Publicité

8 juillet 2022 - 12:23 | Mis à jour : 15:40

Saint-Antonin prend les grands moyens pour obtenir une nouvelle école primaire

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le maire de Saint-Antonin Michel Nadeau a lancé ce 8 juillet une offensive publique afin de demander que le projet de nouvelle école dans sa Ville soit financé par le gouvernement du Québec. Une pancarte et des banderoles en format géant ont été installées avec l’inscription «Une nouvelle école, c’est primordial à la Ville de Saint-Antonin», près de l’autoroute 85 et dans le secteur du Millénaire.

Il s’agit d’une première étape de la mobilisation que le maire veut susciter dans sa communauté. «Je demande l’aide d’Éric Girard, le ministre des Finances pour qu’il gratte ses tiroirs pour donner de l’argent à Jean-François Roberge, le ministre de l’Éducation. On nous dit qu’il n’y a pas de budget. Je crie assez fort pour que ça se rende à ces deux personnes-là […] Je veux qu’on soit capable d’avoir une école pour nos petits bouts de chou», ajoute Michel Nadeau.

Le maire de la Ville de Saint-Antonin ajoute qu’il se bat pour obtenir la construction d’une deuxième école primaire depuis six ans. «Ça va urger, parce qu’avant qu’ils commencent la construction, ça repousse d’une année à une autre», précise M. Nadeau.

Une trentaine de permis de construction ont été délivrés depuis le mois de janvier 2022 à Saint-Antonin, ce qui laisse croire que de nombreuses familles s’y installeront. Michel Nadeau souhaite que tous les enfants puissent être accueillis à l’école Lanouette de Saint-Antonin, mais sa capacité maximale de 400 élèves est atteinte. «Il y a certains services essentiels qu’on doit avoir pour notre population», souligne-t-il. Des locaux polyvalents, la bibliothèque et les classes de musique et d’arts plastiques ont dû être convertis en salles de classe.

Les terrains pouvant accueillir la nouvelle école sont prêts et les infrastructures nécessaires (électricité, eau, égouts) ont déjà été amenées au bout de la rue des Fougères. Le maire ajoute que de 2016 à 2022, la population de Saint-Antonin a augmenté de plus de 7 %, l’offre de services doit donc suivre la cadence, selon lui. M. Nadeau souhaite faire de ce projet un enjeu lors de la prochaine campagne électorale provinciale qui aura lieu au cours des mois à venir. Les élections sont prévues le 3 octobre. 

Rappelons qu’au cours des prochaines semaines, le Centre de services scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup publiera un appel d’offres afin de déménager des unités modulaires de Saint-Modeste en direction de l’école Lanouette de Saint-Antonin pour augmenter sa capacité d’accueil temporairement.

Le projet déposé au ministère de l’Éducation au cours des derniers mois pour la construction d’une nouvelle école de 160 à 180 élèves à Saint-Antonin comprend 2 classes préscolaires ainsi que 6 classes primaires, près du chemin de Rivière-Verte. En mai dernier, Québec a reconnu le manque de places à l’école Lanouette. À la fin du mois de juin, le gouvernement a toutefois annoncé que le projet de construction d’une nouvelle école n’avait pas été retenu au Plan québécois des infrastructures. Une nouvelle demande sera adressée par le Centre de services scolaire pour financer ce projet.

» À lire aussi : Des classes modulaires pour la prochaine rentrée scolaire à Saint-Antonin

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article