Publicité

16 septembre 2022 - 22:50 | Mis à jour : 23:40

Les Braves Batitech sont champions 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

Il faisait déjà très froid au Stade Paul-Émile-Dubé de Trois-Pistoles, vendredi, mais les Braves Batitech du Témiscouata se sont assurés de refroidir rapidement les ardeurs des partisans du Bérubé GM les mieux habillés. Les visiteurs ont réussi 14 points en seulement 4 manches de travail pour filer vers une victoire convaincante de 14 à 1, remportant du même coup la finale du championnat de la Ligue de baseball senior Puribec. 

Si une présence en finale était tout à l’honneur de la jeune et surprenante équipe de Trois-Pistoles, les Braves Batitech n’ont offert aucun suspens sur l’issu de la série finale. Les représentants du Témiscouata ont remporté l’affrontement grâce à 4 victoires consécutives. 

L’équipe entrainée par Hugo Chamberland a d'ailleurs connu un parcours éliminatoire parfait. Un sans faute permettant à la formation de retrouver la Coupe Verret-Couture. Équipe championne en 2020, elle s’était inclinée dans une finale de 7 matchs, l’été dernier, contre le Ciel Fm de Rivière-du-Loup.

«En début d’année, on voulait finir dans les trois premières équipes, mais on savait qu’on avait sûrement les joueurs pour faire plus que ça. On a préparé l’équipe en vue des séries et ç’a payé. Je suis très fier des gars», a résumé l’entraineur-chef, Hugo Chamberland, quelques minutes après les célébrations. 

«C’est un parcours parfait en série, une saison de rêve. Les astres se sont alignés pour nous. On a joué de bons matchs aux bons moments et on est allé chercher des matchs serrés aussi. On avait une belle attitude et ç’a fait toute la différence pour nous», a noté Félix Castonguay, élu joueur par excellence des séries éliminatoires.

«Je crois aussi que l’expérience a joué un rôle dans la victoire de cette série-là», a-t-il ajouté. 

VICTOIRE PERCUTANTE

Vendredi, devant une très belle foule à Trois-Pistoles, les joueurs des Braves n’ont mis que quelques minutes à faire résonner leurs bâtons. 

Deuxième frappeur à s’élancer, le joueur-étoile Dany Paradis-Giroux a frappé un circuit de deux points permettant du même coup à son coéquipier Sam Pearson de rentrer au marbre. C’était déjà 2-0 et le ton était donné.

Après une première manche exemplaire du lanceur Matt Marsh - dominant dans cette série -, les visiteurs ont continué ce qu’ils avaient commencé lors de leur retour au bâton. Ils ont ajouté 4 points sur 3 coups sûrs en deuxième manche. Dany Paradis-Giroux et Félix Castonguay se sont notamment illustrés avec des doubles. 6-0.

Les Braves ont poursuivi la domination par la suite, ajoutant 8 points en 4e manche. Le double de Patrick Ouellet, le grand chelem de Félix Castonguay, suivi directement du circuit solo de Matt Marsh, puis d’un circuit de deux points de Michaël Morin ont fait très mal à l’équipe adverse. 14-0.

En 4e manche seulement, les Braves ont réussi 8 points sur 7 coups sûrs.

«On s’était dit qu’on voulait frapper tôt pour battre Trois-Pistoles et c’est ce qu’on a fait dans tous nos matchs», a noté Hugo Chamberland, soulignant que la profondeur de l’équipe a aussi joué un rôle important en séries. 

«C’était notre plan de match. Nous étions à l’extérieur et on voulait commencer en leur cassant les jambes. On voulait leur donner toute la pression et nous étions prêts», a mentionné Dany Paradis-Giroux, ne cachant pas que retrouver le championnat est un sentiment incroyable. 

Le Bérubé Gm de Trois-Pistoles a évité le blanchissage en deuxième moitié de 5e manche. Nicolas Thibault a soulevé la foule grâce à un triple. Il a ensuite marqué avec l’aide d’un coup sûr d’Antoine Boucher. 

Au monticule, Matt Marsh a été exemplaire et intraitable, à l’image de ses dernières sorties. À ses 3 matchs précédents le duel, l’Americain avait accumulé 40 retraits au bâton en 20 manches de travail. Il en ajouté plusieurs à sa fiche, vendredi.

«Ça n’a pas de bon sens, il a été incroyable. C’est aussi une bonne personne, un gars enjoué et on a vu rapidement qu’il aimait avoir du plaisir», a déclaré Félix Castonguay à son sujet. 

FIERTÉ À TROIS-PISTOLES

Dans le camp perdant, les joueurs du Bérubé GM étaient évidemment déçus de la défaite. Mais la déception était estompée par un sentiment de fierté.

Avec une moyenne d’âge de 23 ans, le Bérubé GM formait l'équipe la plus jeune du circuit. Point important : elle ne comptait que sur des joueurs locaux, donc aucun importé. Il s’agit d’un détail primordial quand on se rappelle la domination de Matt Marsh dans cette série. 

«Avec la gang, on forme une grosse famille et quand le groupe est uni et qu’il pousse dans la même direction, de belles choses peuvent arriver et c’est ce qui s’est produit», a partagé l’entraineur-chef, Yannick Dumais, en fin de soirée.  

«Évidemment, c’est plate, ce n’est pas le résultat qu’on voulait en finale, mais juste d’être là, c’était déjà une belle victoire. Au début de la saison, personne ne croyait que le Bérubé GM allait encore jouer sur un terrain de balle le 16 septembre. On a joué du bon baseball, on a confondu beaucoup de sceptiques et nous sommes surtout allé chercher un bagage d’expérience incroyable pour nous jeunes joueurs.»

UN RECORD 

Notons que Félix Castonguay a profité de cette grande victoire pour battre un record de la Ligue senior Puribec. Avec son 29e circuit en carrière, un grand chelem de surcroit, l’athlète du Témiscouata trône maintenant au 1er rang de l’histoire récente pour le plus grand nombre de circuits frappés. Il a devancé Jimmy Durette qui a toutefois moins de matchs joués avec 252 contre 386 pour Castonguay.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo Trois-Pistoles pour votre belle saison et Bravo Cabano dommage que vous pensez qu'il vous faut des importés pour gagner vous avez de très bon joueur local, le joueur des serie est un local. En passent M Bérubé un président devrais être neutre alors quand vous aller au partie vous ne devriez pas être avec les gens de la ville des visiteurs mais dans les estrades près de la radio si vous ne voulez pas vous assoir avec les personnes local. Tout le monde dans les autres villes savent que Cabano est votre club chouchou. J'ai déja hâte a l année prochaine car mon club Trois-Pistoles va être encor mayeur nous pouvons compter sur nos très bon jeunes locaux .

    Marie Bérubé - 2022-09-17 12:26
  • Bravo aux Braves,,,,quels joueurs,.La passion pour le base-ball au Temiscouata ne date pas d'hier. Je me souviens très bien, il y a 50 ans, d'une virée avec une voiture pleine d'enfants conduite par mon père. Nous faisions un aller-retour La Pocatiere-Cabano. Ce soir-là, plein de lumières, des estrades remplies de partisans animés d'une énergie qui nous faisait battre le cœur.....quelle soirée....déjà, la passion pour le base-ball était vivante au Temiscouata. Encore bravo à nos champions....

    Johanne Hudon - 2022-09-17 08:51