Publicité
17 novembre 2019 - 11:45

Héritage 1 : une assemblée citoyenne organisée

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 4

La décision du gouvernement du Québec de n'accorder aucune aide financière pour rénover le traversier l'Héritage 1, qui nécessite des travaux de l'ordre de 5 M$, continue de faire réagir dans les Basques. Les citoyens interpellés par la situation sont appelés à se réunir dans le cadre d'une assemblée spéciale, ce mercredi 20 novembre, au Caveau des Trois-Pistoles, dès 19 h. 

L'invitation pour cette rencontre est partagée actuellement sur les réseaux sociaux. «Si comme nous vous n'êtes pas d'accord avec la décision du ministre Bonnardel, que vous voulez faire des actions concrètes et que vous avez des bonnes idées pour nous aider a renverser la décision du gouvernement, veuillez vous présenter a cette assemblée citoyenne spéciale [...] Gens des Basques, et du Bas-St-Laurent, il est temps d'agir pour exprimer notre mécontentement», est-il écrit. 

Si les citoyens des Basques ne comptent pas rester les bras croisés devant la décision du ministère des Transports, c'est aussi le cas des élus de Trois-Pistoles qui ont récemment fait savoir qu'ils souhaitent une contre-expertise sur l'état de santé du navire. Celle-ci, mentionne-t-on, se devra d'être demandée à une firme indépendante payée par le milieu et non par le gouvernement.

Rappelons que le gouvernement a appuyé sa décision de ne pas aider la Compagnie de navigation des Basques, propriétaire du navire, sur la lecture d'un compte-rendu de l’état de l’Héritage 1 effectué par des spécialistes maritimes. 

>> À lire : Québec ne financera pas les réparations de l'Héritage 1

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • @le capitaine iceberg

    Ayoye...OK, BOOMER...🤦‍♂️

    M. Nadeau - 2019-11-18 21:46
  • Organisée… oui, justement !

    Combien coûterait un navire neuf équivalent, a condition de ne pas le faire construire dans un
    chantier italien ... ?

    Cette traverse a elle et sera elle jamais rentable ??

    Quels vont êtres les conséquences des changements climatiques sur le quai actuel et les opérations futurs dans un tel contexte ??

    La raison, ou l'obstination ?

    Qui va payer, qui paye quand il utilise cette traverse ??

    Deux fois, trois fois = l'usager, le contribuable et le résident des municipalités impliquées ???

    Faut-il absolument faire traverser le fleuve a des véhicules moteurs a cet endroit ?

    Un bon navire fiable, pouvant traverser a l'année, avec une capacité englobant l'équivalent
    de toutes ces autres petites galères serait de beaucoup rentable et préférable !

    Mais autrement, pourquoi, pour qui ??

    Inversons les rôles = le fils capitaine deviens maire de 3-P et le maire de 3-P deviens capitaine
    de ce curieux (héritage...).

    Croyez-vous vraiment que les réponses seraient différentes... ?

    Quand on critique publiquement la gouverne de la SEMER , il faudrait s'attendre a se faire
    critiquer et rendre des comptes de la même manière.

    To quit, or not to quit... that is the question !









    Le capitaine Iceberg - 2019-11-17 22:41
  • Dire que lors des élections ,la CAQ prétendait travailler pour les régions si élue Et Voilà ,elle n’a qu’une parole ,celle de ne pas la tenir

    Lavoie Pierre E - 2019-11-17 18:43
  • Ouf c’est Mal barré ce dossier et ça ne regarde pas bien pour le futur.

    Mike - 2019-11-17 12:09