Publicité
19 mars 2020 - 13:02 | Mis à jour : 14:28

121 cas de COVID-19 au Québec, dont 1 au Bas-Saint-Laurent

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le nombre de cas confirmés de la COVID-19 est passé à 121 au Québec selon le dernier bilan du gouvernement du Québec, dont un se trouve au Bas-Saint-Laurent. Il s’agit d’une augmentation de 27 cas par rapport au bilan de la veille. Le premier ministre du Québec François Legault affirme qu'il faut faire preuve de prudence puisque le nombre de tests effectués par jour augmente lui également.

Sept personnes sont présentement hospitalisées dans la province en raison de la COVID-19. Des investigations sont présentement menées concernant 3 997 personnes. M. Legault a aussi rappelé les consignes usuelles de rester à un mètre de distance des autres personnes, de tousser dans son coude et le lavage des mains pendant 20 secondes.

«Chaque geste qui permet de limiter les contacts avec d’autres personnes va nous permettre de limiter la contagion et de sauver des vies. Je remercie tous les Québécois et ensemble, on va passer au travers», a commenté le premier ministre du Québec. Il a aussi demandé aux Québécois de ne pas voyager d’une région à l’autre, à moins que ce ne soit essentiel. M. Legault a aussi demandé aux personnes de 70 ans et plus de rester chez elles et d’éviter de se rassembler dans les centres d’achats ou les restaurants. «J’ai le gout de reprendre la chanson de Jean-Pierre Ferland, envoye à la maison ! C’est là que vous devez être. Allez prendre l’air, c’est bon pour la santé physique et c’est bon pour le moral».

Le 19 mars, une note interne envoyée aux employés de l’entreprise Premier Tech de Rivière-du-Loup confirmait qu’un premier cas de coronavirus a été répertorié parmi son équipe. L’employé n’aurait pas contracté le virus dans le cadre de ses fonctions.

«Dès les premiers signes de symptômes, nous avons pris les mesures nécessaires afin de mettre en isolement obligatoire tous les équipiers qui auraient pu être en contact avec cette personne - qui a contracté la COVID-19 dans le cadre d'une activité non reliée à son travail. L'équipier se porte très bien à l'heure actuelle», pouvait-on lire dans le mémo interne.

«Plus les gens vont collaborer avec nous, plus on va avoir du succès et moins on va avoir besoin de ces mesures qui briment les libertés des individus, on n’est pas habitué à ça», a ajouté le directeur de la santé publique, Dr Horacio Arruda.

Le réseau de la santé emboite lui aussi le pas concernant la distanciation sociale, selon la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann. «Les services vont se donner le plus possible par téléphone ou par téléconsultation, autant que c’est possible. Ça se déploie actuellement, même en santé mentale. On ne veut pas que les gens se déplacent si ce n’est pas nécessaire (…) Dans toutes les régions du Québec, les maires, les préfets, la sécurité civile s’organisent. On veut vraiment prendre soin de notre communauté. Je pense qu’il y a un mouvement, une mobilisation. Si tout le monde emboite le pas pour la distanciation sociale, ça va nous rapprocher», conclut-elle.

De retour de voyage le 12 mars ou à une date ultérieure, les citoyens doivent respecter un isolement de 14 jours. Les symptômes de la COVID-19 sont de la fièvre, de la tous et des difficultés respiratoires. Les résidents du Québec qui développent des symptômes de fièvre, toux ou difficultés respiratoires à leur retour de voyage à l’extérieur du Canada, doivent communiquer avec la ligne 1 877 644-4545.

Publicité


Publicité

Commentez cet article