X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Pierre-Alain Champagne s’illustre à l’international 

durée 19 mars 2023 | 06h47
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Un athlète de Rivière-du-Loup a récemment fait sa marque sur l’une des plus grandes scènes du monde dans le milieu des hommes forts. Pierre-Alain Champagne, 26 ans, a pris le deuxième rang de sa catégorie lors du récent Arnold Amateur Strongman World Championships, une compétition internationale reconnue.

    Sans trompette ni fanfare, Pierre-Alain Champagne est ainsi devenu le premier athlète masculin canadien (et donc québécois) à grimper sur le podium lors de cette grande compétition amateur organisée en marge de la réputée 2023 Arnold StrongmanClassic, à Columbus, en Ohio, au début mars.

    Au terme d’une lutte excessivement serrée, l’athlète originaire de la région de Québec a terminé à moins d’un point du champion, Andrew Hanus des États-Unis, dans la catégorie des moins de 200 livres. Un autre Américain a complété le trio de tête, devançant des athlètes originaires de l’Allemagne, la Zambie, la France et le Royaume-Unis. 

    «J’ai mené la compétition jusqu’à la dernière épreuve, mais j’ai fait une petite erreur qui m’a couté la victoire», a-t-il partagé la semaine dernière. 

    «Après la première journée de qualifications, j’avais cinq points d’avance sur le deuxième au classement. J’ai finalement terminé moins d’un point derrière lui.»

    Les compétiteurs présents étaient appelés à s’illustrer dans sept épreuves de force distinctes, dont trois au cours de la journée finale. Le classement était établi selon leurs performances et celles de leurs adversaires.  

    Aux dires de Pierre-Alain Champagne, tout s’est joué à l’épreuve du «One max dumbell press», qui demandait aux compétiteurs de soulever une haltère (la plus lourde possible) au-dessus de la tête à un seul bras.

    «J’ai soulevé la charge de 210 livres, mais je n’ai pas réussi à la stabiliser assez longtemps. J’ai senti une douleur, un pincement dans le coude, alors j’ai relâché trop vite. C’est une bad luck qui m’a couté cher», a-t-il raconté. 

    «C’est un peu ça qui fait mal finalement, puisque je sais que je suis capable de lever cette charge. Sans la douleur, je n’aurais pas eu de problème. Mais ça fait partie de la game, ça aurait pu lui arriver aussi.»

    SE CONCENTRER SUR LE POSITIF

    Malgré la déception – et même une certaine amertume –, le Louperivois d’adoption préfère toutefois regarder en avant et voir le verre à moitié plein. Quelque part, sa performance en est toute une et ce n’est que le début. 

    «J’allais là pour gagner et j’y étais presque, a-t-il dit. Mais je sais maintenant que je suis parmi les meilleurs au monde dans cette catégorie et je compte bien continuer de le prouver.»

    «Ça m’a aussi permis d’analyser mes performances et de voir mes faiblesses. Au niveau de la condition [cardiovasculaire], par exemple, il m’en manque un peu et je vais travailler fort à ce niveau-là.»

    Il souligne d’ailleurs avoir remercié le vainqueur, après la compétition. «Je lui ai dit merci pour la motivation. C’est tout un athlète et sa victoire va me pousser à revenir encore plus fort. C’est peut-être ce qu’il me fallait.»

    En général, l’homme fort se dit fier de ce qu’il a accompli. Il a réussi à soulever de très belles charges dans plusieurs épreuves et il a su rester concentré tout au long du grand rendez-vous. «Je suis particulièrement fier de mes performances en qualifications. Ç’a bien été», a-t-il dit, faisant référence à l’avance qu’il s’était bâtie. 

    L’athlète note entre autres avoir complété neuf répétitions au «viking press» avec une charge de 295 livres, une performance qui le place parmi l’élite mondiale. Il se souvient avoir aussi réussi à tirer un traineau de 900 livres rapidement, «sans faire d’erreur.»
    Pierre-Alain Champagne est originaire de Québec, mais il a déménagé à Rivière-du-Loup il y a quelques années pour le travail.

    Il pratique le sport depuis une dizaine d’années, se bâtissant au passage un nom sur les scènes provinciales et nationales. Actuellement, il est l’un des seuls athlètes canadiens à posséder ses cartes professionnelles dans deux catégories différences. 

    C’est cependant une victoire aux championnats canadiens amateurs des hommes forts, l’été dernier, qui a permis à l’athlète de se qualifier pour Arnold Amateur Strongman World Championships.

    D’autres compétitions internationales sont aussi à l’horaire au cours des prochains mois, dont la réputée Official Strongman Games. Il sera à suivre avec intérêt. 


     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    15 mai 2024 | 6h30

    Les athlètes honorés au Gala des Portageurs

    Le Cégep de Rivière-du-Loup a célébré la fin de la saison sportive lors du Gala des Portageurs, qui s’est tenu le jeudi 2 mai. L’évènement a rassemblé les athlètes et le personnel entraineur pour honorer les performances de l'année, tant sur le terrain qu’à l'extérieur, mettre en lumière l’engagement et le talent et marquer le passage à une nouvelle ...

    14 mai 2024 | 16h21

    Louis April prend le 2e rang du Demi-Marathon de Lévis chez les 19 ans et moins

    Louis April, un athlète membre de l’équipe de crosscountry des Portageurs du Cégep de Rivière-du-Loup, a offert une grande performance lors du récent Demi-Marathon de Lévis, le 5 mai. Le coureur originaire de Saint-Clément a pris le 2e rang de l’épreuve chez les 19 ans et moins.  Louis April a franchi les 21,1 kilomètres de l’épreuve avec un ...

    14 mai 2024 | 6h55

    Place aux Essais olympiques de natation pour deux Loups-Marins

    Deux nageuses du Club de natation Les Loups-Marins de Rivière-du-Loup, Raphaëlle Tremblay et Alyssa Ouellet, participent ces jours-ci aux Essais olympiques de natation. Cette compétition, la plus grosse des quatre dernières années au pays, rassemble la crème des athlètes canadiens à Toronto du 13 au 19 avril. Raphaëlle Tremblay prendra part ...