Publicité

16 septembre 2022 - 10:54 | Mis à jour : 14:25

Plus de 1 600 jeunes lancent l’aventure vers le sommet 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Un vent de jeunesse a soufflé au cœur de Rivière-du-Loup, ce vendredi 16 septembre en avant-midi, alors que quelque 1 600 jeunes étudiants et une centaine d’accompagnateurs des écoles primaires de la région ont été les premiers à fouler la côte Saint-Pierre dans le cadre de l’École au Sommet du Défi Everest. 

Tous ensemble, ils ont ainsi donné le coup d’envoi à cet événement d’envergure qui fête cette année ses 10 ans. Il s’agit d’un «succès incroyable» et d’un «nombre stratosphérique», selon les organisateurs de l’événement. Jamais autant de personnes ne s’étaient retrouvées au même moment dans la côte. 

«Ce matin, c’est un succès retentissant, notre plus beau lancement à date, a confié l’instigateur du Défi Everest, Yvan L’Heureux. Le maximum qu’on a eu, c’est environ 1 200 ou 1 300 personnes au même moment, donc bien en deçà du chiffre magique de  1 700 d’aujourd’hui.»

«C’est vraiment un sentiment d’accomplissement incroyable et il faut souligner le travail qui a été fait en amont de la part des écoles, de la MRC de Rivière-du-Loup, des professeurs. Aujourd’hui, ce n’est que la reconnaissance, que des sourires et du bonbon», a-t-il ajouté. 

Habillés d’un vibrant chandail orange grâce à un partenariat avec la MRC de Rivière-du-Loup, les jeunes de 4e, 5e et 6e années ont accumulé les montées avec le sourire et sous un soleil brillant. Ils effectuaient leur propre Everest, puisqu’aucun nombre de montées n’était exigé. Ils pourront aussi, à leur guise, revenir dimanche lors de l’activité principale.

Avant l’activité physique, les jeunes ont assisté à une conférence de l’athlète Jean-Sébastien Drolet qui, malgré un diabète de type 1 et une maladie de Crohn, court des ultra marathons. Une belle histoire de résilience et de détermination. 

« C’est quelqu’un de très inspirant et qui incite les gens à bouger, a résumé Yvan L’Heureux. Quand on voit quelqu’un comme ça qui réussit à rester actif, ça donne vraiment le gout de se dépasser.»

Les jeunes participants ont aussi eu le support avec leurs professeurs d’un nouveau cahier d’activités présentant l’Everest, la montagne, l’engagement et les saines habitudes de vie.  

En 2019, plus de 1 000 élèves du primaire du Centre de services scolaire de Kamouraska – Rivière-du-Loup avaient participé au module l’École au Sommet.  

À 16 h, les participants du Macadam Ultra s’élanceront. Les jeunes du Macadam Ado suivront dans la nuit de samedi, avant d’être rejoints par les 600 participants du traditionnel défi, dimanche. Encore une fois, le défi par équipe permet d’amasser des fonds pour différentes causes et organismes de la région. 

Notons enfin que toutes les personnes qui ont participé à une édition précédente du Défi Everest sont invitées à se joindre à la marée humaine, ce dimanche 18 septembre, entre 15 et 16 h, avec un gilet (peu importe la couleur) et sans inscription. Un clin d'oeil de l'organisation envers la dernière décennie de défis. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article