Publicité

9 août 2021 - 14:49 | Mis à jour : 15:05

L’école Vision de Rivière-du-Loup accueillera ses premiers élèves le 27 aout

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le chantier de la nouvelle école privée trilingue Vision de Rivière-du-Loup, située au 40, rue Iberville, tire maintenant à sa fin. Les derniers travaux sont présentement réalisés en prévision de la rentrée scolaire prévue le 27 aout.

Une trentaine d’élèves de la région sont déjà inscrits dans les trois groupes ouverts cette année, soit en maternelle 4 ans, 5 ans ou encore dans le groupe jumelé de 1ère et 2e année. En 2021, l’école Vision pourra accueillir un maximum de 58 élèves. «Nos enfants vont grandir d’une année à l’autre pour qu’on ait dans quatre ans nos premiers finissants», ajoute Audrey Grégoire, la directrice de l’école Vision. À pleine capacité, elle pourra accueillir 160 élèves dans huit classes de la maternelle 4 ans à la 6e année.

Malgré les défis imposés par la pandémie et le milieu de la construction en surchauffe, les délais seront respectés et l’ouverture aura lieu comme prévu à la fin du mois d’aout. «Quand les chantiers ont arrêté, c’est sûr que ça ne nous a pas aidés. On a eu des entrepreneurs incroyables, ils ont tout rattrapé facilement en formant de grosses équipes. Ils comprennent que c’est une école et qu’il faut que ce soit prêt à temps», explique la femme d’affaires et présidente du conseil d’administration, Stéphanie Poitras. Cette dernière est instigatrice de ce projet de construction d’une école Vision à Rivière-du-Loup. Le bâtiment situé à l’angle des rues Iberville et Lafontaine a dû être rénové en profondeur afin de recevoir des élèves dans des locaux adaptés et sur mesure pour l’école Vision. Une surface de jeux extérieure a été aménagée, de même qu’un gymnase et diverses aires de vie.

La mission éducative de l’école Vision est basée sur l’apprentissage des langues par immersion. La moitié du temps d’enseignement se déroule en anglais et les enfants suivent également des cours d’espagnol. Le recrutement s’est avéré plus facile que l’équipe ne l’aurait espéré. «Quand j’ai embarqué dans le projet, c’était ma plus grande crainte. Finalement, je pense que l’appel de la pédagogie et de l’environnement Vision est allé chercher beaucoup de gens. Ce sont des professeures qui ont déjà fait Vision ailleurs, qui aimaient la façon dont ça fonctionnait. Elles ont des bagages d’exception et de l’expérience», ajoute Mme Grégoire.

Le samedi 14 aout, une journée porte ouverte est prévue pour le grand public de midi à 15h. Les parents ayant déjà inscrit leur enfant pourront visiter l’établissement en avant-midi. «J’ai toujours rêvé que mes enfants aillent à l’école Vision. Je voyais qu’ils vieillissaient et que personne n’ouvrait. Mon but, c’est que je donne un cadeau dans la vie à mes enfants et qu’ils soient bilingues à leur sortie de l’école primaire […] Ça peut être une richesse pour un enfant de ne pas avoir à faire d’immersion, ils vont pouvoir se concentrer sur autre chose que l’apprentissage des langues», souligne Stéphanie Poitras. Elle souhaite également que les écoles secondaires permettent aux élèves qui gradueront de l’école Vision d’avoir une continuité de parcours. Des approches ont déjà été effectuées du côté du Collège Notre-Dame. Le programme d'éducation intermédiaire internationale offert à l'école secondaire de Rivière-du-Loup pourrait aussi s'inscrire dans cette suite logique.

Les écoles Vision sont des établissements privés non subventionnés. Les frais de garde et de services éducatifs annuels se chiffrent à environ 8 700 $ en maternelle. Les frais d’inscription, de scolarité et de surveillance annuels sont estimés à 7 700 $ au primaire. Le réseau Vision compte 23 établissements et plus de 3 300 élèves au Québec. Chaque école détient un permis du ministère de l'Éducation du Québec et est membre de la Fédération des établissements d'enseignement privés du Québec.

» À lire aussi : Une école privée Vision ouvrira ses portes en 2021 à Rivière-du-Loup

Publicité


Publicité

Commentez cet article