Publicité

20 août 2022 - 06:59 | Mis à jour : 17:18

Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup ouvre officiellement les portes de son Hub créatif

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le Hub créatif de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup a été inauguré ce 18 aout, bien qu’il soit ouvert depuis quelques mois déjà. La mairesse, Josée Ouellet, souhaite que toute la population s’approprie ce lieu agissant comme un concentré de services communautaires, tous sous un même toit.

Ce projet, situé au 36, chemin Taché est, a été mis sur pied en 2019 par la Coopérative de solidarité santé de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup qui voulait remplir sa mission préventive auprès des citoyens de la communauté. Josée Ouellet précise qu’il joue un rôle important pour favoriser la sécurité alimentaire, vestimentaire et préserver la santé mentale des utilisateurs.

La Coop a bénéficié d’une somme de 100 000 $ dans le cadre du programme Échange entre les générations du Secrétariat à la jeunesse du gouvernement du Québec octroyée en mars 2020 et Desjardins a accordé un montant de 130 000 $ à ce projet.

Caroline Levesque accueille les visiteurs du Hub créatif (Maison des générations et du terroir), comme s’ils entraient chez elle. «Je cuisine beaucoup de soupes et de desserts avec des aliments régionaux, je les transforme et je les redonne. Les gens du village peuvent venir prendre des cafés sur la petite terrasse, participer à des ateliers ou venir donner de leur temps pour que le projet continue de se développer», explique la coordonnatrice du Hub créatif.

Près de l’entrée se trouve la section des artisans locaux et de l’économie locale, un peu plus loin une friperie a été aménagée, une cuisine où sont donnés des ateliers se situe tout au fond du bâtiment. Un frigo partagé a aussi été installé dans la résidence, incitant les visiteurs à y déposer des aliments, fruits, légumes ou plats préparés pour les redonner à la communauté. Au 2e étage, un espace a été aménagé pour accueillir diverses formations, activités ou des ateliers.

La programmation de l’hiver 2022 incluait des cours de yoga, de cuisine pour les enfants et les adultes, d’initiation à la poterie, de guitare, des ateliers de peinture à l’huile et des cafés-rencontres. «Ç’a permis aux gens du coin de venir voir du monde, de ne plus être seuls et de se sentir moins isolés […] Au départ en 2019, nous voulions offrir une belle programmation d’activités, mais nous avons été freinés par la pandémie. Nous avons décidé de développer un autre aspect avec le frigo partagé qui nous a été offert par le Carrefour d’initiatives populaires pour contrer le gaspillage alimentaire», explique Mme Ouellet. Les profits réalisés par la friperie servent à financer en partie les services de santé dispensés par la Coop de solidarité santé, qui est gestionnaire du projet.

Diane Lemelin est bénévole depuis les tous débuts du projet, en 2019. Elle aime l’aspect de rencontre et d’échange avec les gens de son milieu. Retraitée depuis une quinzaine d’années, elle voulait rester dans l’action. «Quand j’ai entendu qu’il y avait une nouvelle friperie à Saint-Hubert avec un côté d’artisanat, j’ai décidé de donner de mon temps. Pourquoi pas ? J’ai mis la main à la pâte, c’est ma participation pour la communauté et pour faire vivre notre coin. J’ai des atomes crochus avec Caroline, on s’adonne bien et je me rends utile plutôt que de rester à la maison.»

Les résultats ce de projet ont été présentés à la population lors d’un 5 à 7 d’inauguration,  le 18 aout dernier.

» À lire aussi - Projets intergénérationnels : 161 000$ pour la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata

Publicité


Publicité

Commentez cet article