Publicité

15 juin 2022 - 17:12 | Mis à jour : 17:19

Plus de 2 M$ en soutien à un projet touristique de la Première nation Wolastoqiyik Wahsipekuk

La ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent, Caroline Proulx, et le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, annoncent aujourd’hui l’attribution d’une aide financière de 2 098 800 $ à la Première nation Wolastoqiyik Wahsipekuk pour la réalisation de son projet de site d’observation terrestre de bélugas.

Cette contribution gouvernementale est issue du Programme d’aide à la relance de l’industrie touristique (PARIT) du ministère du Tourisme. Le 6 juin dernier, la ministre Caroline Proulx annonçait un investissement supplémentaire de 134 millions de dollars additionnels dans ce programme, portant ainsi l’enveloppe totale à 239 millions de dollars.

Le soutien accordé permettra de bonifier l’offre touristique dans le secteur du parc côtier Kiskotuk par la mise en place d’un site d’observation terrestre de bélugas au sommet de la partie ouest de la montagne de Gros-Cacouna.

C’est une priorité du gouvernement du Québec de soutenir les projets d’investissements à valeur ajoutée de nos entrepreneurs, afin de déployer une offre touristique encore plus innovante et durable pour assurer la pérennité, la croissance et la compétitivité de l’industrie touristique québécoise à l’international.

«Plus que jamais, le Québec doit se démarquer et proposer une offre touristique innovante, en phase avec les attentes des voyageurs, afin de se positionner comme une destination de calibre mondial. Je sais que nos entreprises touristiques partagent cette vision et sont déterminées à contribuer au développement de ce secteur essentiel pour notre économie. Grâce au Programme d’aide à la relance de l’industrie touristique, le gouvernement du Québec entend soutenir leurs ambitions et faire en sorte qu’elles deviennent de véritables vecteurs de croissance pour leur région et le Québec», a exprimé Caroline Proulx, ministre du Tourisme et ministre responsable des régions de Lanaudière et du Bas-Saint-Laurent.

«Le tourisme est non seulement un important vecteur de développement économique, mais également un excellent moyen de mieux se connaître et de se rapprocher. La Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk vient bonifier une offre touristique déjà très intéressante pour la région du Bas-Saint-Laurent avec ce projet d’observatoire terrestre des bélugas. Les Québécois auront assurément accès à de belles activités en famille en plus de l’occasion d’en apprendre davantage sur les Premières Nations», a ajouté Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones.

«Le tourisme est un véritable moteur pour l’économie de notre circonscription. Je suis fier de cette annonce afin de bonifier notre offre aux touristes avec ce projet novateur et unique au Québec. Je souligne par le fait même l’étroite collaboration entre la Première Nation et le gouvernement du Québec afin de soutenir le développement de toute la région», a commenté le bureau du député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif.

«Le tourisme est un important vecteur de développement économique. Le Wolastokuk et le Bas-Saint-Laurent sont des territoires d’une beauté incroyable offrant un impressionnant potentiel de développement récréotouristique et la Première Nation Wolastoqiyik Wahsiepkuk est fière de travailler en partenariat avec les acteurs locaux et les différents paliers de gouvernement pour faire du secteur de Gros-Cacouna un produit d’appel régional majeur. Le site d’observation des bélugas Putep ‘t-awt constitue un apport majeur au secteur et je tiens à remercier la ministre du Tourisme pour cette contribution substantielle, et à souligner l’importance du Programme d’aide à la relance de l’industrie touristique», a conclu Jacques Tremblay, Grand chef de la Première nation Wolastoqiyik Wahsipekuk.

Concrètement, le projet est composé d’un bâtiment incluant un bloc pour la recherche sur les bélugas et un bloc pour les visiteurs, des terrasses d’observation, l’aménagement d’un parc d’espaces verts et de sentiers pédestres agrémentés de structures d’interprétation en lien avec l’identité Wolastoqey et d’un parcours de découverte en boucle, puis des plateformes d’observation et d’interprétation, paysages et histoire des Malécites, situées le long du parcours en boucle.

Les objectifs du PARIT sont de soutenir l’adaptation de l’offre des entreprises touristiques, de renforcer le développement et la consolidation d’attraits touristiques qui présentent un effet structurant pour leur région, d’appuyer des projets qui favorisent la rétention des Québécois ou qui motivent les déplacements, d’accroître la vitalité économique et sociale des communautés et des régions par le développement d’une offre touristique durable, originale et diversifiée, puis de hausser l’adoption de bonnes pratiques des entreprises en matière de responsabilité sociale.

L’aide financière s’inscrit dans la mise en œuvre du Cadre d’intervention touristique 2021-2025 : Agir aujourd’hui. Transformer demain, qui vise à appuyer le développement de projets majeurs et de diversification.

Rappelons que le 15 novembre dernier avait lieu l'annonce de la réalisation d’un site d’observation terrestre des bélugas sur la montagne de Gros-Cacouna, en collaboration avec la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk et le Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM).

Publicité


Publicité

Commentez cet article