Publicité

5 juin 2022 - 06:55

Une première expérience réussie pour un homme fort de la région 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Un athlète originaire de Saint-André-de-Kamouraska a participé à sa toute première compétition d’homme fort amateur, le 21 mai, à Québec. Olivier Morneau a fait belle figure, terminant au 2e rang du cumulatif dans sa catégorie.  

Il s’agit d’une entrée en matière réussie pour celui qui a fait le saut dans le sport pour le défi de la compétition et le dépassement personnel. Il a concouru aux côtés d’autres compétiteurs intéressés à s’initier à la discipline et à vivre une nouvelle expérience. 

«Les hommes forts, ça m’a toujours impressionné. J’ai commencé à vraiment m’informer sur les compétitions dans les deux dernières années. Ça faisait un bout de temps que je voulais me lancer, mais avec la pandémie m’a joué des tours», a-t-il expliqué. 

«Pour une première expérience, je suis content. Ç’a été formateur, puisque je sais aussi maintenant ce que je dois travailler par rapport aux autres gars pour la suite. C’est certain que je veux continuer là-dedans.»

Organisée au Palais des Congrès de Québec, dans du Fitlog Classic, la compétition poussait les participants à amasser des points lors d’épreuves traditionnelles des compétitions d’homme forts : le soulevé de terre (deadlift), le soulevé du billot (au-dessus de la tête), le Yoke et le transport de sacs de sable de 200 livres. 

Si la compétition s’adressait à des athlètes amateurs, les charges levées n’en étaient pas plus accessibles à n’importe qui. Celui qui s’entraine chez CrossFit RDL a notamment remporté le soulevé de terre en réussissant une levée de 405 livres… à 19 reprises.  

Olivier Morneau a également terminé au 3e rang au billot. Son talon d’Achille a été l’épreuve du transport du Yoke de 500 livres. Il a pris le 5e rang. «C’est l’épreuve qui m’a couté cher et pour laquelle j’étais le moins habitué. C’est là que j’ai perdu des points et c’est quelque chose sur lequel je veux travailler. Je veux aussi améliorer ma force de préhension», a-t-il confié, soulignant que son entrainement est un mélange de CrossFit et de force. 

«Il y a certaines ressemblances entre les hommes forts et le CrossFit, dans le sens où il  faut être prêt à n’importe quoi. Tu ne peux simplement être fort, il faut aussi être mobile, athlétique», a noté l’athlète tout juste avant une séance d’entrainement chez CrossFit RDL.

Maintenant que la glace est brisée, Olivier Morneau envisage déjà de participer à une prochaine compétition qui pourrait avoir lieu en juillet prochain. Il pense aussi s’inscrire dans la catégorie des athlètes (middleweight) de moins de 230 livres. Celle-ci rassemblera des athlètes amateurs un peu plus expérimentés. Le défi sera encore plus grand.

«Ce ne sera pas la même game et le but sera de ne pas terminer dernier», a-t-il conclu en riant. «Tranquillement, ce sera de réussir des objectifs, de continuer à progresser et surtout d’avoir du plaisir.»
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article