Publicité

4 février 2022 - 11:28

Zones d’innovation : Rivière-du-Loup demeure un choix logique selon le maire Bastille 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Le gouvernement du Québec a annoncé la création des deux premières zones d’innovation dans la région de l’Estrie, le 3 février. «Une excellente nouvelle» que le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, espère obtenir lui aussi dans les mois à venir, puisque la région louperivoise souhaite également faire partie de ce réseau visant la collaboration entre les entreprises et les institutions de recherche. 

La candidature de Rivière-du-Loup, intimement liée à l’entreprise Premier Tech et à la création d’un parc technologique régional, fait partie d’une liste d’une trentaine de dossiers analysés présentement par le ministère de l’Économie et de l’Innovation. Une décision se ferait toujours attendre. 

«J’ai vu hier que le gouvernement du Québec a annoncé que les deux premières zones allaient s’implanter à Sherbrooke et à Bromont. Une excellente nouvelle pour les gens de l’Estrie, a-t-il fait savoir dans la journée de vendredi. De notre côté, on poursuit les efforts pour faire valoir Rivière-du-Loup comme terre d’accueil pour une éventuelle zone d’innovation dans le Bas-Saint-Laurent.»

M. Bastille estime toujours – au même titre que sa prédécesseure Sylvie Vignet – que Rivière-du-Loup est un «choix logique» pour répondre à cette vision innovante du Québec de demain. «On mise sur nos atouts, sur la présence de nombreux partenaires dans le projet. On continue de travailler dans ce sens», a-t-il ajouté. 

La volonté régionale est de se démarquer en biotechnologie et en technologies agroenvironnementales. La région appuie d’ailleurs sa candidature sur la présence de multiples entreprises et organisations innovantes, mais surtout sur la présence d’un joueur majeur en Premier Tech, dont l’expertise est reconnue à l’international. 

En Estrie, les deux zones d’innovation ont aussi été développées autour de grandes entreprises comme Teledyne qui est spécialisée en imagerie électronique et en fabrication de semi-conducteurs. Au total, ces deux régions recevront des investissements publics et privés totalisant 690 M$ au cours des cinq prochaines années. 

D’AUTRES ANNONCES À VENIR 

Jeudi, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, a indiqué que d’autres annonces, concernant la création de zones d’innovation, seront effectuées d’ici l’été 2022. Selon ce qu’il a mentionné, 13 régions ont déposé des projets et trois d’entre eux seraient «presque attachés». Le gouvernement n’aurait toutefois pas complété sa sélection et le processus se poursuit, selon le bureau du député Donald Martel, adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet des zones d’innovation. 

En octobre 2021, en entrevue avec Info Dimanche, le ministre Fitzgibbon avait assuré qu’il ne fermait pas la porte à la réalisation d’un autre projet régional basé sur les technologies et la recherche appliquée, si jamais le projet louperivois n’était pas retenu pour recevoir la désignation «zone d’innovation».

Les zones d’innovation, pôles stratégiques où entrepreneurs, chercheurs et acteurs municipaux joignent leurs forces et collaborent, forment l’un des projets phares du gouvernement de la CAQ. Le premier ministre François Legault présentait cette idée dès 2013 dans son livre «Le Projet Saint-Laurent» en s’inspirant ouvertement de succès comme celui de la Silicon Valley en Californie.  
 
>> À lire aussi Le dossier complexe du parc industriel technologique territorial

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • 👉 Rivière-du-Loup… prochaine zone d’Innovation❓

    ✳️ Au fil de mes lectures, et j’ose croire qu’il en est de même pour vous, j’ai découvert l’existence d’une entreprise de calibre mondial, en croissance constante et dont le siège social est « dans votre cour ».

    ✳️ Je ne peux que nous souhaiter qu’il en soit ainsi pour RDL

    ✳️ Comment « Nous »,… tu es domicilié à Québec et non à RDL❓

    ✳️ C’est exact.

    ✳️ Même si RDL n’est pas « l’autre bord de ma rue » et même si je ne suis pas économiste, j’ai toujours pensé que le succès de mon « voisin » était préférable même pour « moi ». Bonne réflexion.


    André Bernatchez - 2022-02-04 17:02