Publicité

30 mai 2022 - 13:48

Le Défi Everest compte fêter ses 10 ans en grand 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Une ambiance festive, des activités rassembleuses, plusieurs nouveautés et une décennie de succès individuels et collectifs à célébrer… la 10e organisation du Défi Everest s’annonce historique à plusieurs niveaux, du 16 au 18 septembre, à Rivière-du-Loup. 

«C’est le moment du grand retour», s’est réjoui le président et fondateur, Yvan L’Heureux, lors du lancement de la programmation du Défi Everest, ce lundi 30 mai. 

Après deux ans de pandémie et de formules virtuelles, l’un des événements phares de la MRC de Rivière-du-Loup reprendra ainsi sa place au cœur de la côte St-Pierre en septembre prochain. Si le Défi revient aux sources en mettant de l’avant les mêmes principes que sont la pratique des saines habitudes de vie, l’entraide, les échanges et les rencontres, il se déroulera aussi sous un air de fête et de célébrations. 

Il faut dire qu’être réunis et travailler en équipe vers un but commun prendra un sens particulier après deux années marquées par la distanciation, l’isolement, estime l’organisation. 

«Durant la pandémie, on a développé des attitudes un peu sauvages. On a parfois perdu le côté humain. Le Défi Everest, c’est un événement rassembleur où on veut favoriser les contacts humains et on veut que ce soit au centre de notre événement cette année. On veut fêter, qu’il y ait de la musique pendant le défi et on invite les gens à se déguiser de couleurs vives.»

«Après cette période de langueur, la population est prête pour une activité festive qui stimule l’imaginaire et le dépassement de soi en équipe, a-t-il ajouté, espérant que les gens seront au rendez-vous. 

«Notre record, c’est 2000 personnes dans la côte de Rivière-du-Loup en 2019. On souhaite pouvoir faire encore mieux et qu’on célèbre le retour d’être ensemble […] On a une activité parfaite et un gym à ciel ouvert avec les plus beaux couchers de soleil au monde. Il faut en profiter.»

DÉJÀ 10 ANS

Depuis 2013, le Défi Everest a fait bouger plus de 10 000 personnes aux activités officielles et plus du double lors des pratiques des «Mardi dans la côte» avec 6 villes participantes en 2019. Un total de 1,5 million de dollars a été remis à 400 organismes de partout au Québec et au Canada. 

Cette année, le 10e anniversaire sera célébré exclusivement à Rivière-du-Loup, après une décision de l’organisation. Des équipes de l’extérieur sont attendues, tout comme des élèves de nombreuses écoles de la région. L’expansion reprendra ensuite en 2023. 

«Le Défi Everest, ce sont des centaines d’heures de bénévolat, mais aussi beaucoup de succès. Ce sont les 227 montées réussies la même année par une personne au Macadam Ultra, mais aussi les 36 autres accomplies par une autre qui a multiplié les efforts. Ce sont des gens qui ont travaillé sur leur santé, qui se sont impliqués. Ce sont des organismes qui ont permis de redonner des sous», a partagé Yvan L’Heureux, précisant que l’organisation invitera toutes les ambassadrices et ambassadeurs du passé à remplir de nouveau cette fonction dans le cadre de la 10e édition. 

«Le mot qui me vient en tête, c’est fierté. C’est une grande fierté collective. Le Défi Everest, c’est d’aller plus loin ensemble, de toucher son sommet. Pour moi, c’est aussi d’être touché par l’émotion, par l’effort, par l’entraide.»

ACTIVITÉS ET NOUVEAUTÉS

Fidèle à elle-même, l’organisation du Défi Everest n’a pas hésité à se renouveler pour souligner 10 ans de dépassement à Rivière-du-Loup. Plusieurs nouveautés, qui s’adressent aux petits et grands, ont été présentées lors du lancement à l’Hôtel Levesque, partenaire pour un module. 

De retour, le réputé Macadam Ultra sera notamment accessible à un plus grand nombre de personnes, cette année, puisque deux nouvelles possibilités viendront s’ajouter à la version traditionnelle de 48 h dans la côte, soit le Macadam 24 h et le Macadam 12 h. En reprenant les mêmes principes d’accompagnement et de support lors de l’activité, ces versions se veulent une porte d’entrée pour toute personne voulant tester ses limites dans une ambiance motivante, sécuritaire et non compétitive.  

Autre ajout : le Défi Everest veut permettre une plus grande participation des enfants de 3 à 12 ans dans les équipes à travers un module Yéti repensé.  Les jeunes feront ainsi maintenant partie intégrante des équipes, leurs montées étant aussi incluses aux 150 requises pour atteindre le sommet. Grâce au partenaire Lepage Millwork, l’inscription sera très abordable à 20$ et aucune levée de fonds ne sera nécessaire. 

Le Macadam Ado – qui s’adresse aux jeunes de 12 à 17 ans et qui proposera une «nuit blanche» de dépassement – sera aussi de retour, tout comme l’École au Sommet qui convie les élèves du primaire à faire partie de l’aventure à travers plusieurs activités. 

Enfin, notons le retour de la Cordée Info Dimanche qui, grâce à la collaboration de mécènes, permet au Défi Everest de redonner 100 % des montants amassés vers les organismes, ainsi que la création d’un Volet Bénévoles afin de redonner à ceux et celles qui assurent le succès de l’événement.

L’aménagement d’un Village des Organismes, dont l’objectif sera de mettre en valeur le travail et l’importance des organismes locaux, sera aussi à surveiller. 

PRATIQUES ET INSCRIPTIONS 

Mardi le 7 juin verra le retour des traditionnelles pratiques des «Mardi dans la côte», très populaires partout au Québec. Comme nouveauté, l’équipe du Défi Everest rendra plus festives ces pratiques avec de l’animation. 

Pour obtenir toutes les informations sur les modules et les inscriptions, direction le www.defieverest.com. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article