Publicité
9 novembre 2018 - 15:35 | Mis à jour : 16:30

Cacouna ne veut pas être associée à la marche «La planète s’invite au parlement»

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 15

La mairesse de Cacouna Ghislaine Daris déplore que les organisateurs de la marche citoyenne environnementale «La planète s’invite au parlement» n’aient pas averti la municipalité ni les autorités compétentes de la tenue d’un tel évènement le 10 novembre prochain sur son territoire. 

«Personne n’était au courant, nous en avons été informés par un article dans le journal (Info Dimanche) de cette semaine. On ne s’associe pas à ça. Ça a suscité beaucoup d’émoi dans le milieu (…) La Sûreté du Québec va être là pour l’encadrement. Nous avons déjà été assez échaudés ici à Cacouna en 2014», explique Mme Daris. Elle fait référence aux projets de port pétrolier et d’Énergie Est qui avaient soulevé les passions il y a quatre ans.

Cette dernière souligne que l’enjeu environnemental est important pour elle et pour la municipalité, mais elle ne se dit pas en accord avec la façon dont l’évènement a été organisé, qu’elle qualifie «d’improvisation». «On est en train de rétablir la situation à Cacouna, on ne s’attendait pas à revoir ces histoires-là ici (…) On protège l’environnement de façon humaine. Nous sommes l’une des municipalités qui utilise le plus le transport collectif avec Transport Vas-Y et nous avons aussi l’usine de biométhanisation», complète Mme Daris.

MARCHE

Selon l’un des organisateurs et citoyen de Cacouna, Hugo Latulippe, la marche sert avant tous à communiquer à tous les élus du Québec ce à quoi la population s’attend d’eux concernant les enjeux environnementaux. «On appelle tous les paliers gouvernementaux à respecter leurs engagements envers les changements climatiques. Il faut parfois faire face à certaines résistances (…) La marche de samedi n’a rien à voir avec le port de Cacouna, mais plutôt avec la planète. Il y a quelque chose de rassembleur dans l’air», estime M. Latulippe. Le député Denis Tardif a confirmé sa présence, de même que la Première Nation malécite de Viger. Les marcheurs se dirigeront vers le parc côtier Kiskotuk vers 14h.  

De nombreuses marches se dérouleront simultanément dans plusieurs villes du Québec le 10 novembre, dont à Trois-Pistoles, Trois-Rivières, Sherbrooke, Montréal, Ottawa, Gaspé, Québec (contre le 3e lien). L'objectif visé par le mouvement est de un million de marcheurs partout au Québec pour demander aux pouvoirs publics d'agir en faveur d'une réduction de l'empreinte nationale de carbone.

Au moment d'écrire ces lignes, une initiative québécoise découlant de cette démarche environnementale, «Le Pacte pour la transition» a recueilli plus de 123 000 signatures. Des signataires du Pacte seront présents lors des marches «La planète s'invite au Parlement» organisées dans plusieurs localités de la province.. 

» À lire aussi : Une marche citoyenne pour l’environnement à Cacouna

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

15 réactionsCommentaire(s)
  • Moi ce qui me fait rire ce sont ceux qui sont prônent l'achat local, qui se vantent de prendre le transport en commun à longueur de journée et qui n'ont pas d'autos ou, s'ils en ont une, c'est une sous-compacte ou une hybride. Tout cela est bien et tout à leur honneur... Mais, par contre, n'enlevez surtout pas à ces gens leurs deux voyages dans le sud à chaque année même si chacun est l'équivalent par personne de se promener un an de temps en F150 et qui injecte de l'argent dans des économies étrangères en lieu at place de l'économie locale...

    Logique - 2018-11-12 11:16
  • «On est en train de rétablir la situation à Cacouna, on ne s’attendait pas à revoir ces histoires-là ici»

    C'est donc bin traumatisant une marche à Cacouna! La mairesse était encore en train de se remettre de 2014 la pauvre...

    Tsé quand t'es tellement conditionné à l'absence de société civile que tu ressens une marche festive et pacifique comme un attentat terroriste...

    Frank - 2018-11-11 12:52
  • @ mon ami pistolois.
    Il est plus facile de juger que de réfléchir.

    René Lapointe - 2018-11-11 12:28
  • @ GB3

    Vous devriez revoir vos informations car près de 83% du pétrole au Québec est d'origine Nord-Américaine (Ouest Canadien, USA, et Terre-Neuve) et 0% provient du Moyen-Orient. Le 17% restant provenant de l'Algérie, du Kazakhstan, du Royaume-Uni et du Nigeria.

    Qui plus est, aucun baril de pétrole en provenance de Arabie Saoudite ne fut importé en 2017 ce pour les 4 provinces des maritimes, le Québec et l'Ontario.

    70% du pétrole importé d'autres Pays au Québec provient des USA, et 100% du pétrole importé en Ontario l'était des USA.

    Les mythes sont tenace et encore plus tenace lorsque certains tentent à tout prix de défendre leurs préjugés comme quoi l'environnement et la protection de celle-ci ne peut aller qu'à l'encontre de l'économie.

    AH oui j'oubliais. Le lobby du pétrole disait et répétait sans cesse que les prix allaient chuter si le pétrole était de provenance Nord Américaine. Ce mantra a été repris encore et encore par certains animateurs de radio. J'attends toujours de voir les prix chuter. Comme quoi les mensonges ont la vie dure.

    P.S. L'Inversion du pipeline Enbridge 3b cela vous dit quelques chose ou non???
    P.P.S. J'étais de la marche à Cacouna en 2014 et il n'y a eu aucun débordement que ce soit. Ce fut une marche respectueuse.

    G.Duquette - 2018-11-11 08:30
  • @mon ami René. Je me fous de ces manifestants, beaucoup d'écolo je vois dire : fais ce que je dis mais pas ce que je fais. Ils n'ont aucune crédibilité.
    Je ne me fous pas de la planete. Je composte. Je recycle. Je prends l'autobus et jamais je prend l,avion. Contrairement à la plupart des écolos qui font des discours.

    Pistolois - 2018-11-10 23:59
  • @Pistolois:
    Ceux qui s'en foute, ont le même raisonnement que toi. Dieu merci il y a encore des gens qui ont une tête sur les épaules ce qui ne semble pas ton cas.

    René Lapointe - 2018-11-10 21:40
  • Est-ce que ses manifestants sont venus en vélo ou à pied...?
    Est-ce qu'ils ont voté Québec Solidaire? Si oui qu'il attende que QS prenne le pouvoir.
    En attendant, tout ce que ces manifestants font ne changera rien et la plupart de monde s'en foue.

    Pistolois - 2018-11-10 15:16
  • @GB3 Vous êtes complètement dans l'erreur avec votre pétrole d'Arabie Saoudite. Depuis 2017, le pétrole importé au Québec vient à 44,8% de l'ouest canadien par le pipeline 9B d'Enbridge, à 30,1% du Texas et à 7,8% du Dakota du Nord (par trains). D'outre-mer, seulement 11 % de l'Algérie, 2,9% du Nigéria, 2,3% du Royaume-Uni et 2% du Kazakhstan. Informez-vous avant d'écrire des faussetés GB3!

    André - 2018-11-10 14:15
  • Pour ce qui est des bélugas que le projet du port semblait déranger, ne croyez-vous pas que la nature (qui d'habitude fait si bien les choses), les poussera à aller s'installer un peu plus loin ? Le fleuve est gigantesque, je l'ai suffisamment parcouru de long en large pour connaitre ses innombrables ressources, et j'ai entièrement confiance dans la capacité d'adaptation des bélugas. Ce contre quoi ils ne peuvent rien par contre, c'est la pollution des grands lacs.

    GB3 - 2018-11-10 12:45
  • Pendant que l'Arabie Saoudite s'enrichie en nous vendant leur pétrole à $80, nous ici, nous refusons des emplois pour véhiculer le pétrole canadien à $16 dans nos régions. Nous achetons à un prix exagéré ce que nous avons au Canada à prix réduit. N'est-ce pas un peu imbécile ce comportement. Regardez autour de vous le nombre de jeunes en F150 avec une 2eme auto, on a une poutre dans l'oeil qui nous empêche de voir clair. Combien vont prendre leur VUS pour venir à Cacouna protester contre l'utilisation du pétrole.

    GB3 - 2018-11-10 12:35
  • @ Mme Daris: Premièrement, je crois que l'émoi suscité dont vous faites mention est plutôt autours de la ''table du conseil'' que dans la population en général. Deuxièmement, les municipalités mentionnées plus haut (et d'autres aussi dans la province) étaient au courant et à Cacouna il semblerait d'après vos dires que vous ne l'étiez pas. Je n'en crois rien, ou alors quelqu'un quelque part n'a pas fait son travail correctement. Troisièmement, vous faites référence à la marche contre le projet de port pétrolier et Énergie Est en 2014. J'ai participé à cette marche et n'ai vu aucun débordement. Ce qui est vraie dans votre commentaire Mme c'est le fait que ça soulevé des passions. Mais ce fut dans le bon sens du terme. Que voulez vous dire par ''on est en train de rétablir la situation à Cacouna, on ne s'attendait pas à revoir ces histoires-là ici'' Y a t'il eu en 2014 des débordements malheureux? Moi personnellement je n 'ai été témoin d'aucun débordements malheureux. Ce que j'ai remarqué ce sont des gens de partout dans la province qui ont manifestés contre un projet extrêmement dévastateur pour le Fleuve St-Laurent, les bélugas et notre région.

    René Lapointe - 2018-11-10 08:59
  • Belle occasion manquée de démontrer de la solidarité, de l'accueil et du leadership.

    Michel Grégoire - 2018-11-10 08:26
  • pour lutter d une facon concrete contre les g e s signons la petition en ligne ,municipalite de stantonin securitevelo ast antonin

    clement - 2018-11-09 21:39
  • Alors que le monde entier se mobilise suite au rapport des scientifiques du GIEC publié le 10 septembre,

    Alors que les Secrétaire Général des Nations-Unies déclare que tous les paliers de gouvernements doivent agir de manière RADICALE d’ici 2020 pour empêcher une catastrophe climatique,

    Alors que les plus éminents scientifiques du monde entier évoquent une dégradation sans précédent de nos milieux de vie et de l’écosystème-terre qui affectera, au premier chef, nos enfants et nos petits-enfants,

    Alors que depuis quelques jours, 150 conseils municipaux de villes et villages du Québec ont appuyé la Déclaration d’urgence climatique,

    Alors que demain, 1 millions de Québécoises et de Québécois dont de très nombreux élus et certains ministres sont attendus aux diverses marches pour le climat tenues aux 4 coins du Québec,

    La mairesse de Cacouna Mme Ghislaine Daris déclare au journal info dimanche :
    « Cacouna ne veut pas être associée à la Marche pour la planète …»

    Quel anachronisme.
    C’est quasiment cocasse!

    Qu’à cela ne tienne mes amis! On ne pourra jamais rallier 100% de la population autour d’une idée, aussi rassembleuse et évidente soit-elle en 2018! Et on ne peut plus s’arrêter à des arguments obscurantistes ou d’un autre temps.

    Citoyennes et citoyens, familles, étudiants, élus marcheront souriants demain, paisiblement, à Cacouna comme ailleurs. Et sans demander de permission! On a tous compris que c’est notre responsabilité à tous de prendre acte de ce qui doit être la priorité #1 de l’humanité désormais ; transformer nos milieux de vie, notre économie, notre manière de produire, de consommer et de vivre. Y œuvrer. Tous. Ensemble.

    Pour nos enfants. Pour la suite du monde.

    Les citoyens exigeront désormais des politiciens qu’ils s’engagent dans ce mouvement. Le Québec est un état moderne, nos villes et nos villages doivent être à la fine pointe de la transition écologique. Rien de moins.

    Citons le village de Dunham dans le Cantons de l’est, de grosseur comparable à Cacouna, où les conseillers ont appuyé unanimement (hier 8 novembre 2018) la Déclaration d’urgence climatique. En entrevue avec La Voix de l’Est, Pierre Janecek, le maire de Dunham, visiblement homme de son époque, a reconnu d’emblée, l’urgence d’agir. « On ne peut pas passer à côté de ça, on doit tous embarquer dans le même bateau pour voir un changement. ».

    À bon entendeur, salut!

    Hugo Latulippe, citoyen de Cacouna
    du Québec
    et du monde.


    Hugo Latulippe - 2018-11-09 19:07
  • Pauvre mairesse de Cacouna. Elle vit sur une autre planète la pauvre!

    André - 2018-11-09 16:36