Publicité

5 novembre 2020 - 13:30

L'Héritage 1 devrait passer l’hiver à l’Isle-aux-Coudres

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Tout porte à croire actuellement que le traversier qui assure la liaison entre Les Escoumins et Trois-Pistoles, L’Héritage 1, devra étirer son séjour à L’Isle-aux-Coudres de quelques mois et ainsi passer la prochaine saison hivernale loin des Basques. 

Cette éventualité était déjà envisagée depuis quelques semaines, mais voilà que les chances qu’elle se réalise sont très réelles. Bien que les travaux effectués au chantier du Groupe Océan progressent, ceux-ci ne devraient pas être terminés avant la prochaine grande marée qui aurait permis le retour du bateau dans la région. 

Rappelons que le chantier a été ralenti, dès le départ, par la découverte de matériaux dangereux, soit des isolants à base d’amiante dans la salle des machines et du plomb dans une très vieille peinture originale.

«Le navire ne sera pas prêt pour la grande marée de novembre ce qui nous pousse à la grande marée de décembre. À ce moment-là, habituellement, il y a présence de glace sur le fleuve ce qui rend l'opération risquée, voire impossible», explique le capitaine, Jean-Philippe Rioux. 

M. Rioux, qui suit attentivement l’évolution de la réfection, concède qu’il serait possible de ramener l’Héritage 1 en décembre, si jamais, par chance, les températures des prochaines semaines étaient très clémentes. Les probabilités qu’un tel scénario se réalise sont toutefois «très faibles». 

Ainsi, après une réfection d’envergure, le traversier devra patienter avec de refaire son voyage vers l’Est et rejoindre le quai de Trois-Pistoles pour la prochaine saison. Entre temps, une fois les travaux complétés, il sera accosté à la marina de L’Isle-aux-Coudres. 

L’hébergement du navire à cet endroit nécessitera un investissement, mais la Compagnie de navigation des Basques ne s’inquiète pas de ces surplus de frais, elle qui avait prévu certains dépassements de couts. Puisque le navire restera à proximité du chantier de Groupe Océan, les travailleurs pourront également garder un œil sur celui-ci pendant l’hiver. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article