Publicité

7 octobre 2020 - 14:26 | Mis à jour : 14:42

Mobilisation pour la plantation du parc Foresti-Fruits de Trois-Pistoles

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Dès ce matin, une vingtaine d’élèves ont prêté mainforte aux employés de la Coopérative Arbre-Évolution de L’Islet afin de planter 1 250 arbres fruitiers et forestiers sur les terrains de l’école secondaire de Trois-Pistoles pour le projet de parc Foresti-Fruits. Toutefois, un imprévu est venu chambouler les plans, un bris de conduite d’eau a forcé la fermeture de l’école pour la journée vers 10 h 30.

À moins d’avis contraire, les cours devraient reprendre à la normale dès demain, selon la directrice de l’établissement, Édith Morin. Des équipes sont sur place afin de réparer ce bris. Pour les groupes d'élèves qui avaient la plantation des arbres inscrite à leur horaire, cette activité devrait avoir lieu comme prévu. 

La page Facebook Projet alimentaire des Basques a lancé un appel aux élèves et aux bénévoles afin qu’ils donnent un coup de main pour mener ce projet à terme en respectant les échéances prévues.  

 

 

«Plusieurs bénévoles se sont présentés, la gang de jeunes du comité environnement s’est aussi mobilisée. C’est beau à voir. Il fait plutôt froid, il pleut et il y a plein d’embuches, mais on va y arriver. C’est à l’image de l’année 2020 on dirait», ajoute la coordonnatrice de COSMOSS dans les Basques, Audrey Plouffe. Cette dernière souligne que les bénévoles de la communauté se tiennent à distance des étudiants, qu'il y a désinfection du matériel et que les normes sanitaires sont respectées sur place. 

Du 7 au 9 octobre, environ 150 élèves et une cinquantaine de citoyens-bénévoles devaient s’impliquer avec l’équipe d’Arbre-Évolution afin de réaliser ce projet d’envergure. Lors de la journée du 6 octobre, des ateliers en classe ont été offerts aux élèves afin de les préparer à participer à la plantation de 450 arbres fruitiers, 750 arbres forestiers et 50 plants de noisetiers.

«C’est un projet de forces collectives qui implique les citoyens, les entreprises et les organismes. Grâce à l’organisme ATAB, les fruits produits dans le seront transformés dans les cuisines de l’école pour obtenir une valeur ajoutée. Quand on produit de la nourriture, il faut aussi la gérer, c’est très important», explique le coordonnateur d’Arbre-Évolution, Simon Côté. La coopérative assurera ensuite un suivi de trois ans avec l’équipe en place et élaborera un calendrier des opérations.

Le projet de parc Foresti-Fruits est ainsi la suite logique du Jardin de demain, un potager situé aussi sur les terrains de l’école secondaire qui sert de plateau de travail pour les élèves du Programme de formation axé sur l’emploi (PFAE) sous la responsabilité de l’enseignante Ann Drapeau.

» À lire aussi : Derniers préparatifs en vue de la plantation d’une forêt nourricière à Trois-Pistoles

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article