Publicité

21 février 2022 - 14:38 | Mis à jour : 19:21

Investissements de près de 35 M$ pour l’innovation manufacturière à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Un centre d’innovation permettant aux entreprises d’augmenter leur capacité technologique en automatisation, en robotique et en intelligence manufacturière verra le jour à Rivière-du-Loup dans un peu plus d’un an. Des aides financières totalisant plus de 30 M$ ont été octroyées par les gouvernements et différents partenaires à l’organisme les Halles d’innovation et de formation avancée (HIFA) pour la concrétisation de ce grand projet, le 21 février. 

Au cours des prochains mois, un bâtiment de trois étages d’une superficie d’environ 45 000 pieds carrés, à la fine pointe de la technologie, sera ainsi construit sur les terrains adjacents au campus de l’entreprise Premier Tech. Il fera partie, à terme, du futur parc technologique de Rivière-du-Loup. 

HIFA compte mettre à la disposition des entreprises des «halles d’expérimentation collaborative» - des plateaux techniques d’une quarantaine de pieds - et des équipements d’avant-garde qui leur permettront de s’approprier des connaissances liées aux différentes étapes d’innovation et d’accélérer leur transformation numérique. 

Le nouveau centre d’innovation favorisera aussi une collaboration étroite et nécessaire entre le milieu de la recherche – l’UQAR, par exemple – et le secteur industriel. Un resserrement des liens qui est le bienvenue et qui viendra favoriser l’éclosion d’un écosystème favorisant le partage du savoir et la formation avancée dans la région. 

«C’est un projet qui est né de Premier Tech et d’une discussion avec des collègues en 2016, lors de laquelle on se demandait comment faire venir des centres de recherche plus près de nous, a déclaré Jean Bélanger, président et directeur général de Premier Tech. C’est un super beau projet qui est maintenant en voie de se concrétiser. Ça va être bon pour les petites, moyennes et grandes entreprises. Pour les ingénieurs et les ingénieux, pour les entrepreneurs et le personnel des entreprises.»

«HIFA saura appuyer concrètement les entreprises de la région en leur offrant un centre d’innovation de classe mondiale autour duquel graviteront des experts-conseils chevronnés», s’est de son côté réjoui Rémi Massé, directeur général du Centre d’innovation HIFA.

EMBALLAGE INNOVANT

Le positionnement des Halles d’innovation et de formation avancée (HIFA) à Rivière-du-Loup et l’implication des entreprises Premier Tech et Cascades n’est pas un hasard, puisque ces entreprises sont des chefs de fils en matière d’emballage innovant, de systèmes d’emballages intelligents et d’efficience des chaînes de production, un créneau visé par le projet. 

Contribuer au développement durable, en mettant de l’avant des projets de valorisation des résidus forestiers et agroalimentaires pour le développement d’un emballage écologique et de nouvelle génération est d’ailleurs un des objectifs que s’est donnée HIFA. La fibre de bois et les bioplastiques sont les deux ressources qui pourraient être utilisées à court terme pour créer de nouveaux types d’emballages.

AIDES FINANCIÈRES

La concrétisation de ce projet d’envergure est possible grâce à la participation financière des gouvernements et de plusieurs autres partenaires. Le gouvernement du Québec y accorde 13,4 millions de dollars, soit une aide financière non remboursable de 12,9 millions de dollars du ministère de l’Économie et de l’Innovation et un montant de 500 000 $ du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Pour sa part, le gouvernement du Canada accorde une contribution non remboursable de 9,4 millions de dollars consentie en vertu du Fonds pour l’emploi et la croissance, un programme fédéral administré par Développement économique Canada au Québec. Le Mouvement Desjardins, Le Fonds de solidarité FTQ, ainsi que les entreprises Cascades et Premier Tech participent aussi financièrement pour les prochaines années.  

«Notre gouvernement a pris des mesures pour aider nos entreprises en misant sur l’innovation, les nouvelles technologies et le virage vert. En appuyant les Halles d’Innovation et de Formation Avancée, c’est exactement ce que nous faisons aujourd’hui», a déclaré Pascale St-Onge, ministre des Sports et ministre responsable de DEC pour les régions du Québec.«La construction de ce nouveau centre d’excellence sera un élément clé pour le déploiement de l’économie verte au Bas-Saint-Laurent, mais aussi pour l’ensemble du Québec.» 

De son côté, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon a réitéré que le développement des régions et l’appui à l’investissement en innovation sont des priorités du gouvernement et de son ministère. Il y voit aussi un moyen d’attirer et de retenir des travailleurs qualifiés dans le Bas-Saint-Laurent. 

«Des champions industriels comme Premier Tech et Cascades travaillent pour mettre sur pied un projet qui va faire augmenter la productivité tout en réduisant les déchets. C’est exactement le genre de projets qu’on veut appuyer partout au Québec», a-t-il souligné.

Notons que le Centre d’innovation HIFA été constitué conjointement par le Centre d'entrepreneuriat et d'essaimage de l'Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC), le Centre québécois de recherche et de développement de l'aluminium (CQRDA) et l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), en collaboration avec plusieurs partenaires comme le Fonds de solidarité FTQ et le Mouvement Desjardins, ainsi que les grands manufacturiers Premier Tech et Cascades.

Les travaux pour la réalisation du bâtiment débuteront au cours des prochains jours et s’échelonneront sur une période de 18 mois.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article