Publicité
22 juillet 2019 - 08:43 | Mis à jour : 08:59

Congestion à Notre-Dame-des-Neiges : une situation inacceptable, juge Denis Tardif

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 16

La situation inacceptable vécue par les automobilistes en fin de semaine à la sortie de l’autoroute 20 à Notre-Dame-des-Neiges, près de Trois-Pistoles, devra trouver une solution à court, moyen et long terme, estime le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif.

Pendant plusieurs heures au cours du weekend, une longue file de véhicule s’étendait sur plusieurs kilomètres de la Fromagerie des Basques jusqu’à la dernière sortie de l’autoroute 20, au début du grand congé de la construction.

«Ce n’est pas le temps de faire de la petite politique, mais de se mettre au travail autour d’une table pour trouver des solutions. Cependant, il faut obtenir un consensus régional pour permettre d’envisager d’autres projets», a déclaré le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata.

L’ancien gouvernement a retiré en 2015 du Programme québécois des infrastructures (PQI) le prolongement de l’autoroute 20 vers Rimouski. Face à ce retrait, le premier ministre du Québec, François Legault, a déjà évoqué la possibilité du retour du prolongement de l’autoroute 20 Trois-Pistoles/Rimouski dans ce programme.

«Si la sécurité des piétons a été assurée par l’installation d’un feu de circulation, il y a bien d’autres aspects dont nous devons tenir compte. D’abord, l’image projetée à l’extérieur de la région par cette situation. Deuxièmement, l’impact négatif potentiel sur l’industrie touristique régionale. Nous devons agir pour que le trafic routier redevienne fluide en cette période de pointe touristique», a résumé Denis Tardif.

Le député de Rimouski Harold Lebel, ainsi que le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, ont aussi dénoncé cette situation. Selon eux, la lenteur du passage sur la route 132 dans le secteur de Trois-Pistoles exaspère les automobilistes. Ils ont pressé le député Denis Tardif et le ministre des Transports, François Bonnardel d'agir rapidement. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

16 réactionsCommentaire(s)
  • Et les automobilistes qui rentre et sortes des deux commerces on les fait sortir ou les bon penseurs

    Claude - 2019-07-24 14:54
  • Depuis quand le MTQ installe des lumières de circulation pour un commerce privé, bizarre...

    Rogers fournier - 2019-07-23 16:15
  • il aurait du mettre le restaurant dans le coin du tim hortons

    ti pitt - 2019-07-22 21:02
  • des chialeux comme ca se peut pas attendre quelques minutes apres des trajets de plusieurs heures ca fait relaxer ces tout gang de braillard quelques minute pour sauver 1 milliards de beaux dollard penser un peux les braillards des bouboule anti stess voila la solution pis pas cher

    gagaz - 2019-07-22 20:54
  • Je comprend plus du tout le «branle bras régional» au sujet de ce ralentissement à la Fromagerie des Basques. Selon les visiteurs interrogés, aucun a été négatif, tous acceptent la situation, avec des répliques, « nous sommes en vacances» « c'est bien pire par chez nous» « il faut vivre cette situation passagère» « on a du temps» etc,etc. .Je commence à croire que ce sont les gens de par chez-nous avec le soutien des médias, qui amplifient cette situation, et quoi dire du «grand manitou du tourisme Bas St-Laurent, que cela va nuire à notre région. Cela me déplait beaucoup, et j'ose dire que nous n'avons pas besoin des gens de l'extérieur pour se détruire, nous avons les «architectes» dans notre milieu. Je suis très déçu de la réaction des leaders régionaux, surtout en voulant faire une passe de petite politique de rang.

    ti-pit - 2019-07-22 19:45
  • Une passerelle au dessus de la route au frais des propriétaires de la fromagerie
    Et le problème est réglé

    Jen - 2019-07-22 16:21
  • Une solution qui ne coûte pas cher ; arrêt des feux de circulation . Ceux qui veulent du fromage stationnez-vous dans la cour même du commerce au lieu de retarder tout le monde .

    Tamy - 2019-07-22 16:15
  • Ce qu'il faut dans l'immédiat en attendant une meilleure solution c'est de changer le timing des lumières pour le passage pour piétons. Qu'il y ait un minimum de 5 ou 10 MINUTES entre deux occurence de passage permis pour les piétons. Tu veux traverser de l'autre côté? Tu vois encore les autres qui viennent juste de traverser mais la petite main orange te fait signe d'arrêter? C'est de valeur, mais il va falloir que tu sois patient... au moins toi quand tu attends tu ne pollues pas... tandis que 4 kilomètres de chars qui virent au lousse sans avancer...

    On parle de la sécurité des piétons... pourquoi on ne parle pas de la sécurité des automobilistes? Avec le bouchon qui s'étend jusque sur la 20, ce n'est qu'une question de temps avant qu'une van emboutisse le derrière de la file avec des conséquences que personne ne veut imaginer.

    Char qui aimerait passer - 2019-07-22 16:01
  • Un tunnel en béton préfabriqué est une solution simple, rapide, peu coûteuse et en plus l'usine de J-M Turcotte est à un km de l'emplacement névralgique. Même le plus crétin des alpes y aurait songé avant de mettre des feux de circulations moyenâgeux. Il faut toutefois comprendre l'effet profite à la cause...

    Yves, Creuseohé! - 2019-07-22 15:01
  • Qu’on déménage la fromagerie des basques. Ailleurs dans Les Basques

    Il y a de grands terrains industriels didpinibles à St jean de dieu ou il y a un parc industriel éclaté dans Les Basques. Allez c’est réglé

    Alain - 2019-07-22 13:03
  • La solution un passage souterrain comme celui de rivière du loup sous le chemin de fer. Facilement applicable et securitaire

    Martin Levesque - 2019-07-22 11:09
  • @M. Drayaf

    Excellent commentaire, lucide et intelligent. Je suis d’accord avec vous et je ne suis pas le seul.

    Merci au Député Tardif d’assurer le retour du projet de prolongement de l’autoroute 20 au PQI dans le plus bref délais.

    D. Nadeau - 2019-07-22 10:33
  • Wow, enfin des reactions positives de nos
    et des pistes de solution envisages, et a court terme, oui la meme chose des deux
    cotes pourraient etre une solution mais je crois que la meilleure serait encote les deux commerces du meme cote en attendant le prolongement de la 20 qui reglerait definitivement ce probleme de blocage

    Robert - 2019-07-22 10:01
  • Faites un pont piétonnier au-dessus la route, ça juste pas d'allure de faire perdre autant de temps à des gens pour du fromage qui fait kwik kwik et de la crème glacée.

    Jobins - 2019-07-22 09:50
  • Pour commencer, le gros problème c'est la traversée des piétons, si c'était interdit, 90% du problème serait réglé, donc, juste à interdire aux gens de traverser entre les 2 commerces, le trafic redeviendra presque à la normale, avoir permis aux piétons la traversée est aussi innocent que de mettre une traverse de piétons sur la 20, il fallait des ingénieurs vraiment sans génie pour croire que les lumières rêgleraient le problème...

    Michel Gagnon - 2019-07-22 09:46
  • À cour terme,.....on enlève tout ce qui a été fait au niveau des lumières et autres aménagements. On demande au propriétaire de mettre les mêmes produits en vente d'un côté comme de l'autre....comme çà les gens se dirigeant vers l'est ou l'ouest pourront arrêter du côté du sens du trafic. À long terme, c'est évident que le prolongement de la route 20 serait la solution idéale pour tout le monde. En terminant permettez-moi de donner une opinion personnelle en rapport avec cette situation: ''Ce fût une très mauvaise décision de la MRC et des municipalités concernées d'accorder un tel permis pour un seul commerce''...Inconcevable, les nouveaux coûts devraient être payés par le propriétaire du commerce concerné.

    Pierre M. Drayaf - 2019-07-22 09:16