Publicité

25 juillet 2022 - 10:31 | Mis à jour : 18:37

Les athlètes régionaux à l’honneur au Triathlon du Mont-Saint-Mathieu 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La deuxième organisation du Triathlon du Mont-Saint-Mathieu a souri à plusieurs athlètes de la région qui ont su s’illustrer dans les différentes épreuves à l’horaire, le 24 juillet. Ann-Sophie Czech, Marie-Claude Théberge, Louis April et Elliot Bérubé, de Notre-Dame-du-Portage, Saint-Clément et Rivière-du-Loup, ont notamment brillé en s’imposant lors des épreuves principales. 

Ann-Sophie Czech a grimpé sur la plus haute marche du podium au triathlon sprint avec un temps de 1 heure et 16 minutes, devançant entre autres la Louperivoise Marie-Claude Théberge (3e). Cette dernière avait remporté cette épreuve au Triathlon de Pohénégamook, il y a quelques semaines à peine. 

L’an dernier, Ann-Sophie Czech avait pris le 2e rang du triathlon olympique. «Je suis très satisfaite de ma course. J’ai décidé cette année de me concentrer sur la distance sprint, puisque j’ai un peu moins de temps pour l’entraînement en raison de mon horaire de stage. Je dois dire par contre que j’aime beaucoup l’intensité de [cette] distance», a-t-elle partagé, soulignant la belle organisation de l’événement. 

Chez les hommes, Louis April, de Saint-Clément, a pris la deuxième position avec un temps de 1 heure et 11 minutes, seulement quelques secondes derrière le gagnant. Il avait lui aussi grimpé sur la plus haute marche à Pohénégamook. 

«Je suis très heureux de ma performance, puisque je ne pensais pas sortir ma nage en dessous des 15 minutes! Le vélo et la course étaient assez difficiles étant donné qu’ils étaient en terrain vallonné, mais j’ai été capable de limiter les pertes sur le vélo et réduire un peu l’écart sur le meneur à la course», a analysé Louis April. 

Notons que Daniel Lepage, de Saint-André-de-Kamouraska, a pris le 9e rang (2e de sa catégorie) au sprint. 

TRIATHLON OLYMPIQUE 

De son côté, Elliot Bérubé a continué d’accumuler les impressionnantes performances. Moins d’un mois après avoir pris la 9e position de son groupe d’âge (3e au Canada) aux Championnats du monde de triathlon sprint, l’athlète louperivois a pris le 2e rang du triathlon olympique à Saint-Mathieu. Il a franchi les 1 500m de nage, 40 km de vélo et 10 km de course en 2 heures et 12 minutes, terminant environ 4 minutes derrière Nicolas Massé-Savard qui avait aussi remporté l’épreuve en 2021.

«Je suis content de ma course, mais je suis surtout content d’avoir terminé! J’ai été malade la semaine passée et je ne pensais pas que j’allais pouvoir courser samedi soir. J’ai failli arrêter plusieurs fois en vélo en raison des crampes et d’un mal de tête, alors je suis vraiment fier d’avoir poussé mentalement et d’avoir fait le meilleur temps à la course à pied», a-t-il confié.

«Je mentirais si je ne disais pas que mon objectif c’était de gagner, mais avec les circonstances, je suis vraiment content […] Le triathlon du Mont-Maint-Mathieu, c’est mon coup de cœur. Les organisateurs et bénévoles sont extraordinaires!»

Mathieu Rivard et Alexis Bernier, tous les deux de Rivière-du-Loup, ont également très bien fait au triathlon olympique, terminant respectivement en 4e et 5e positions chez les hommes. Du côté féminin, Émilie Labrosse, de Saint-André-de-Kamouraska, a terminé au 5e rang (3e de la sa catégorie). 

SUCCÈS 

Un peu plus de 200 participants ont pris part aux différentes épreuves du Triathlon du Mont-Saint-Mathieu. Encore une fois, l’événement a été grandement apprécié par les athlètes venus d’un peu partout au Québec. Un succès rendu possible grâce à de nombreux bénévoles et partenaires. 

«Nous avons compté sur 80 bénévoles cette année et leur présence est essentielle pour réussir un bel événement. Nous sommes fiers de cette 2e édition. C’est une année de travail pour une demi-journée de courses, mais ça vaut la peine quand on voit les résultats et la satisfaction des athlètes. Nous avons eu de très bons commentaires», a déclaré le co-organisateur, Carl Charron. 

L’événement sera de retour l’an prochain. L’organisation aimerait d’ailleurs ajouter l’épreuve du demi ironman au programme, permettant ainsi d’accueillir encore plus d’athlètes de haut niveau. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article