Publicité

26 mars 2013 - 16:09

Neuf boxeurs de l'EBORDL en action

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Thetford Mines/Saint-Hyacinthe - L’École de boxe olympique de Rivière-du-Loup a été fièrement représentée samedi dernier. Pas moins de neuf boxeurs sont montés sur le ring pour offrir de solides performances, à la fois à Saint-Hyacinthe et à Thetford Mines, encadrés par Mathieu Lavoie-Dion et Karl Déry. Une première pour l’École de boxe et ses entraîneurs.

Cinq boxeurs ont été présents à Thetford Mines et quatre autres à Saint-Hyacinthe. Pour Mathieu Lavoie-Dion, entraîneur-chef de l’École de boxe, c’était une occasion à ne pas manquer. « Nous avons eu un automne tranquille, nos matching ne fonctionnaient jamais. Avoir autant de possibilités de combats offerts sur un plateau, il ne fallait pas laisser ça passer avec l’arrivée des grosses compétitions dans quelques semaines. »

C’est Josianne Mailloux qui a accompagné Mathieu en Beauce, alors que Karl Déry et son fils Florent ont encadré les autres pugilistes à Saint-Hyacinthe. Une soirée forte en émotions et en résultats que les deux équipes se sont fébrilement communiqués via messages textes.

Thetford Mines

Samuel St-Pierre, 12 ans issu du programme sport-étude du Collège Notre-Dame, se mesurait à Tommy Grenier de Shawinigan, de deux ans son aînés et plus lourd de 11 livres. Irrégularité non prévue, Samuel a remporté son combat avec une intelligence tactique rare pour un novice.

Samuel St-Pierre.
Photo : Alain Mercier


Pierre-Olivier Lagacé (sport-étude), a offert une solide performance contre Benoît Gagnon du club local. Avec une puissance et une vitesse déstabilisantes, Pierre-Olivier a débordé son adversaire et l’arbitre a dû mettre fin au combat au deuxième round pour une victoire par K.O. technique.

Fabien Déry l’a remporté contre Jérémy Turmel du club local, dans un combat où son intelligence tactique et le 3e round a fait toute la différence. Émile Déry affrontait pour une troisième fois de sa carrière, William Ricard de Shawinigan. Après une domination évidente au 1er round, son adversaire a semblé ne plus suivre la cadence et Émile a su terminer ses trois rounds avec un écart aux points et une victoire en poche.

Pour terminer la soirée, Martine Viel, mère du jeune boxeur Tommy Lavoie, a remporté son objectif personnel de monter sur un ring, contre Roxanne Payeur du club local, dans un combat DÉFI très actif où la différence d’âge, 42 ans contre 26 n’aura jamais paru. Elle a démontré beaucoup de courage.

Saint-Hyacinthe

Pour son premier combat, Fay Chabot a concédé la victoire par décision partagée à Audrey-Ann Morin dans une véritable guerre de tranchées, où sa détermination n'a laissé planer aucun doute sur son désir de l’emporter.

Haut : Mathieu Lavoie-Dion, Fay Chabot, Samuel St-Pierre, Martine Viel, Pierre-Olivier Lagacé, Émile Déry, Karl Déry. BAS : Jonathan Boucher, Clovis Déry, Fabien Déry. Absent : Pierre-Marc Magnan.
Photo : Marie-Claude Poirier


Clovis Déry a boxé intelligemment contre Antoine Bernier, aussi  du club local, et l’a remporté au terme d’un combat actif, dans une décision unanime. Jonathan Boucher pour sa part, a bien débuté son combat, dominant son adversaire, mais a été frappé de malchance lorsqu’il a été atteint au plexus à deux reprises, et l’arbitre a dû faire cesser le combat.

Enfin, Pierre-Marc Magnan, qui effectuait un retour sur le ring après quelques années d’inactivité, a remporté haut la main son combat contre Benjamin Hamel du club Performance de Trois-Rivières où sa domination ne faisait aucun doute.

Publicité


Publicité

Commentez cet article