X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Rencontre constructive entre la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac et la ministre des Affaires municipales  

durée 7 mai 2024 | 18h45
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La rencontre prévue entre la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac et la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a eu lieu à Québec le 7 mai. Celle-ci a été qualifiée de «constructive» par l’administration municipale.

    Le maire de Témiscouata-sur-le-Lac Denis Blais, la mairesse suppléante Pascale Mailloux et la directrice générale Chantal-Karen Caron ont pris part à cette rencontre, de même que la députée de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Amélie Dionne.

    Dans une communication de presse, envoyée en soirée, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac explique que la rencontre avait pour objectif de faire état de la situation qui sévit actuellement à la Ville, ainsi que d’évaluer les différentes options possibles pour sortir de cette impasse. La mise en place de différentes actions est d’ailleurs à prévoir. 

    Certaines discussions avec le bureau régional du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation doivent cependant avoir lieu avant de pouvoir statuer concrètement sur la suite des choses, indique-t-on. 

    À la mi-avril, le maire de Témiscouata-sur-le-Lac et quatre conseillers avaient annoncé l’exclusion des élus Ginette Bégin et Étienne Deschênes de leurs rencontres plénières. Ils avaient déploré le climat de travail devenu toxique autant pour l’administration municipale que pour eux en raison de suspicion, de confrontation et d’intimidation.

    Étienne Deschênes et Ginette Bégin s’étaient alors dits surpris de cette décision. Ils soutenaient ne rien avoir à se reprocher, estimant poser des questions légitimes.  

    À peine quelques jours plus tard, la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, avait confirmé qu'elle prévoyait une rencontre imminente avec le maire Denis Blais et la députée Amélie Dionne

    En début de semaine, les deux conseillers exclus ont également publié un communiqué dans lequel ils déploraient que la démocratie municipale était menacée à Témiscouata-sur-le-Lac. Ils critiquaient la Ville d’avoir convoqué trois séances extraordinaires du conseil municipal entre le 29 avril et le 6 mai. 

    Le maire Denis Blais avait alors refusé de commenter cette situation, respectant ainsi son engagement de ne pas accorder d’entrevue avant la rencontre avec la ministre Laforest. 

    Maintenant que cette rencontre a eu lieu, M. Blais maintient qu’il souhaite prendre le temps nécessaire pour bien évaluer les différentes possibilités et d’en discuter avec l’équipe à l’hôtel de ville, a précisé la Ville. Aucune entrevue ne sera donc accordée avant d’avoir statué sur les actions à venir.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...