X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Zachary Émond prêt pour un nouveau départ 

durée 15 juillet 2023 | 06h01
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Après avoir subi deux opérations importantes aux hanches, lesquelles l’ont privé d’une grande partie de la dernière saison de hockey, le gardien Zachary Émond est prêt à remettre les jambières à temps plein. Et il ne pourrait être plus heureux d’avoir la chance de le faire chez lui au Québec. 

    L’athlète de 23 ans, qui a récemment signé un contrat avec le club-école du Canadien de Montréal (AHL/ECHL), n’aura ainsi pas à déplacer ses pénates aux États-Unis en vue de la prochaine saison. Qu’il soit assigné au Rocket de Laval ou aux Lions de Trois-Rivières, il jouera à la maison et parfois même devant les siens.

    Il s’agit d’un vrai changement de décor pour celui qui a évolué en Californie, en Floride et au Kansas depuis son arrivée chez les pros. C’est aussi sans parler de la volonté assumée des Lions d’aligner plusieurs Québécois afin de créer un fort sentiment d’appartenance. Une situation unique dans le hockey professionnel. 

    «Je suis excité d’avoir la chance de jouer chez moi», a partagé le natif de Saint-Cyprien, cette semaine, entre deux séances d’entrainement à Québec. «C’est vraiment un élément de motivation. Ça va être une saison spéciale de pouvoir jouer devant ma famille et mes amis.»

    Zachary Émond est tombé agent libre le 1er juillet, puisqu’il n’a pas reçu d’offre qualificative des Devils du New Jersey, l’organisation qui avait fait son acquisition il y a quelques mois dans un échange monstre impliquant l’attaquant Timo Meier. 

    Or, l’organisation du Canadien de Montréal l’avait visiblement à l’œil, puisqu’elle l’a contacté dans les jours suivants avec une offre de contrat. La réflexion du jeune cerbère a été tout aussi rapide et l’entente a été annoncée au public le 4 juillet. 

    «Je n’ai pas été surpris que les Devils ne m’aient pas qualifié. S’ils voulaient me garder, ils devaient me donner un contrat de la ligue nationale, ce qui était peu probable avec ma saison de quatre matchs de l’an dernier», a-t-il analysé.

    «Je cherchais un contrat de la LAH. Quand l’organisation a démontré son intérêt, je pense que ç’a été une décision très facile pour moi. Savoir que je vais passer une année, ici au Québec, c’est spécial. Ça va faire du bien.»

    À LAVAL OU TROIS-RIVIÈRES?

    Aucun doute, l’athlète de 6’3 est enthousiaste à l’idée d’entamer ce nouveau chapitre de sa jeune carrière. Il aimerait causer la surprise au camp d’entrainement du Rocket de Laval, mais il ne se crée pas d’histoires. Terre à terre, il sait qu’il pourrait fort bien être appelé à commencer à Trois-Rivières et il compte en profiter au maximum. 

    «À moins d’une surprise, je devrais débuter la saison avec les Lions. Pour moi, je pense que c’est une opportunité de jouer beaucoup de matchs et de retrouver mon rythme», a-t-il souligné. 

    «Pour un gardien, c’est très important de jouer des matchs […] C’est d’autant plus vrai pour moi avec mon retour de blessures. Je vois ça positivement, avec la bonne attitude», a-t-il ajouté, se réjouissant que les Lions puissent compter sur un entraineur des gardiens (Alex Cousineau), une rareté dans la ECHL. 

    Parlant de blessures, Zachary Émond explique qu’il trainait des douleurs aux hanches depuis environ trois ans. L’an dernier, jouer une partie lui demandait une récupération de deux semaines. C’était donc compliqué d’ignorer la problématique encore longtemps.

    «J’ai essayé d’endurer, mais après trois saisons, c’était le temps de régler ça et de pouvoir mieux repartir à neuf. Des opérations, ce n’est jamais la première chose qu’on veut, la réhabilitation est longue, mais c’est une décision qui a été réfléchie», a-t-il raconté. 

    «Maintenant, c’est excitant de penser pouvoir jouer au hockey sans douleur, ce qui n’a pas été le cas depuis trois ans. J’ai hâte de vivre la suite.»

    Il ne se fait d’ailleurs pas trop d’inquiétudes pour son retour au jeu. «Les premières séances d’entrainement plus intenses, il va y avoir une adaptation. Mais je ne suis pas inquiet que mon jeu revenir rapidement. Je n’ai aucun doute envers mes capacités et mon talent. Ce côté-là ne me fait pas peur.»

    UN ÉTÉ À QUÉBEC 

    Zachary Émond se prépare pour la prochaine saison et il espère qu’il pourra la vivre du début à la fin, cette fois. Pour le moment, il poursuite l’entrainement qu’il a débuté en avril, à Québec, avec d’autres joueurs professionnels. Une situation idéale, à quelques heures seulement du Bas-Saint-Laurent. Il revient d’ailleurs dans la région régulièrement pour passer du temps avec ses amis et sa famille. 

    Un groupe qui, sans aucun doute, lui rendra bien l’appareil dans les prochains mois lorsqu’il se déplacera pour l’applaudir à la Place Bell ou au Colisée Vidéotron. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    15 mai 2024 | 6h30

    Les athlètes honorés au Gala des Portageurs

    Le Cégep de Rivière-du-Loup a célébré la fin de la saison sportive lors du Gala des Portageurs, qui s’est tenu le jeudi 2 mai. L’évènement a rassemblé les athlètes et le personnel entraineur pour honorer les performances de l'année, tant sur le terrain qu’à l'extérieur, mettre en lumière l’engagement et le talent et marquer le passage à une nouvelle ...

    14 mai 2024 | 16h21

    Louis April prend le 2e rang du Demi-Marathon de Lévis chez les 19 ans et moins

    Louis April, un athlète membre de l’équipe de crosscountry des Portageurs du Cégep de Rivière-du-Loup, a offert une grande performance lors du récent Demi-Marathon de Lévis, le 5 mai. Le coureur originaire de Saint-Clément a pris le 2e rang de l’épreuve chez les 19 ans et moins.  Louis April a franchi les 21,1 kilomètres de l’épreuve avec un ...

    14 mai 2024 | 6h55

    Place aux Essais olympiques de natation pour deux Loups-Marins

    Deux nageuses du Club de natation Les Loups-Marins de Rivière-du-Loup, Raphaëlle Tremblay et Alyssa Ouellet, participent ces jours-ci aux Essais olympiques de natation. Cette compétition, la plus grosse des quatre dernières années au pays, rassemble la crème des athlètes canadiens à Toronto du 13 au 19 avril. Raphaëlle Tremblay prendra part ...