X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Rallye : Alexandre Moreau brille en Ontario 

durée 9 décembre 2022 | 06h54
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Un pilote originaire du Témiscouata a récemment complété l’un des rallyes les plus difficiles au pays. Alexandre Moreau, de Packington, et son copilote Ian Guité, de Rimouski, ont non seulement réussi à franchir la ligne d’arrivée du Tall Pines Rallye de Brancroft, en Ontario, mais ils l’ont fait en montant sur la deuxième place du classement général. Un excellent résultat. 

    Cette course était l’avant-dernière épreuve du Championnat canadien et de la Coupe nord-américaine des Rallyes 2022. Une vingtaine d’équipages se sont présentés au départ, prêts à affronter les routes parfois boueuses, parfois enneigées et glacées, du renommé circuit ontarien. 

    «C’est un des rallyes les plus difficiles au Canada, puisqu’il est très rapide et très technique. Il est aussi reconnu pour avoir des conditions de route changeantes. Ça demande beaucoup d’adaptation et de prévoyance», a expliqué Alexandre Moreau, la semaine dernière. 

    Le coureur de 46 ans et son coéquipier, qui roulent une Subaru Impreza STi complètement modifiée grâce à la participation de nombreux partenaires, dont l’atelier Swap Shop Installed, ont terminé environ 1 minutes 33 secondes derrière l’équipe du pilote Jérôme Mailloux, un autre coureur de Rimouski, qui est en voie de remporter le Championnat canadien. Les deux pilotes se sont d’ailleurs offert une belle lutte tout au long de la journée. 

    Malgré quelques ennuis mécaniques – crevaison et problèmes de frein – , Alexandre Moreau a également réussi à se démarquer devant un groupe d’équipes qui luttaient pour une place sur le podium. Même si la fatigue s’accumulait en fin de journée, le pilote a fait moins d’erreurs que ses plus proches poursuivants, réussissant à maintenir sa position. 

    Au total, le Tall Pines Rallye de Brancroft comprenait 17 étapes de différentes longueurs pour un total d’environ 250 kilomètres de course. Des pilotes de l’Ontario, de l’Ouest canadien et même des États-Unis étaient présents à ce rendez-vous, mais ce sont trois équipes québécoises qui ont terminé en tête. 

    «L’objectif, c’est toujours de gagner, ou du moins, de monter sur le podium, alors nous sommes contents», a partagé Alexandre Moreau, humblement. 

    «Nous sommes aussi heureux d’avoir pu finir le rallye. C’est déjà quelque chose en soi», a-t-il ajouté en riant, soulignant que son équipe était à la recherche d’un peu de chance, après avoir été contrainte d’abandonner au plus récent Rallye de Charlevoix en raison d’une défectuosité mécanique. 

    NOUVELLE PASSION 

    Alex Moreau participe à des courses de rallye depuis maintenant quelques années. C’est d’ailleurs un retour à la compétition pour celui qui a longtemps couru en motocross et en snocross. Plus récemment, il pratiquait le «lapping» sur la glace.

    «J’ai découvert le rallye un peu par hasard, mais j’ai rapidement aimé ça. C’est vraiment différent du snocross et de ce que j’ai fait avant. C’est très technique et il y a beaucoup d’éléments à gérer. Et il y a évidemment une bonne dose d’adrénaline et de sensations fortes», a-t-il confié.  

    «Quand j’ai commencé, ça faisait 12 ans que je n’avais pas coursé. Je ne pensais pas me rendre jusqu’ici, mais j’ai vraiment eu la piqûre.»

    Pendant les rallyes, les coureurs atteignent régulièrement des vitesses très élevées – pouvant frôler les 200 km/h – sur des terrains difficiles. C’est aussi pourquoi la communication et la confiance entre le pilote et le copilote est très importante. La reconnaissance, la veille du rallye, est aussi primordiale. 

    «Un pilote n’est rien sans son copilote et vice-versa. On a besoin de toute une équipe et de nos mécaniciens pour connaître du succès. L’engrenage doit être parfaitement huilé, sinon ça ne fonctionne pas», estime Alex Moreau, qui est aussi entrepreneur en construction. 

    Il fait équipe avec Ian Guité depuis trois ans. Le duo constate une belle progression. Ils se complètent bien. 

    «Ian fait vraiment un bon travail. Il a un rôle difficile et je suis content de pouvoir compter sur lui. On a vraiment une bonne chimie ensemble. On veut toujours s’améliorer. On s’adapte et on essaie des choses», a-t-il confié.  

    Cette année Alexandre Moreau et son équipe ont aussi terminé sur la 3e marche du podium au rallye de la Baie-des-Chaleurs. Au total, le Témiscouatain a participé à une douzaine d’épreuves nationales. Une feuille de route bien moins garnie que certains des pilotes les plus expérimentés, mais peu importe, les résultats sont déjà très intéressants.  

    L’équipe se prépare actuellement pour la saison 2023. Le premier rendez-vous sera le Rallye Perce-Neige de Maniwaki en février. Alex Moreau compte bien y donner tout ce qu’il a. 

     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    28 janvier 2023 | 10h23

    Trois Arabesques iront aux Championnats provinciaux

    Trois patineuses artistiques du club des Arabesques de Rivière-du-Loup se sont qualifiées pour les Championnats provinciaux Star qui auront lieu du 16 au 19 mars à Lévis. Les qualifications avaient lieu à Matane la fin de semaine dernière. Maude Malenfant (médaille de bronze en Star 5 plus de 13 ans), Andréanne Lévesque (médaille de bronze en ...

    28 janvier 2023 | 6h59

    Tournoi Provincial Pee-Wee Neige : une histoire possible grâce à une implication bénévole continue

    S’il est aujourd’hui possible de fêter le 50e anniversaire du Tournoi Provincial Pee-Wee Neige de Rivière-du-Loup, c’est que plusieurs centaines de personnes motivées et passionnées se sont impliquées de près ou de loin dans son organisation au cours des dernières décennies. Une grande et belle course à relais qui a jusqu’ici fait le bonheur de ...

    27 janvier 2023 | 9h10

    Ballon sur glace mineur : le Témiscouata remporte cinq médailles d’or

    Les 21 et 22 janvier a eu lieu la deuxième tranche du Circuit provincial mineur de ballon sur glace à Saint-Narcisse-de-Beaurivage. Le Ballon sur glace (BSG) mineur du Témiscouata était présent dans les sept catégories offertes. C’est donc plus de 93 joueurs de l’organisation témiscouataine qui ont participé à ce tournoi, dont 35 élèves qui sont ...