X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

«C’est une personne qui se préoccupe de ses coéquipiers» - Jean-François Houle

durée 5 novembre 2022 | 06h05
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Alex Belzile n’a pas hérité du rôle de capitaine du Rocket de Laval par hasard. L’athlète de Saint-Éloi est un exemple de travail et de détermination, un passionné «rassembleur» aux qualités…de professeur. C’est d’ailleurs cette volonté toute naturelle d’aider ses coéquipiers à être meilleurs et son amour pour le sport qui font dire à son entraineur-chef que le trentenaire pourrait un jour se retrouver lui aussi derrière le banc. 

    Jean-François Houle a été nommé à la barre de l’équipe lavalloise à l’été 2021. Il ne cache pas avoir rapidement voué un grand respect pour Alex Belzile comme joueur et comme individu, lui qui épaulait alors le capitaine Xavier Ouellet lors de son retour dans la Ligue américaine après quelques matchs avec le Canadien, l’automne suivant. 

    «C’est un gars qui travaille très fort, qui dirige par l’exemple sur la patinoire avec son éthique de travail. Il est près des jeunes et il est très respecté», a-t-il souligné. 

    «C’est aussi un coéquipier présent. Il veut toujours organiser quelque chose, que les gars soient ensemble, réunis. Il est très rassembleur.»
    Quand le poste de capitaine s’est libéré chez le Rocket, cet été, Alex Belzile a fait vite partie de la conversation pour porter le «C».

    Jean-François Houle explique qu’il a toutes les qualités nécessaires pour jouer ce rôle important, mais qu’il s’est aussi démarqué des autres prétendants par le parcours  - parfois sinueux - qui a fait de lui le joueur qu’il est aujourd’hui. 

    Alex Belzile n’a pas joué Midget AAA, ni Midget Espoir. Jamais repêché dans le junior majeur, ni par une organisation professionnelle, il a tout de même fait son chemin avec l’Océanic de Rimouski, puis dans le hockey professionnel, ne cessant jamais de croire en lui, déterminé à s’améliorer et à faire mentir ses détracteurs.

    Deux fois champion de la Coupe Kelly dans la ECHL (2014 et 2017), membre de l’équipe d’étoiles de la LAH en 2019, il a porté sept uniformes professionnels différents et a voyagé un peu partout aux États-Unis avant de finalement jouer 12 parties dans la NHL ces dernières années. Preuve, s’il y en a une, qu’il ne faut jamais lâcher et croire en ses rêves.

    «Son vécu fait de lui un bon capitaine, parce qu’il a passé par plusieurs routes pour se rendre où il s’est rendu. Il a réussi à jouer dans la LNH en buchant et en trouvant un moyen de se rendre jusque-là. Ça prouve que c’est possible, mais aussi qu’il n’y a pas de secret. La clé, c’est le travail», a noté M. Houle. 

    «Alex, c’est aussi gars qui est facile à aimer. Quand tu regardes son cheminement, tu te rends compte que ce n’est pas facile ce qu’il a accompli.»

    Jean-François Houle confie qu’Alex Belzile est un éternel étudiant, un passionné du jeu qui souhaite toujours être meilleur et contribuer au succès de ses coéquipiers. Des aptitudes de pédagogue que l’on peut attribuer aux enseignants…et aux entraineurs. 

    «Il est très vocal sur le banc, que ce soit avec ses coéquipiers de trios ou les autres joueurs. Il n’a pas peur d’aider les jeunes sur le banc et de les guider pendant les matchs. Même avant, lors des pratiques, ce n’est pas rare qu’il prenne un jeune sous son aile s’il voit qu’il ne comprend pas l’exercice.»

    «Il va naturellement aider les autres. C’est une personne qui se préoccupe de ses coéquipiers, les vétérans comme les recrues. Il veut être là pour les soutenir quoiqu’il arrive.»

    Le voit-il un jour grimper les échelons et devenir entraineur au hockey?

    «Je ne serais pas surpris», a-t-il partagé. «Il voit très bien la game, il comprend très bien les systèmes et il est passionné. Il a petit côté coach parce qu’il veut toujours être là pour ses coéquipiers et partager ses connaissances, a-t-il répété. C’est le fun de voir ça.»

    Quoi qu’il en soit, ce n’est pas demain matin qu’Alex Belzile fera le saut derrière le banc d’une équipe. Il estime avoir encore beaucoup à donner sur la glace. 


     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h31

    Performances inspirantes des Arabesques en compétition à Trois-Pistoles

    Une vingtaine de patineuses du Club de patinage artistique les Arabesques de Rivière-du-Loup participaient à la première compétition régionale de la saison à Trois-Pistoles, les 26 et 27 novembre. La fin de semaine fut couronnée de succès, autant au niveau du dépassement de soi que des performances. Dans les niveaux Étapes et Star 1 à Star 3, les ...

    29 novembre 2022 | 15h15

    Les Braves Boralex 11U B honorés au niveau provincial    

    Une équipe de l’Association de baseball mineur de Témiscouata (ABMT) a reçu une reconnaissance provinciale lors du plus récent gala méritas annuel de Baseball Québec, le 26 novembre. La formation des Braves Boralex 11U B a été désignée comme équipe féminine communautaire 9U ou 11U de l’année, et ce, pour tout le Québec.   Il s’agit d’un honneur ...

    29 novembre 2022 | 6h31

    Un record pour le 6e tournoi de hockey de la Classique Sphinx 

    La Classique annuelle des Sphinx de l’École secondaire de Rivière-du-Loup se déroulera les 2, 3 et 4 décembre 2022. Cette sixième édition, dont le partenaire majeur est Pat BBQ, est une année record puisque 37 équipes, provenant d’un peu partout dans la province, rivaliseront entre elles. Les catégories M13 et M15 seront à l’honneur. Il faut ...