Publicité

29 octobre 2020 - 11:20 | Mis à jour : 17:21

« Votez non et on va se retrouver sans subvention » - Gaétan Ouellet

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 2

Le porte-parole du camp du oui, le maire Gaétan Ouellet, prévient les citoyens si la majorité d’entre eux décident de voter non lors de la consultation référendaire sur le projet d’aréna et de centre récréatif. «Votez non et on va se retrouver sans subvention. On va payer 7 millions de dollars pour une seule bâtisse», a-t-il mentionné.

M. Ouellet donnait ainsi la réplique au camp du non qui a utilisé une série de chiffres pour demander à la population de voter non (voir autre texte). «Mme Bégin est toujours dans le passé et elle n’apporte pas de solution. Si le non l’emporte, ça coutera plus cher et on va se ramasser avec seulement une seule bâtisse. De plus aujourd’hui, les arénas sont construits près des milieux scolaires, c’est là que ça se passe. Nous proposons un projet rassembleur sur deux adresses», a ajouté le porte-parole du oui.

«On a pas donné la chance à la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac de travailler», a souligné le maire Ouellet qui regrette que le débat ne soit pas tourné vers le futur. Concernant le règlement de la compagnie d’assurance pour l’effondrement du Centre sportif Phil-Latulippe, Gaétan Ouellet a indiqué qu’une somme de 2,9 M$ était comptabilisée dans les livres de la Ville et qu’un autre montant de 600 000 $ le sera bientôt. Concernant la différence entre la somme de 3,6 M$ indiquée dans les détails des revenus appliqués au projet et le montant de 4,3 M$ relatif au règlement d’assurance, M. Ouellet a expliqué que la tranche de 700 000 $ est appliquée aux travaux actuellement en cours pour remettre le site utilisable.

«La Ville recevra l’argent comme tel quand les travaux de reconstruction seront terminés, c’est une condition de l’assureur. De plus, la poursuite de l’assureur n’a pas d’impact sur le projet, c’est en dehors du règlement et ça durera probablement plusieurs années», a souligné le maire. «Si on avait tenu compte de l’impatience manifestée par Mme Bégin envers le conseil municipal et de la pression mise sur la Ville en rapport avec le dossier de l’assurance, on aurait signé à 3 M$ pour la satisfaire. On a été patient et ç’a rapporté», a souligné le maire de Témiscouata-sur-le-Lac.

Gaétan Ouellet a également mentionné qu’il était tout à fait justifié d’utiliser le tiers des revenus éoliens pour le projet. «Est-ce que c’est trop? Je ne le pense pas», a-t-il lancé. À propos de l’endettement, il a indiqué qu’il baisse de 800 000 $ en moyenne par année. «Le montant de 25 M$ avancé par le camp du non, c’est dans un scénario catastrophe», a-t-il précisé. M. Ouellet a rappelé que la Ville estimait une augmentation de plus de 8 M$ de la richesse foncière suite à l’émission de permis de construction et de rénovation. «Chaque million d’amélioration de la richesse foncière procure une augmentation de revenus d’environ 12 000 $», a noté le maire.

La porte-parole officielle du non, Ginette Bégin, a avancé que les couts de construction augmentent de manière générale de 20 %. Gaétan Ouellet soutient plutôt que la période est propice à la réalisation du projet. «Le taux de financement pour des emprunts des municipalités est excellent variant de 1,5 à 2 % alors que les prévisions sont faites avec des estimées à 4 %. Le ''timing'' pour financer le projet est donc excellent. De plus, les entreprises vont faire un prix (soumission) pour deux bâtiments, il y aura des retombées économiques dans le milieu pendant 14 mois de construction. Les bâtisses seront livrées pour la Saint-Jean-Baptiste de 2022», a-t-il expliqué.  

Gaétan Ouellet a dit en terminant que les gens sont fatigués d’entendre parler de ce dossier, il souhaite donc que la consultation référendaire puisse mettre un terme au débat. Les citoyens auront presque deux semaines pour voter. Le 12 novembre, ce sera l’envoi postal des enveloppes contenant les bulletins de vote. Le vendredi 27 novembre à 16 h 30 est la date limite de réception des votes qui devront être envoyés uniquement par la poste. Toutes les enveloppes contenant les bulletins de vote seront ouvertes le dimanche 29 novembre. Le dépouillement des votes commencera à 16 h 30. Le résultat sera diffusé sur le site Internet et le Facebook de la Ville.

Selon les chiffres fournis par la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac, le cout total du projet est de  21,5 M$. Près de 90 %, soit 19,3 M$ sont déjà prévus au financement de ce dernier. Il reste approximativement 2,2 M$ à combler, soit en commandites ou autres sources de financement. Ce montant de 2,2 M$ comprend 1,7 M$ pour d’éventuels imprévus lors de la réalisation du projet.

» À lire aussi : Témiscouata-sur-le-Lac : le camp du non brandit le bâton de la dette

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • La population d'Edmundston avec leur Centre Jean Daigle se frotte les mains du résultat obtenue. Incroyable ce que le centre apporte a la ville & les environs du Nord Ouest du NB du Maine & du Qc. La population est vieillissante & tous le monde peuvent s'assire dans des sièges confortable & a la chaleur. La construction du bâtiment a apporter une équipe de hockey Junior A a Edmundston, salon de l'auto, spectacle musicale avec des artiste de renom, exposition de toute sorte. Plutôt que ces activité se rende chez le voisin ont arrête maintenant a Edmundston le présenter a la population du Nord Ouest.

    Rodolphe Cyr - 2020-10-30 23:51
  • C'est vrai qu'il y a longtemps qu'on entend parler de ce projet et j'ai vraiment hâte que le résultat des votes soit, pour le oui et /ou pour le non, sorte enfin pour avoir l'heure juste de ce qu'en pense la majorité de la population de Témiscouata-sur-le-Lac, payeurs de taxes à l'année, résidents ou résidents à temps partiel (Propriétaires de chalets) Ces gens qui, année après année, investissent directement ou indirectement dans le milieu en fréquentant les quincailleries, les restaurants, les entreprises de services, les commerces de toutes sortes ... Il y a trop longtemps que l'on entend du négatif et/ou du positif sur ce projet d'envergure avec des arguments tout aussi constructifs les uns des autres. Chacune et chacun a son point de vue pour différentes raisons, MAIS plus vite les gens auront exercé leurs droits de vote à cette question, plus vite ce projet aboutira et on pourra passer à autre chose. L'avancement, le progrès, les changements, ÇA DÉRANGE... e comme a dit si bien, un représentant de la municipalité de Témiscouata-sur-le-Lac, votez non, votez oui, mais VOTEZ.
    Andrée... co-propriétaire bientôt résidente permanente à Témiscouata-sur-le-Lac.

    Andrée Roy - 2020-10-29 17:55