Publicité

23 juillet 2020 - 06:54

De nouveaux travaux à préparer sur le phare de l’île Verte

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La Municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs a récemment reçu la confirmation qu’elle bénéficiera d’une nouvelle subvention de 65 000 $ de Parcs Canada pour l’aider à la réalisation de travaux d’urgence sur son phare, le plus vieux du Saint-Laurent. 

Les élus municipaux avaient fait une demande d’aide financière l’automne dernier, soulignant que l’argent reçu dans le cadre du transfert de la propriété du phare de l’île Verte avec Pêches et Océans Canada en janvier 2017 – un montant de 265 000 $ – n’était pas suffisant pour exécuter les travaux nécessaires. 

«L’aide financière provient cette fois du Programme national de partage des frais pour les lieux patrimoniaux. On avait confiance, puisqu’on cadrait vraiment dans ce programme-là. Le phare de l’Île Verte, c’est le plus vieux sur le Saint-Laurent, alors ç’aurait été bien triste qu’on n’ait pas accès à ce financement», explique la mairesse Louise Newbury. 

Aux 65 000 $ accordés par Parcs Canada s’ajoutent 10 000 $ reçus du Fonds de soutien à la ruralité de la MRC de Rivière-du-Loup. La Municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs investira aussi de l’argent, issu du programme TECQ (taxe sur l’essence) et de son Fonds d’infrastructures touristiques, pour un investissement total de 130 000 $. 

«C’est un gros morceau pour nous parce que nous sommes une petite municipalité, concède Mme Newbury. Mais c’est pour cela qu’il est important de faire des efforts pour accéder à des programmes d’aide.»

TRAVAUX EN DEUX PHASES

L’automne dernier, l’entreprise Construction Béton 4 saisons de Saint-Arsène a procédé  au rechaussement de la base du phare, ainsi qu’à la mise aux normes de l’entrée. Avant les vacances de la construction, les travailleurs s’affairaient à la réfection complète de la lanterne. Ces travaux, liés à la subvention initiale de Pêches et Océans Canada, seront exécutés au mois d’aout. 

La phase 2 de la réfection, laquelle sera financée par les prochains investissements de 130 000 $, sera effectuée au printemps 2021, espère-t-on. Ceux concernent la réfection des murs intérieurs et extérieurs, le remplacement des fenêtres et des portes et la rénovation complète de l’annexe au phare, un petit bâtiment à l’entrée dont la toiture et le revêtement doivent être remplacées. 

NOUVEAUX PROBLÈMES

Soulignons également que les travaux effectués auprès de la lanterne ont permis aux travailleurs actuels de découvrir différents problèmes de moisissures au sein du phare. Selon Louise Newbury, cette mauvaise surprise occasionnera des surplus de couts non prévus. 

«L’entrepreneur va effectuer les corrections. Évidemment, c’est une facture que nous n’attendions pas. Nous espérons que Pêches et Océans Canada nous aide à la payer, puisque ce n’était pas prévu dans nos demandes [lors du transfert du phare].»

«Une fois tout cela complété, on aimerait être tranquille et n’avoir à faire que les entretiens réguliers, sans nécessairement refaire de travaux majeurs», ajoute l’élue. 

La Municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs souhaite aller en appel d’offres cet automne pour la phase 2 des travaux. Une fois le contrat octroyé, l’entrepreneur aura le temps nécessaire pour se préparer. 

Rappelons que la réfection d’une telle infrastructure, sur une île, amène son lot de difficultés (accessibilité, conditions météorologiques, etc.) Celles-ci ont un impact direct sur le prix des travaux.  
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article