Publicité

19 juillet 2022 - 06:59 | Mis à jour : 09:54

Chien de sang blessé par balle : un chasseur condamné à payer plus de 10 000 $

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le conducteur de chien de sang Patrick Alexandre, basé à Saint-Pacôme, a eu gain de cause le 14 juin dernier à la Division des petites créances de la Cour du Québec. Il réclamait la somme de 15 000 $ pour des blessures graves qui ont été infligées par balle à son chien de travail par un chasseur alors qu’il se trouvait en forêt au Témiscouata en octobre 2019.

Après avoir entendu les faits, la juge Hermina Popescu a condamné l’un des défendeurs, le chasseur Raymond Thériault, à dédommager le conducteur de chien de sang Patrick Alexandre d’un montant de 10 528,22 $.

Les défendeurs ont reconnu que le chien de sang a pu être accidentellement blessé par une balle tirée par le chasseur sur l’orignal. D’après le jugement, Patrick Alexandre a déboursé un montant de 9 160,28 $ afin de payer les frais du vétérinaire. Sa chienne de sang, Jessy, une Rouge du Hanovre, a été opérée d’urgence à sa patte arrière droite et un plâtre lui a été apposé après avoir été atteinte par une balle de fusil. Le demandeur a dû passer quelques jours auprès de son animal afin de lui prêter assistance. La juge Popescu a rappelé qu’aucune accusation au criminel formelle n’a été déposée contre les défendeurs.

Patrick Alexandre a raconté avoir entendu des bruits de VTT sur un chemin de terre, non loin de l’endroit où il suivait la piste d’un animal blessé dans le bois. Le chien de sang est dressé pour retrouver du gibier blessé qui a pris la fuite.

Selon les témoignages, M. Alexandre ne tenait pas son chien en laisse, mais il portait un collier muni d’un GPS. Devant le tribunal, il a concédé qu’un conducteur de chien de sang doit tenir son animal en laisse en tout temps. Lorsque Patrick Alexandre a entendu les VTT s’immobiliser, il a crié «Tirez pas mon chien». Presqu’au même moment, il a entendu une détonation à environ 300 mètres devant lui, sans voir quoi que ce soit en raison du couvert forestier.

Le défendeur a affirmé qu’il a tiré à deux reprises sur l’orignal afin de l’abattre, dont une fois alors que l’animal était couché par terre. «Le Tribunal estime que M. Thériault, lorsqu’il tire sur l’orignal, alors qu’il voit Jessy tourner constamment autour de la bête, a commis une faute car il ne s’est pas assuré que sa balle atteindra uniquement l’orignal», peut-on lire dans le jugement.

La juge Hermina Popescu a estimé que le demandeur, Patrick Alexandre, a aussi commis une faute puisqu’il n’a pas tenu son chien en laisse. Elle a estimé que le partage de responsabilité se chiffrait à 80 % et 20 %, ce qui fait en sorte que le défendeur a dû verser un montant de 10 528,22 $ à Patrick Alexandre alors que ce dernier réclamait le montant maximum permis aux petites créances, soit 15 000 $. La décision a été rendue le 14 juin dans ce dossier. Dans une publication sur les réseaux sociaux, Patrick Alexandre confirme que son chien de sang Jessy a repris du service.

» À lire aussi : Un chien de sang atteint par balles au Témiscouata

Publicité


Publicité

Commentez cet article