Publicité

26 août 2021 - 10:13 | Mis à jour : 13:26

Québec annonce 96 nouvelles places subventionnées en services de garde dans la MRC de Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La totalité des projets de création de places en services de garde dans la MRC de Rivière-du-Loup déposés lors du dernier appel du ministère de la Famille en octobre 2020 ont été acceptés, a annoncé le ministre Mathieu Lacombe, lors d’un point de presse tenu le 26 aout. Ainsi, les familles de la région pourront bénéficier de 96 nouvelles places en services de garde.

Alors que l’appel de projets était prévu au départ pour 4359 places, il a doublé par le ministère de la Famille avec la création d’un total de 9 014 places au Québec. Cinq projets totalisant 96 nouvelles places seront réalisés au cours des deux prochaines années dans la MRC de Rivière-du-Loup. «On a dit très clairement qu’on allait compléter le réseau. Si on est conséquent, et on l’est, on met le paquet dès la première occasion. Dans la MRC de Rivière-du-Loup, j’ai accepté tous les projets qui m’ont été recommandés», a expliqué le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe. Une soixantaine de places avaient été octroyées dans la MRC de Rivière-du-Loup à la suite de l'appel de projets. Ce nombre a été rehaussé de 36 places au cours des dernières semaines. 

Selon les données du ministère de la Famille, environ 200 enfants de la MRC de Rivière-du-Loup se trouvent présentement sur une liste d'attente. D'après une étude menée en 2019 conjointement par la Ville de Rivière-du-Loup, les CPE des Jardins Jolis, des Cantons et de Rivière-du-Loup et le Centre local de développement, 267 enfants de la MRC de Rivière-du-Loup n’avaient pas de place en service de garde, et ce, sans compter plus d’une centaine de bébés à naitre.

Le ministre Mathieu Lacombe concède que le recrutement d’éducatrices en services de garde est un défi qui devra être relevé en même temps que l’augmentation du nombre de places disponibles. «Si on veut offrir une place à chaque enfant, il faut se relever les manches et s’atteler à la tâche», ajoute le ministre de la Famille. Ce dernier rappelle que des négociations sont en cours afin de faire un rattrapage salarial pour les éducatrices. Le programme de formations de courte durée COUD en Techniques d’éducation à l’enfance, une mesure de 64 M$, permet aussi aux étudiants de faire de l’alternance travail-études et une formation rémunérée pour regarnir le réseau.

De plus, le ministre de la Famille déposera un plan de match cet automne et un projet de loi dans le but de permettre aux Centres de la petite enfance de pouvoir ouvrir plus d’installations que le nombre maximal de cinq fixé par la règlementation.

PROJETS DANS LA MRC DE RIVIÈRE-DU-LOUP

Au CPE de Rivière-du-Loup, les deux projets déposés étaient une augmentation de 4 places au Cégep de Rivière-du-Loup et de 2 places au CPE situé sur la rue Beaubien à Rivière-du-Loup, qui nécessitent un réaménagement minimal. Le CPE de Rivière-du-Loup a déjà atteint sa limite de cinq installations. 

Le CPE Jardins Jolis pourra créer 38 places à La Relève des Mousses, sur les terrains de l’entreprise Premier Tech et un agrandissement de 10 places à l’installation la Clé des Bois de la rue Frontenac à Rivière-du-Loup.

Au CPE des Cantons, un projet de 42 nouvelles places en lien avec la construction de la Maison des ainés à Rivière-du-Loup a été accepté par le ministère de la Famille.

«L'annonce d'aujourd'hui me ravit puisque mes concitoyennes et concitoyens bénéficieront bientôt de nouvelles places subventionnées qui offriront un environnement de qualité à nos tout-petits. Depuis plusieurs mois, les intervenants du ministère, les responsables des CPE, les acteurs économiques de la MRC de Rivière-du-Loup et mon bureau travaillent ensemble afin d'assurer une meilleure offre de service à la population, et je suis fier du travail accompli jusqu'ici. C'est un pas dans la bonne direction et une excellente nouvelle pour les parents de la circonscription», a souligné Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata.

DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU

Au total, 430 places supplémentaires en services de garde éducatifs à l'enfance ont été octroyées dans la région du Bas-Saint-Laurent. Ces projets pourront aussi voir le jour dans des installations temporaires. La MRC de Rimouski-Neigette hérite de 78 % des places annoncées le 26 aout avec 334. Le ministre de la Famille estime qu’un équilibre devrait ainsi être créé dans le réseau de la région d’ici deux ans.

Rappelons qu’en juillet dernier, le ministre de la Famille Mathieu Lacombe s’était arrêté à Rivière-du-Loup afin de rencontrer les différents acteurs du milieu des services de garde dans la région. Deux projets sont présentement en cours de réalisation, soit une installation de 21 places à Saint-Arsène (octroyées en 2013) et une autre de 25 places Saint-Modeste.

» À lire aussi - Places en services de garde : le ministre Mathieu Lacombe «prend le pouls» de la région

Publicité


Publicité

Commentez cet article