Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

15 novembre 2019 - 11:35

L'Héritage 1 ou David contre Goliath

1 Commentaire(s)

Québec ne financera pas les réparations de l'Héritage 1. Le navire de la Compagnie de navigation des Basques n'ira donc pas en cale sèche pour des travaux de l'ordre de 5 M$. Il pourrait rater la prochaine saison, les plus optimistes parlent d'un début de saison retardé.

Un coup dur pour la région, plus encore pour les Basques.

On a demandé aux spécialistes maritimes de la Société des traversiers du Québec de rédiger un compte rendu de l'état du navire pistolois. En gros, on a demandé à la STQ d'analyser son concurrent. Comme si c'est à Québécor que l'on confiait le mandat d'évaluer la SRC (l'image ne vient pas de moi, mais je l'endosse).

Cette même STQ et ses techniciens maritimes à qui l’on doit les fiascos répétés du F.A Gauthier, du NM Apollo et du NN Saaremaa I à Matane. Fort.

Le député Denis Tardif doit s'élever. Comment peut-il apprendre l'information de son propre gouvernement une fois le fait accompli dans un dossier qui concerne directement son comté. Comment ne peut-il ne pas être au courant? On me susurre à l'oreille qu’il est impossible que Denis Tardif et Marie-Ève Proulx n’aient pas été briefés avant puisque comme députés et ministre responsable de la région ils ont droit à la «couleuvre», pardon, à la mauvaise nouvelle avant sa publication. Si ce n’est pas le cas, la transmission de l’information à la CAQ est déficiente. Ils doivent maintenant se lever et affirmer publiquement qu'il s'agit d'une mauvaise décision et interpeler leurs collègues et la STQ. Parce qu'il s'agit d'une décision politique.

On n'a pas besoin d'un député qui se défend, mais qui «nous» défend. S'élever quoi...

Jean-Marie Dugas, secrétaire-trésorier à la Compagnie de navigation des Basques, s'apprêtait à sabrer le champagne. Comment expliquer ce revirement ? Parce que c'est politique.

Les quais sont neufs, les moteurs et la transmission ont été refaits...

LE texte à lire est ICI : Québec ne financera pas les réparations de l'Héritage 1

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • Sur un air bien connu

    ''J'ai recu .... la rouille en héritage''

    À contre courant j'ai le goût de me porter à la défense de Denis Tardif sur ce dossier. Visiblement L'héritage 1 avait besoin d'une mise à niveau depuis un bon moment déjà. Devrions nous questionner l'entretien ? Des travaux moins couteux aurait ils pu être fait dans les années précédentes ? Et 5 millions pour faire du neuf avec du vieux est ce que c'est la meilleure solution ?

    Le dossier est émotif et je le comprend. Cette traverse est d'une importance capitale pour les basques, c'est évident. Je trouve juste que le signal d'alarme est venu un peu sur le tard et qu'il est un peu facile et simple de faire porter le bonnet d'âne uniquement sur la tête du député.

    E j'ajouterait même que, dans le précédent mandat, la réfection de l'héritage 1 aurait peut être pu se faire, de façon stratégique, sous le règne du ministre délégué à la stratégie maritime .... vous ne pensez pas ?

    Juste mon avis.
    Pierre Sénéchal - 2019-11-19 10:36