X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Rencontre imminente entre le MAMH et la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac

durée 18 avril 2024 | 15h12
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a confirmé qu’elle prévoyait bientôt rencontrer les élus de Témiscouata-sur-le-Lac avec la députée de la circonscription, Amélie Dionne, concernant les difficultés rencontrées récemment à la Ville. 

    «Je vais travailler en accompagnement, il va y avoir une rencontre», a-t-elle affirmé, à la suite d’une conférence de presse tenue à Kamouraska au sujet de la bonification du Fonds région et ruralité.

    La ministre a envoyé une lettre au maire Denis Blais, ce 18 avril au matin, afin de prévoir une rencontre qui déterminerait les besoins de la Ville. Après cette rencontre, Mme Laforest pourra concrètement établir l’aide et le soutien que son ministère apportera au conseil municipal témilacois.

    «On le fait pour les citoyens spécifiquement parce qu’ils doivent avoir des élus irréprochables», soutient-elle.

    Rappelons que le maire de Témiscouata-sur-le-Lac et quatre conseillers ont annoncé l’exclusion de deux conseillers des rencontres plénières le 15 avril.

    L’élue de Rivière-du-Loup - Témiscouata s’est dite très préoccupée de la situation. «Ça vient également justifier le dépôt du projet de loi 57 que ma collègue a déposé», mentionne-t-elle. Ce projet prévoit donner des outils et encadrer les conseils municipaux, mais aussi aider les élus à comprendre leurs rôles et responsabilités ainsi que celles de l’administration publique. «Je pense qu’il y a une mécompréhension présentement», confie-t-elle.

    La ministre Laforest indique que, dans le projet de loi, une formation de six mois sera exigée lorsque les conseillers seront élus. Cette dernière sera réalisée en collaboration avec la Fédération québécoise des Municipalités. «Intimidation, propos menaçants, violences. On vient bien serrer la vis pour que les conseils municipaux se passent très bien», assure-t-elle. Le projet de loi a été déposé cette semaine.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    Publié à 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    Publié à 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...