, à les rendre plus compétitifs dans le contexte de la mondialisation et la nouvelle réalité», explique Rémi Massé.

    Ainsi, les entreprises intéressées feront appel à HIFA qui aura des démonstrations à même son usine. Ensemble, ils définiront les besoins spécifiques et les supports financiers à aller chercher. Par la suite, le matériel numérique sera installé à même les locaux d’HIFA où il sera expérimenté, configuré, formé et programmé. «Quand tout aura été testé, les cellules robotiques pourront être installées dans l’usine de l’entreprise cliente», indique le directeur général.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    6 juillet 2024 | 6h00

    Projet éolien PPAW1: des places toujours disponibles devant le BAPE

    Si le projet éolien Pohénégamook–Picard–Saint-Antonin–Wolastokuk 1 (PPAW1) déchaine les passions, force est d'admettre que l'impact ne se ressent pas sur le nombre de participants aux séances du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Jeudi, l'organisme a précisé que plusieurs places étaient toujours disponibles pour toute ...

    5 juillet 2024 | 9h17

    La fusion entre les groupements forestiers de Témiscouata et de Métis-Neigette devra attendre 

    La fusion envisagée entre le Groupement forestier de Témiscouata et le Groupement forestier Métis-Neigette n’aura pas lieu, du moins à court terme. Le projet a été proposé aux membres lors d’une assemblée générale extraordinaire le 20 juin, mais le résultat s’est révélé insuffisant. Ce n’est toutefois que partie remise, estiment les ...

    4 juillet 2024 | 6h30

    Les huit MRC du Bas-Saint-Laurent adoptent le rapport annuel du CRD

    Réunis en assemblée générale annuelle à Matane le 27 juin dernier, les préfets des huit MRC ont adopté le rapport annuel et élu le nouveau conseil exécutif du Collectif régional de développement (CRD) du Bas-Saint-Laurent.   Chantale Lavoie, préfet de la MRC de la Matapédia, a été élue à la présidence du conseil d’administration. Elle succède à ...