X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Du ski de fond dans les cours d’éducation physique 

durée 19 février 2024 | 06h53
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Les cours d’éducation physique ont changé pour le mieux au cours des 20 à 30 dernières années. Aux oubliettes le traditionnel ballon-chasseur, les jeunes d’aujourd’hui sont initiés régulièrement à de nouveaux sports comme le ski de fond. Des disciplines qui les amènent parfois même bien loin du gymnase traditionnel…pour leur plus grand plaisir. 

    Ce lundi 12 février, une cinquantaine d’étudiants de l’école secondaire de Rivière-du-Loup se sont élancés dans les pistes du club Amiski de Saint-Antonin. Une scène qui a réjoui le vice-président Daniel Talbot, présent pour épauler l’enseignant Stéphane Perreault. 

    Quelques minutes plus tôt, un groupe de l’école Lanouette de Saint-Antonin, plus jeune celui-là, venait de quitter. Preuve, s’il y en a une, de l’intérêt des milieux d’enseignement pour le sport et les installations offertes à une dizaine de kilomètres de Rivière-du-Loup.   

    «C’est merveilleux!, a d’ailleurs partagé M. Talbot, tout sourire, à l’arrivée des autobus. C’est la relève de notre sport. Un très beau sport, accessible aussi!»

    Voilà maintenant plusieurs années que les élèves de l’école secondaire de Rivière-du-Loup ont l’opportunité de pratiquer le ski de fond durant leur parcours académique. Les premiers équipements auraient été achetés il y a une vingtaine d’années. Depuis, une partie de la flotte a été renouvelée grâce à différentes subventions et la tradition se poursuit de plus belle. 

    Dans les dernières semaines, on estime d’ailleurs que quelques centaines d’étudiants de secondaire 2 et 4 ont été initiés au ski de fond à travers leurs cours d’éducation physique. C’est sans parler de tous les élèves de l’option sport qui ont aussi touché à la discipline au moins à une reprise.  

    Sur cette période, les jeunes ont été amenés à essayer le ski de fond sur le terrain enneigé de la piste et pelouse, ainsi que dans le parc du Campus-et-de-la-Cité où ils n’ont pas manqué d’attirer l’attention de plusieurs automobilistes. Ils ont ensuite été amenés au club Amiski pour une sortie plus officielle dans les sentiers aménagés à cet effet. 

    Lundi après-midi, dès leur arrivée, l’ambiance était légère et décontractée. Le plaisir et les rires, entre amis, étaient au rendez-vous sous un soleil radieux. 

    «C’est le fun! Ça change du gymnase. En plus, on a une très belle température aujourd’hui», a confié Nathan Levesque, un étudiant de 4e secondaire du Programme d'éducation intermédiaire internationale. 

    «C’est cool parce qu’on en fait avec nos amis. Ça amène vraiment une autre dynamique», a complété François Hanon, un collègue de classe. 

    Plusieurs des jeunes interrogés ont admis n’avoir pas découvert le ski de fond grâce à l’école, ayant déjà pratiqué le sport avec leur famille ou même à l’école primaire, mais d’autres n’ont pas hésité à avouer qu’ils étaient complètement étrangers à la discipline hivernale. Le sentiment général semble cependant positif, la réception est bonne. 

    «Évidemment, ça ne plait pas à tout le monde, et on le sait, mais une fois que l’après-midi est terminée, la plupart vont avoir eu du plaisir avec leurs amis. Ils vont avoir bougé à l’extérieur et ce sera parfait», souligne Stéphane Perreault.  

    L’enseignant, un véritable passionné qui s’implique aussi avec l’école de ski Amiski, vise à rendre le sport intéressant. Il faut dire que le ski de fond n’est pas trop intimidant pour les non-initiés et il est possible d’en apprécier la pratique rapidement.  

    «On commence à la base. On leur montre comment mettre les skis et bien prendre les bâtons, effectuer le pas alternatif, maintenir l’équilibre dans les descentes et se relever en cas de chute», énumère M. Perreault.  

    «Mais au début, j’essaie vraiment que ce soit le plaisir avant tout. On se lance au sol, on fait des folies, on roule, on va dans la neige molle. Tout ça avant de s’élancer et d’avancer vers un objectif plus précis.»

    Lundi, le prof avait même pensé amener des guimauves dans son sac à dos. Il comptait les faire griller sur un feu lors d’un rassemblement à l’un des refuges du centre de ski. Sa façon de voir les choses semble fonctionner auprès des ados. 

    «Récemment, une maman m’a écrit pour me dire que son fils avait changé d’opinion envers l’éducation physique, qu’elle entendait parler des cours positivement et qu’ils lui faisaient voir les choses de façon différente», confie l’enseignant. 

    À une époque où l’importance de l’activité physique et les saines habitudes de vie doivent être inculquées rapidement, le commentaire n’est pas anodin. «Pour moi, c’est le plus beau compliment. C’est ma paye», ajoute-t-il. 

    À l’école secondaire de Rivière-du-Loup, personne n’a l’objectif de faire de ces étudiants les prochains fondeurs olympiques de l’équipe canadienne. N’empêche, certains accrocheront sans doute sur le sport ou le plaisir de jouer à l’extérieur et ce sera tout aussi, sinon plus, positif. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    14 avril 2024 | 13h17

    Victoire des 3L devant près de 3 200 partisans

    Les 3L de Rivière-du-Loup sont venus à bout des Pétroliers de Laval par la marque de 7 à 5 le 13 avril, devant une foule de 3 182 partisans au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup. L’équipe louperivoise mène maintenant la série 3 à 1. «C’est la première fois que je jouais devant une foule comme ça à Rivière-du-Loup. C’était incroyable. Je suis ...

    12 avril 2024 | 14h35

    Une Perce-Neige aux championnats provinciaux

    La patineuse artistique Anna Gagnon de Témiscouata-sur-le-Lac a participé à la finale provinciale des championnats STAR Michel-Proulx à Lévis du 4 au 7 avril derniers. S’étant qualifiée lors de la finale régionale, elle était la seule représentante du CPA Les Perce-Neige du Témiscouata. Anna a livré une belle performance dans la catégorie STAR 5 ...

    9 avril 2024 | 9h35

    Série 3L-Pétroliers : la LNAH suspend plusieurs joueurs 

    La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) a annoncé la suspension de quatre joueurs, dont un membre des 3L, à la suite du match qui a opposé la troupe louperivoise aux Pétroliers de Laval, samedi dernier, au Centre Premier Tech.  Chez les Pétroliers, Chris Cloutier, Danyck Calgaro et Derek Parker devront s’absenter pour une période prolongée. ...