X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Anthony Couturier parmi l’élite canadienne en bobsleigh

durée 19 novembre 2023 | 06h43
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Une grande année de compétitions attend le Louperivois Anthony Couturier. L’athlète de 29 ans, membre de l’équipe canadienne de bobsleigh, participera une première fois au circuit de la Coupe du monde qui l’amènera à visiter la Suisse et l’Allemagne, notamment. Une occasion en or de compétitionner auprès des meilleurs athlètes internationaux de sa discipline.

    À sa quatrième année sur l’équipe canadienne de bobsleigh, Anthony Couturier a été récompensé pour ses efforts. Il a récemment été sélectionné dans les rangs du premier équipage de bob à quatre en vue de la prochaine saison qui débutera à Whistler en novembre. Une nouvelle qui le place parmi l’élite au Canada et qui lui offrira une visibilité plus importante au cours des prochains mois.

    Il s’agit d’une belle marque de confiance pour celui qui aura le rôle de «brakeman», responsable à la fois de la poussée initiale, puis du freinage du traineau une fois la descente accomplie. 

    Il épaulera le pilote Taylor Austin, le mieux classé au Canada après une participation aux derniers Jeux olympiques de Beijing. Shane Ort et DeVaughn McEwan, deux nouvelles recrues, complètent le quatuor. 

    «Les sélections se sont très bien déroulées», s’est réjoui Anthony Couturier dans les derniers jours. «À 29 ans, je sens que j’arrive dans une zone intéressante où l’équilibre entre expérience et performance est pas mal pour le sport.» 

    Il a été confirmé dans son poste à la suite d’évaluations individuelles et de résultats sportifs réalisés lors des récents championnats canadiens.

    «Ce sont les pilotes qui choisissent les membres de leur équipe», a-t-il expliqué. 

    «Les performances sportives sont importantes, évidemment, mais la façon dont tu opères autour de l’équipe compte aussi beaucoup. La mécanique sur le traineau et l’entretien des équipements font partie intégrante de la tâche et c’est important d’avoir des athlètes qui sont capables de faire les deux très bien.»

    UN RETOUR EN FORCE

    Il faut dire que c’est un retour à la compétition en force pour l’athlète qui a passé l’année 2022 loin du sport. Une année de pause qu’il a utilisée pour gagner en force, en puissance et en masse musculaire. Une année qui lui a aussi permis de soigner une vieille blessure au tendon d’Achille qu’il a trainé durant les sélections olympiques de 2021, notamment. 

    «J’avais déjà l’intention de m’essayer pour les Jeux et de prendre une pause au lendemain, puisque l’année suivante est souvent plus au ralenti. C’était aussi une opportunité de réévaluer où j’en étais et où je voulais aller.»

    «Quand on m’a confirmé que je n’allais pas aux Jeux, je me suis demandé si ça allait éteindre la flamme ou justement mettre de l’huile sur le feu. Finalement ç’a pris 2 semaines et je voulais y retourner.»

    La compétition lui manquait, tout simplement. «Après avoir regardé mes collègues à la télé, c’était évident que je voulais recommencer […] Il n’y a pas grand-chose qui peut accoter ce sentiment de compétitionner avec tes coéquipiers», a assuré l’ancien joueur des Redmen de McGill (aujourd’hui Redbirds), toujours aussi reconnaissant d’avoir découvert le bobsleigh après sa carrière au football. 

    À ses trois premières années avec Bobsleigh Canada, Anthony Couturier a fait partie d’une équipe qui compétitionnait principalement en Amérique du Nord. Or, cette année sera fort différente. Sur la «première équipe», il fera partie du circuit de la coupe du Monde. Une opportunité qui l’enthousiasme particulièrement, même si les attentes seront plus élevées. 

    «C’est pour ça que tu fais du sport de haut niveau, pour te tester auprès des meilleurs […] D’avoir la chance de compétitionner contre eux, ça va nous donner un bon indicatif de notre niveau.» 

    «On a beaucoup de travail à faire sur la coordination, le temps de poussée, les départs, etc., mais on est déterminés», a ajouté celui qui pourra contribuer par son expérience.

    La saison débutera en Colombie-Britannique à la fin novembre. D’ici janvier, l’équipe participera à des compétitions nord-américaines. Elle passera aussi beaucoup de temps à Calgary où l’équipe canadienne possède des installations d’entrainement spécialisées. 

    Une fois l’année 2024 arrivée, la formation s’envolera pour une série de compétitions en Europe. La Suisse, l’Allemagne et la Lettonie sont au calendrier. 

    Sans surprise, les athlètes de Bobsleigh Canada ont les yeux rivés sur les Jeux olympiques 2026. C’est l’objectif ultime. En ce sens, les prochaines années seront cruciales pour l’entrainement et le développement. 

    Anthony Couturier ne tient rien pour acquis. Il sait qu’il aura à confirmer son poste chaque année d’ici le plus grand rendez-vous du sport. Il est prêt pour la suite et il compte profiter de chaque moment. 
     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    23 juin 2024 | 6h31

    Une saison de plus à Syracuse pour Gabriel Dumont 

    Le capitaine du Crunch de Syracuse, Gabriel Dumont, demeurera avec l’équipe pour une saison supplémentaire. L’organisation de l’État de New York a confirmé s’être entendu avec le vétéran joueur sur un contrat d’un an dans la Ligue américaine de hockey (LAH), le 18 juin.  L’athlète de 33 ans a joué 47 matchs en 2023-2024, récoltant 14 buts et 14 ...

    22 juin 2024 | 6h57

    La pelote basque revit à Trois-Pistoles après une décennie d’absence

    Les joueurs de pelote basque de la région peuvent ressortir leurs paletas poussiéreuses de la garde-robe puisque, après 10 ans, le sport renait à Trois-Pistoles. Dans les 
derniers mois, la Ville a effectué des travaux pour remettre à niveau l’infrastructure 
sportive et, tout récemment, un club a été officiellement formé et enregistré. La ...

    21 juin 2024 | 10h51

    Les 3L s’entendent avec Michael Pellerin 

    L'état-major des 3L de Rivière-du-Loup a confirmé l'arrivée du défenseur Michael Pellerin pour les deux prochaines saisons. L’athlète a été acquis dans une récente transaction impliquant Louick Marcotte et le Bataillon de Saint-Hyacinthe. Pellerin a disputé la dernière saison, sa première dans la LNAH, avec le Cool FM de St-Georges. Le gaucher de ...