X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Dévoilement des premiers participants du Germoir parcours d’incubation

durée 24 avril 2023 | 06h03
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    La première cohorte de quatre participants du Germoir, parcours d’incubation a été dévoilée, ce 21 avril à la Ferme Becqué de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup. Deux entreprises agricoles de la MRC de la Matapédia et deux de la MRC de Rivière-du-Loup ont été sélectionnées afin de recevoir de l’accompagnement durant deux ans et demi.

    Les copropriétaires de La Buissionnière Herboriste de Saint-Épiphane qui cultive des plantes médicinales, Sarah Morneau-Paquette et François-Xavier Dessureaux, se réjouissent de pouvoir profiter de ce nouveau programme. Arrivé il y a tout juste un an de Montréal, le couple ne connait pas très bien le territoire. Ainsi, le Germoir s’est présenté comme un plateau d’argent devant eux.

    «C’est inouï comme opportunité», souligne Mme Morneau-Paquette, formée en herboristerie. Débutant leur entreprise de zéro, obtenir du soutien tout au long de leur démarrage et des différents processus les rassure et les motive à avancer. «C’est le petit coup de pied dans le derrière pour se mettre en action», image-t-elle en riant. Le couple a présentement une terre en friche et tout à accomplir encore, mais il est motivé puisqu’il se sent épaulé.

    Pour les nouveaux propriétaires de la Ferme Becqué depuis janvier, Annie Rocheleau et Michel Govaerts, le Germoir parcours d’incubation est une plus-value inestimable. «On sait la valeur d’être bien accompagné», confie le couple. Parents de deux enfants de 10 et 25 mois, il était impératif pour eux d’avoir de bonnes bases pour bien démarrer cette nouvelle aventure et qu’elle perdure dans le temps. 

    «On arrive ici et la personne qui nous connait le plus c’est celle au BMR», partage M. Govaerts en rigolant. Originaires de la Montérégie, les deux agriculteurs ne connaissent pas les types de sols, le climat de la région puisque le territoire est complètement différent du leur. «Il y a aussi l’aspect que c’est un nouveau programme. Ce que j’aime, en fait, c’est d’aider à façonner tout ce qui va être offert dans les futures années pour la relève, les nouvelles entreprises», a commenté Mme Rocheleau. 

    Le Germoir parcours d’incubation, «c’est une belle offre pour la relève agricole», soutient Jeanne Trachy, coordonnatrice du projet. Tout au long de leur expérience, les participants auront droit à du mentorat, des conseils, des formations et plus encore.

    «Ce projet va nous permettre de faire des transmissions, car il y a beaucoup de fermes qui cherchent de la relève présentement, c’est une réalité, a assuré la mairesse de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, Josée Ouellet. Donc c’est important qu’il y ait de l’accompagnement qui soit fait à ce niveau-là pour que ça se perpétue dans le temps».

    À LIRE AUSSI » Un parcours d’incubation pour les jeunes agriculteurs du Bas-Saint-Laurent
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    19 mai 2024 | 6h33

    Témis en Bière de retour en août

    C’est du 1er au 3 août que se tiendra la 4e édition de Témis en Bière au Parc Clair Soleil de Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Cabano. Lors de ce festival de la bière, il sera possible de manger des produits locaux et régionaux, puis d’écouter de la musique alors que l’admission sera gratuite pour entrer sur le site. Ainsi, des ...

    19 mai 2024 | 6h29

    Le Mouvement Desjardins abandonne les régions, selon les syndicats 

    Le Conseil régional FTQ Bas-Saint-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, le SEPB-Québec local 575, ainsi que les représentants de la société civile et maires de la région, dénoncent la décision du Mouvement Desjardins de fermer ses bureaux, guichets et centres de services dans 10 municipalités. Pour les différents porte-paroles, il est clair que ...

    19 mai 2024 | 6h03

    La qualité de l’air sera suivie et mesurée à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le ministère de l’Environnement a récemment fait part de nouvelles mesures qu’il allait mettre en place afin de s’assurer de la qualité de l’air à Saint-Mathieu-de-Rioux. Des démarches concrètes, issues d’un plan de contrôle, seront entreprises au cours de la saison estivale et viendront répondre aux plaintes répétées envers les émanations de ...