X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une victoire pour Britanie Cauchon aux Championnats canadiens sur piste 

durée 12 janvier 2024 | 06h53
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La cycliste Britanie Cauchon s’est présentée aux plus récents championnats canadiens de cyclisme sur piste avec l’objectif de bien performer, mais surtout de poursuivre sa progression et son entrainement en vue de sa prochaine saison de compétition estivale. Quelques jours plus tard, force est de constater qu’elle n’a pas fait le voyage en vain. Elle a non seulement atteint tous ses objectifs, mais elle a aussi ajouté une victoire de course à son palmarès. 

    De retour de Milton, en Ontario, l’athlète de Saint-Alexandre-de-Kamouraska s’est dite très satisfaite de sa fin de semaine. Elle n’a peut-être pas remporté les grands honneurs, ni même grimpé sur le podium, mais elle est tout de même revenue de ce grand rendez-vous comme une gagnante.

    «Mon objectif premier était de ne pas terminer au dernier rang, de bien faire et d’avoir du plaisir», a souligné l’athlète qui, à cet égard, peut dire «mission accomplie». 

    «Je me suis améliorée tout au long de la compétition. J’ai aussi pris de l’assurance et de la vitesse, alors je suis très contente. En général, ç’a vraiment été une belle fin de semaine de course.» 

    Il faut dire que Britanie Cauchon est d’abord et avant tout une cycliste sur route. Elle est habituée aux grandes compétitions et y performe très bien depuis plusieurs années. Par contre, se frotter aux meilleures athlètes sur piste au pays, dont certaines sont concentrées sur cette discipline et sont même identifiées par l’équipe nationale, représentait tout un défi. 

    «C’était une première compétition de haut niveau sur la piste depuis 2020 pour moi», a-t-elle noté. «La piste, ce n’est pas du tout la même chose que la route. Le peloton est plus petit, ça joue plus agressif et un seul contact peut te faire tomber. Au départ, je n’avais pas beaucoup d’assurance, mais j’ai appris beaucoup tout au long de la fin de semaine […] J’en retire beaucoup de positif.»

    RÉSULTATS

    Britanie peut effectivement être fière du travail accompli. Parmi ses faits d’armes, elle a notamment très bien fait dans le cadre de l’épreuve de l’omnium qui était composée de quatre courses différentes. Après les trois premières épreuves, elle était classée au 10e rang du cumulatif, mais une victoire à la course aux points, la dernière, lui a permis de gravir des positions et de terminer au 6e rang au pays. 

    Cette victoire était une surprise pour l’athlète qui n’avait eu qu’une seule course similaire pour se pratiquer lors de la première journée de compétition. Au final, elle a franchi 80 tours de piste (de 250m chacun) à une vitesse moyenne de 45 km/h. 

    «Ç’a été sans doute ma plus belle course de la fin de semaine, non seulement parce que j’ai gagné, mais parce que j’ai aussi appliqué ce que j’avais appris de la première. J’ai analysé cette course-là, j’ai corrigé mes erreurs et j’ai pris de bonnes décisions», a-t-elle témoigné au sujet de ce défi «très difficile physiquement». 

    Quant à la première épreuve à laquelle elle était inscrite, la poursuite individuelle, une forme de contre la montre, elle a pris le 10e rang. Lors de cette course, deux cyclistes partent chacune de leur côté et doivent franchir les 12 tours imposés le plus rapidement possible. Les meilleurs temps permettent d’établir un classement. 

    «C’était la première fois que j’en faisais une, alors je ne connaissais pas l’effort que ça demandait. Trois kilomètres dans le fond, sur la piste, je n’en avais jamais fait auparavant. J’étais fière de moi, vraiment contente.»

    Pour le reste, les autres courses auxquelles elle a participé ont servi d’entrainements et d’opportunités d’apprentissages. D’ailleurs, même si elle courait sous les couleurs de Premier Tech, et non celles d’Équipe Québec, elle a bénéficié de l’accompagnement et des conseils des entraineurs de la formation québécoise.

    «Il y a du positif, même quand j’ai fait de moins bons coups, de moins bonnes courses. Je me suis améliorée à plusieurs niveaux alors j’en suis très heureuse», a-t-elle résumé. 

    Après une période de repos bien méritée, Britanie Cauchon participera à une autre course sur piste, cette fois au vélodrome de Bromont où elle s’entraine de temps à autre pendant la saison hivernale, le 20 janvier prochain. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    23 février 2024 | 6h33

    La relève athlétique québécoise brille au Match Québec vs Ontario à Toronto

    Le 9 février, Toronto a été le théâtre du traditionnel Match Québec vs Ontario, mettant en compétition les meilleurs athlètes des deux provinces dans la catégorie cadette. Parmi les compétiteurs, deux membres du club Filoup de Rivière-du-Loup ont représenté le Québec, contribuant à la victoire de la délégation québécoise. Juliette Dionne, ...

    20 février 2024 | 6h50

    Médaille d’argent pour Laurence Charron 

    Deux patineuses de vitesse ayant fait leurs premiers coups de patins avec les Loupiots de Rivière-du-Loup, Laurence Charron et Maude Perron, étaient en action lors de la quatrième rencontre provinciale de patinage vitesse courte piste présentée à Chicoutimi la fin de semaine dernière. Elle compétitionnaient toutes les deux dans le groupe 1. ...

    19 février 2024 | 6h53

    Du ski de fond dans les cours d’éducation physique 

    Les cours d’éducation physique ont changé pour le mieux au cours des 20 à 30 dernières années. Aux oubliettes le traditionnel ballon-chasseur, les jeunes d’aujourd’hui sont initiés régulièrement à de nouveaux sports comme le ski de fond. Des disciplines qui les amènent parfois même bien loin du gymnase traditionnel…pour leur plus grand ...