X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Le Front commun annonce trois autres journées de grève

durée 6 novembre 2023 | 11h35
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    Des centaines de syndiqués du secteur public et parapublic du Front commun se sont fait entendre aux abords de leurs lieux de travail le 6 novembre, partout au Québec. Tant dans le secteur de l’éducation, de la santé ou des services sociaux, la grève vise à mettre une pression sur le gouvernement du Québec afin de négocier de meilleures conditions de travail.

    Des dizaines de drapeaux aux couleurs du Front commun flottaient sur la rue Saint-Pierre à Rivière-du-Loup, près de l’école secondaire et sur le boulevard Armand-Thériault, devant le Centre hospitalier régional du Grand-Portage. En marge de cette première journée de débrayage, le Front commun a annoncé trois autres journées de grève consécutives qui pourraient être exercées du 21 au 23 novembre.

    «Le dépôt qui a été fait dimanche dernier avec une proposition à 10,3 %, c’est carrément une insulte. On est très très loin de nos attentes», souligne Simon Dubé, représentant national pour l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

    Les syndicats membres du Front commun revendiquent une première hausse de salaire au 1er avril 2023 représentant l’augmentation de l’Indice des prix à la consommation (IPC) plus 2 %. Pour 2024, le comité de négociation veut obtenir l’IPC plus 3 % et pour 2025, l’IPC plus 4 %. Des revendications concernent également l’amélioration de la composition des classes et la bonification du Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics.

    «Ça fait pas mal de monde devant l’hôpital et devant les écoles aussi. C’est une grosse journée aujourd’hui, mais c’est une belle journée collective», ajoute Simon Dubé. De nombreux manifestants se promenaient autour des écoles, du Cégep de Rivière-du-Loup et du Centre professionnel Pavillon-de-L’Avenir, en avant-midi. D’autres manifestations ont aussi été organisées près des établissements scolaires et de santé dans les régions des Basques, du Témiscouata et du Kamouraska.

     «Si jamais il n’y a aucun développement, on verra jusqu’où le gouvernement veut aller, nous nous sommes voté une grève générale illimitée», indique le vice-président du Syndicat de l’enseignement du Grand-Portage (SEGP) et enseignant de sciences à l’école secondaire de Rivière-du-Loup, Denis Arsenault.

    La dernière offre du gouvernement du Québec, déposée par la présidente du Conseil du trésor, Sonia Lebel, prévoit des hausses salariales de 10,3 % sur cinq ans et un montant forfaitaire de 1 000 $ pour la première année.

    Le Front commun regroupe environ 420 000 travailleuses et travailleurs du secteur public affiliés avec la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS.

    » À lire aussi : Première journée de grève le 6 novembre pour le Front commun

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h00

    Vivre Les Basques cet été

    La MRC Les Basques, c’est la nature, la culture, l’accès au fleuve Saint-Laurent, les bons repas entre amis et les couchers de soleil à couper le souffle. La MRC des Basques a de quoi surprendre avec son territoire côtier et agricole qui regorge de petits trésors à découvrir au fil des randonnées à vélo, à pied ou en auto. Cet été, découvrez deux ...

    23 juin 2024 | 7h05

    Fierté locale et notoriété pour Rivière-du-Loup

    La saison touristique semble déjà bien entamée si on regarde l’achalandage des dernières semaines. Les visiteurs, toujours en quête d’expériences nouvelles et d’aventures, viennent dans la région de Rivière-du-Loup pour décrocher, profiter du grand air et découvrir nos incontournables. Cette année, Tourisme Rivière-du-Loup a choisi d’orienter ses ...

    23 juin 2024 | 6h55

    Le Louperivois Gaston Pelletier élu troisième récipiendaire du prix Jacques-Grimard au Québec

    Le Louperivois, Gaston Pelletier, connu pour ses nombreux engagements dans la communauté, a vu son travail être récompensé devant ses pairs lors du 53e congrès de l’Association des archivistes du Québec qui se déroulait du 29 au 31 mai à l’Hôtel Universel. Il s’est distingué par son intérêt marqué pour l’histoire de sa région qui a motivé ses ...