Publicité

13 juillet 2022 - 06:02 | Mis à jour : 09:29

Repêchage de la LNH : «Une expérience incroyable»

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Plusieurs jeunes joueurs de hockey ont réalisé un rêve en étant repêchés par une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), cette fin de semaine à Montréal. Une expérience unique qu’a aussi vécue à sa façon l’agent de joueur louperivois Jessy Morin qui en était à une première présence professionnelle. 

«L’ambiance au Centre Bell et dans la ville était électrisante tout au long des deux jours [du repêchage]», a confié l’agent de  joueurs pour Quartexx Management, au terme d’une série de plusieurs journées très occupées, dimanche. 

«C’était une expérience incroyable, surtout lors des rondes 2 à 7 du vendredi, étant donné que nous sommes plus actifs. La première ronde est plus un show pour la télévision et les spectateurs, mais ça demeure très impressionnant.»

Au total, 16 joueurs représentés par Quartexx Management ont été repêchés par une organisation professionnelle de la LNH. Parmi ceux-ci, on retrouvait d’ailleurs deux des trois premiers représentants de la LHJMQ avec Nathan Gaucher et Noah Warren (tous les deux sélectionnés par les Ducks d’Anaheim). 

Jessy Morin, qui a rejoint la prestigieuse agence à la fin février, a d’ailleurs eu la chance de se rapprocher de Gaucher au cours des derniers mois. Il était à ses côtés lors de sa sélection au 22e rang (première ronde).

«C’était vraiment une super belle expérience, et tout le crédit revient à nos joueurs. Nous sommes là pour les épauler et leur offrir le plus de ressources possible, mais ce sont eux qui se donnent corps et âme sur la glace», a-t-il souligné. 

«De partager ces moments avec les joueurs et leurs familles, ça n’a pas de prix. C’est un sentiment que je veux retrouver chaque année.»

Le repêchage a été une occasion d’apprendre beaucoup et d’avoir de belles conversations avec d’autres acteurs du milieu. Jessy Morin ne cache pas avoir aussi été inspiré par le discours de l’entraineur-chef du Canadien de Montréal, Martin St-Louis, au début de l’événement. 

Jamais repêché, St-Louis, un membre du Temple de la renommée du hockey, a fait réagir la foule en rappelant qu’il s’agissait de son premier repêchage. «Ça lui a pris 47 ans pour assister à son premier repêchage…Ce n’est donc qu’une porte d’entrée parmi tant d’autres pour les joueurs», a rappelé le Louperivois. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article