X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Britanie Cauchon ne s’en laisse pas imposer au Vermont

durée 12 septembre 2023 | 13h08
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    La cycliste Britanie Cauchon était récemment du côté du Vermont, aux États-Unis, afin de participer à la Green Mountain Stage Race, l’une des courses de vélo les plus reconnues en Amérique du Nord. Une expérience qu’elle a vécue avec des hauts et des bas, mais dont elle est revenue très fière. 

    Le corps a beau être marqué par de nombreuses ecchymoses, résultats d’une malheureuse chute survenue le dimanche, on pouvait néanmoins sentir le sourire dans la voix de l’athlète, la semaine dernière. Britanie Cauchon a terminé la course de quatre jours au 17e rang sur 74 athlètes chez les femmes. Un très bel exploit.

    La cycliste de Saint-Alexandre-de-Kamouraska a entamé le rendez-vous en force avec une 11e place à la première épreuve, un contre-la-montre. Le lendemain, elle en a ajouté en grimpant au 7e rang général à la suite d’une course sur route de 120 km. 

    «Ça allait vraiment bien et j’étais excitée pour l’épreuve reine du dimanche», s’est-elle remémoré en entrevue avec Info Dimanche. 

    Cette journée, laquelle poussait les cyclistes à franchir un autre 96 km, ne s’est toutefois pas déroulée comme prévu. Britanie a dû mettre le pied à terre à deux occasions pour bris mécanique, forcée de déployer beaucoup d’énergie pour rattraper le peloton.

    Elle fut aussi victime d'une violente chute de groupe à une vingtaine de kilomètres de l'ascension finale dont l’arrivée était à plus de 20 degrés d’inclinaison. Une fois de plus, elle a fait preuve de caractère en retrouvant le peloton au pied de l'ascension après un effort solitaire. Elle a finalement terminé au 26e rang, reculant en 19e place au général. 

    Lors de la quatrième et dernière journée, le corps endolori, Britanie a pris le 13e rang du critérium de 30 km, sur une finale au sprint. 

    «Je suis toujours un peu déçue de mon dimanche, parce qu’il m’a couté cher et je sais que je peux faire beaucoup mieux dans de meilleures circonstances, mais c’est ça aussi la compétition», a-t-elle relativisé. «En général, je suis vraiment contente de ma performance. Je me suis même surprise au contre-la-montre. Il y a beaucoup de positifs en à retirer.»

    Britanie Cauchon, une athlète parrainée par Premier Tech, souhaitait participer à cette course depuis de nombreuses années déjà, mais la pandémie et les blessures l’ont privé plus d’une fois de cette opportunité. Aujourd’hui, elle se réjouit de l’avoir roulée en entier. Et surtout d’avoir bien fait malgré les embûches. 

    Cette année, le Vermont était d’ailleurs au calendrier dès le début de la saison. Elle l’a vécue individuellement, sans être associée à une équipe. 

    «J’ai toujours voulu la faire. C’est une course mythique, hyper difficile et je suis très contente que ce soit fait», a-t-elle dit, confirmant qu’il pourrait s’agir d’un rendez-vous annuel.

    «Je voulais voir comment j’allais me situer. Avec la France, ça m’a mis en confiance et je suis convaincue que ça m’a beaucoup aidé de m’entrainer avec des athlètes de haut niveau cet été. C’est vraiment venu confirmer des trucs sur ma forme.»

    DE L'ACTION AU CRITÉRIUM NATIONAL

    Les meilleurs cyclistes du Québec et de l’Ontario étaient réunis à Montréal, dans les derniers jours, pour le critérium national, une compétition organisée en marge du Grand Prix cycliste de Québec et Montréal. Présente, Britanie Cauchon n’a pas manqué de se démarquer. 

    L’athlète de Saint-Alexandre-de-Kamouraska a décidé, à mi-parcours, de mettre de l’action dans le peloton. Elle a attaqué, puis elle est partie seule en échappée. 

    Elle a roulé ainsi pendant plusieurs kilomètres, avant d’être rattrapée par le peloton avec quatre tours à faire avant la fin de l’épreuve. Elle a alors économisé ses ressources afin de se préparer pour le sprint final. 

    Britanie Cauchon a finalement terminé au 4e rang chez les séniors et a remporté un sprint intermédiaire. Elle se dit satisfaite de sa performance, étant la seule à avoir vraiment animé la course. Elle a ainsi très bien fait devant plusieurs entraineurs d’équipes reconnues, présents pour assister aux courses. 

    La fin de semaine prochaine, Britanie participera au Tour de Gatineau avec l’équipe du Québec. Elle compte tout donner, une fois de plus.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    23 juin 2024 | 6h31

    Une saison de plus à Syracuse pour Gabriel Dumont 

    Le capitaine du Crunch de Syracuse, Gabriel Dumont, demeurera avec l’équipe pour une saison supplémentaire. L’organisation de l’État de New York a confirmé s’être entendu avec le vétéran joueur sur un contrat d’un an dans la Ligue américaine de hockey (LAH), le 18 juin.  L’athlète de 33 ans a joué 47 matchs en 2023-2024, récoltant 14 buts et 14 ...

    22 juin 2024 | 6h57

    La pelote basque revit à Trois-Pistoles après une décennie d’absence

    Les joueurs de pelote basque de la région peuvent ressortir leurs paletas poussiéreuses de la garde-robe puisque, après 10 ans, le sport renait à Trois-Pistoles. Dans les 
derniers mois, la Ville a effectué des travaux pour remettre à niveau l’infrastructure 
sportive et, tout récemment, un club a été officiellement formé et enregistré. La ...

    21 juin 2024 | 10h51

    Les 3L s’entendent avec Michael Pellerin 

    L'état-major des 3L de Rivière-du-Loup a confirmé l'arrivée du défenseur Michael Pellerin pour les deux prochaines saisons. L’athlète a été acquis dans une récente transaction impliquant Louick Marcotte et le Bataillon de Saint-Hyacinthe. Pellerin a disputé la dernière saison, sa première dans la LNAH, avec le Cool FM de St-Georges. Le gaucher de ...