X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Un pas de recul dans le projet de conversion du Monastère Sainte-Claire

durée 10 octobre 2023 | 06h00
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Le projet de conversion du Monastère Sainte-Claire bat de l’aile. En raison de la flagrante montée des couts de construction, le Groupe Aténa, responsable du dossier, est forcé de le mettre sur pause.

    À LIRE AUSSI»

    Un nouveau souffle pour le monastère des sœurs Clarisses de Rivière-du-Loup

    La conversion du monastère Sainte-Claire évaluée à plus de 50 M$

    Interrogé sur l’avancée du projet par Info Dimanche, le maire Mario Bastille a confirmé l’information. La Ville, en compagnie de la députée de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, a rencontré le Groupe Aténa le 22 septembre dernier. Ce dernier a signifié avoir pris un pas de recul dans le dossier.

    «Les évaluations des couts du projet sont exorbitantes, donc ils ont pris un pas de recul. L’intention est toujours de le réaliser par contre», assure le maire. Il indique avoir réitéré l’implication, la collaboration et le désir de la Ville à voir la conversion se concrétiser. 

    Le Groupe Aténa travaillerait présentement à effectuer des modifications aux plans de la conversion du Monastère pour vérifier ce qui peut être réalisé à des couts moindres. L’objectif de la coopérative est d’entrer dans l’enveloppe budgétaire prévue au préalable.

    UN MANQUE DE COMMUNICATION

    La rencontre entre ces acteurs s’est déroulée à la demande de la Ville afin de savoir où en était rendu le projet. Mario Bastille souligne que des informations étaient données au compte-goutte de la part d’Aténa et les appels n’étaient pas retournés. Il a donc remis les pendules à l’heure afin d’avoir des mises à jour sur les changements au projet, les étapes à suivre et les besoins financiers notamment.

    Le maire a aussi demandé au groupe d’assurer un lien avec les médias. «Ce n’est pas à la Ville ou à la députée de faire les communications pour eux. Parce que nous ça fait quand même plusieurs semaines, plusieurs mois qu’on est interpellés sur ce sujet», soutient-il.

    «Ils ont un travail à faire de leur côté. Donc le message est passé et ils ont dit l’avoir bien entendu, maintenant la balle est dans leur camp», a conclu Mario Bastille.

    Info Dimanche a tenté de rejoindre
le Groupe Aténa pour obtenir davantage de détails. Les demandes sont restées sans réponse.
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h41

    Aide médicale à mourir : un projet de loi déposé par le Bloc Québécois

    Le Bloc Québécois a déposé un important projet de loi ce mercredi 22 mai à la Chambre des communes, dans le but de permettre aux personnes qui souffrent de maladies neurocognitives graves et incurables de déposer une demande anticipée d’aide médicale à mourir. La démarche bloquiste s’accorde avec celle du Québec qui est prêt à agir en ce sens. Ce ...

    Publié à 6h54

    Petits fruits, grands espoirs 

    Le printemps est synonyme de bourgeons en fleurs, de chants d’oiseaux et d’une luminosité naturelle plus abondante. Pour les producteurs maraichers et agricoles, comme Martin LeBel et Nathalie Bernier de la Fraisière LeBel, c’est aussi une période de renouveau, d’aspirations et d’optimisme. Un sentiment qui est d’autant plus important après une ...

    Publié à 6h45

    Diffusion 3P remet 2 000 $ à la Fabrique de Notre-Dame-des-Neiges de Trois-Pistoles

    À la suite du spectacle de Patrick Normand qui s’est déroulé le 6 mai à l’église de Trois-Pistoles où plus de 400 billets ont été vendus, Diffusion 3P a remis un chèque de 2 000 $ à Fabrique de Notre-Dame-des-Neiges. Alain Panneton, qui a mis sur pied Diffusion 3P, s’est réjoui de la présence nombreuse du public et du milieu culturel à son ...