X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Du mouvement pour du logement abordable à Rivière-du-Loup

durée 8 mai 2024 | 06h03
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    La Ville de Rivière-du-Loup a réitéré sa volonté de créer plus de logement abordable sur son territoire à la séance du conseil du 6 mai. Un peu plus d’1 M$ sont prévus pour acquérir une partie du lot situé devant le Maxi et aider à la reconversion du Monastère Sainte-Claire.

    Les élus ont approuvé une offre d’achat à intervenir avec la Société de développement Plaza inc. au montant de 883 000 $ pour l’acquisition du terrain situé à l’angle du boulevard de l’Hôtel-de-Ville et de la rue des Cèdres devant le Maxi.

    «C’est une belle plaque de terrain qui est non utilisée qui pourrait être densifiée autrement que juste avoir de la pelouse», a soutenu Mario Bastille. Par le futur achat de cet espace de 6 367 mètres carrés, la Ville désire se créer une réserve foncière pour éventuellement y créer du logement abordable.

    Dans la dernière année, la Ville a effectué une modification au zonage afin de permettre l’habitation sur ce terrain vacant. «En même temps on se prépare si jamais il y a un autre [Programme d'habitation abordable Québec] qui est ouvert, s’il y a des gens qui veulent déposer, on pourrait peut-être justement pouvoir offrir le terrain en contribution pour pouvoir construire du logement social ou abordable», a partagé l’élu.

    Il ne cache pas avoir dans ses cartons un projet avec l’Office d’habitation régional de Rivière-du-Loup (ORHRDL). Toutefois, il ignore si c’est cet organisme ou un autre qui bénéficiera ce terrain près des services qui pourrait répondre aux besoins d’une clientèle sans véhicule.

    MONASTÈRE DES SŒURS CLARISSES

    Après avoir pris un pas de recul dans son projet de conversion du Monastère des Sœurs Clarisses et de construction d’une bâtisse de 30 unités à l’ouest du bâtiment religieux de près de 50 M$, Les Logements Populaires du Bas-Saint-Laurent, un organisme à but non lucratif piloté par le groupe Aténa, avance de nouveau dans le dossier.

    Avec la flagrante montée des couts liés aux travaux, l’OBNL a dû retourner à la table à dessin afin de revoir son montage financier. Pour y arriver, il a demandé une aide financière conjointe entre la Ville de Rivière-du-Loup et la Société d’habitation du Québec dans le cadre du programme Rénovation Québec. 

    Un montant de 406 636 $, dont 50 % sera déboursé par la Ville, sera donc versé aux Logements Populaires du Bas-Saint-Laurent. Rivière-du-Loup a aussi remis le compteur à zéro concernant le crédit de taxes octroyé à l’OBNL pendant 35 ans. «Les sœurs qui étaient là ne payaient pas de taxes, c’est un bâtiment qui est religieux. On se dit que s’il était encore utilisé par les sœurs on n’aurait pas plus de revenus de taxes», a lancé M. Bastille.

    Sans cette somme, Mario Bastille indique que le projet n’aurait pu voir le jour. C’est la première fois que la Ville de Rivière-du-Loup décaisse de l’argent dans ce dossier. «203 000 $, si on peut sauver le bâtiment qui est là, je trouve que ce n’est pas cher payé en même temps, et ça va venir répondre à des besoins, a partagé l’élu. L’objectif, ça a toujours été de voir ce projet-là se réaliser». Il espère que cet engagement donnera l’oxygène nécessaire à l’organisme pour concrétiser leur vision.

    Si on peut aider, je pense qu’il faut le faire. -Mario Bastille

    «Nous, l’élastique est comme rendu au bout dans ce projet-là de la part de ce que la Ville peut faire comme implication financière», a-t-il souligné en période de questions.

    Mentionnons que dans ce dossier, la Ville participera au programme de supplément au loyer pendant cinq ans. Elle donnera 10 % du montant de location pour 80 % des logements pour chacun des deux projets. Un crédit de 50 % des taxes de services est aussi offert pendant 35 ans pour le Monastère. 

    «C’est un projet en lequel la Ville, les élus, on croit beaucoup», a confié Mario Bastille. Il ne connait pas l’échéancier du Groupe Aténa, mais souhaite que la réhabilitation du Monastère se fasse afin de sauver un bâtiment patrimonial et, à la fois, de loger des citoyens qui en ont besoin. 
     

    commentairesCommentaires

    1

    • MB
      Mariette Boucher
      temps Il y a 2 semaines
      Bonjour moi je suis une personne seule qui doit penser a vouloir déménager dans le futur car je ne pourrai me payer un loyer de 650 et plus .Je travaille 18h.semaine j ai pas la santé pour n'en faire plus donc si je peux avoir un logement à prix selon mes moyens serais apprécié et reconnaissante Je vous envoie ces mots en espérant qu' un jour je puisse vivre mieux merci de votre attention et compréhension
    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    29 mai 2024 | 15h13

    Maintien de la traverse à Rivière-du-Loup : le gouvernement refuse de prendre position 

    Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) continue d’entretenir une incertitude dans le dossier de la traverse entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon. Les députés de la CAQ ont refusé d'appuyer une motion présentée par le Parti libéral du Québec demandant au gouvernement de s'engager à maintenir le lien maritime au quai louperivois, ce ...

    29 mai 2024 | 14h05

    Plus de 75 cas actifs de coqueluche dans les MRC de Rivière-du-Loup et de Kamouraska

    Dans les dernières semaines, la direction de la santé publique régionale a observé une recrudescence des cas de coqueluche dans les secteurs de Rivière-du-Loup et de Kamouraska. En date du 28 mai, 75 cas actifs ont été répertoriés sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSSBSL). Selon le Dr ...

    29 mai 2024 | 10h54

    La Chambre de commerce de retour à l’Assemblée nationale dans le dossier de la traverse

    À l’initiative de la Ville de Rivière-du-Loup et en compagnie d’une délégation de représentants de la région, la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup s’est de nouveau rendue à l’Assemblée nationale pour exiger un fois de plus le maintien de la Traverse Rivière-du-Loup - Saint-Siméon, ce mercredi 29 mai.  «Il est inconcevable que le ...