Publicité

10 septembre 2022 - 16:35 | Mis à jour : 18:59

Manifestation pour la «liberté» à Rivière-du-Loup

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Toutes les réactions 3

Une vingtaine de manifestants se sont rassemblés pour la «liberté», ce 10 septembre en après-midi, face au bureau du député de l’Assemblée nationale à Rivière-du-Loup. Les contestataires voulaient, par cette marche qui s’est terminée au parc du Campus et de la Cité, promouvoir un grand changement de gouvernance au Québec.

«La prochaine vague c’est nous, soyez avisés», «Non l’identité numérique», «Libre chez nous c’est notre choix au Québec», «Diversifiez vos sources d’information», sont des messages qui apparaissaient sur les pancartes brandies par les participants. Certaines de ces affiches ont été aperçues lors du 5 à 7 conservateur organisé par Louise Moreault ce 8 septembre

Les marcheurs réclamaient une commission d’enquête publique dans les CHSLD et souhaitaient, par leur visibilité, influencer les citoyens à voter pour les partis qui ne sont pas représentés à l’Assemblée nationale. Les contestataires appuient, notamment, la candidature de Louise Moreault, candidate conservatrice dans Rivière-du-Loup-Témiscouata et désirent son entrée au local situé au 320, boulevard Hôtel-de-Ville.

Lors de leur déplacement, les manifestants qui scandaient «Liberté» ont été klaxonnés de nombreuses fois par des automobilistes. Un policier escortait la marche afin de veiller à la sécurité des participants.

Quelques minutes après le début de la manifestation, les participants se sont arrêtés devant le Tim Hortons pour déclamer des messages au mégaphone. Les contestataires ont, entre autres, dénoncé les masques, les vaccins ainsi que les confinements. 

Une autre manifestation est prévue par le groupe le 1er octobre prochain. Cette dernière sera annoncée de la même façon que celle-ci, soit par des pamphlets distribués à toute la population.

Info Dimanche s’est entretenue avec l’organisatrice de l’évènement. Cependant, ayant exigé de voir le texte avant sa publication, une demande qui va à l’encontre des normes journalistiques, Info Dimanche a fait le choix de ne pas retenir son témoignage dans le présent article.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • une grosse foule pas la peine de faire un article.

    Bertrand Lavoie - 2022-09-11 22:32
  • Bravo pour avoir dit les vrais faits sans jugements négatifs.

    April Johanne - 2022-09-11 19:15
  • Je devais participer à cette manifestation mais un empêchement majeur m'en a empêché, dommage qu'il n'y ait eu qu'une vingtaine de participants, ça démontre que les mentalités et la servitude au gouvernement seront dures à changer, réveiller les endormis brainwashés est quasi impossible, comme une certaine chanteuse l'a si bien dit, réfléchir est difficile, vaut mieux laisser ça au gouvernement, c'est moins fatiguant. Bravo à ceux qui ont participés....

    Michel Gagnon - 2022-09-11 12:33