Publicité

19 mars 2022 - 23:55 | Mis à jour : 20 mars 2022 - 10:38

Match en rose : une victoire malgré tout pour les 3L

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les 3L de Rivière-du-Loup ont peut-être perdu leur dernier match de la saison par la marque de 5 à 0 contre le Cool-FM de Saint-Georges, devant une imposante foule de 1 428 spectateurs de surcroit, mais une victoire a tout de même été célébrée au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup ce samedi 19 mars. Un montant de 8 310 $ a été amassé pour la Fondation du cancer du sein du Québec. 

Pour une première fois en sept ans, le fameux Match en rose a été organisé à la toute fin du calendrier régulier. L’événement, spécial pour les joueurs comme les partisans, était de retour après une pause forcée en raison de la pandémie. 

D’ailleurs, si les joueurs n’ont pu offrir la performance escomptée sur la glace, c’est avec le sourire que tous ont conclu la soirée en remettant leur chandail à de chanceux partisans. Quelque part, même si l’équipe se prépare à entrer en séries éliminatoires, la victoire allait cette fois bien au-delà du sport et du résultat.  

«Ce soir, nous étions assurés de célébrer une victoire», a sagement souligné la Dre Nancy Bastien, présidente d’honneur de l’édition 2022, avant de remercier les joueurs un à un pour leur présence. «Le plus important, ce n’était pas de remporter le match, mais de le jouer», a-t-elle ajouté. 

La somme de 8 310 $ est l’une des meilleures amassées ces dernières années. Elle ne bat toutefois pas celle de 9 043 $ de la saison 2019 où un record avait été établi. 

Depuis la création du Match en rose en 2014, l’organisation a permis d’amasser plus de 35 000 $ pour soutenir la recherche dans la lutte contre le cancer du sein. La soirée, unique dans la LNAH, est toujours synonyme de solidarité et de fierté. 

MATCH DIFFICILE SUR LA GLACE

Malgré le caractère particulier de la soirée et un équipement couvert de rose, les joueurs des 3L de Rivière-du-Loup n’ont pas semblé être particulièrement inspirés lors de ce match qui concluait leur saison régulière. L’équipe s’est offerte quelques bonnes chances de marquer, mais elle a été incapable de trouver le fond du filet.

«Ç’a fini 5-0 et c’est certain que si on regarde l’allure du match, ça n’a pas été notre meilleur des trois dernières semaines […] On était fatigués et on a fait quelques erreurs», a analysé l’entraineur-chef Éric Haley après la rencontre.  

«C’est une claque au visage, a admis le vétéran Maxime Villemaire, sans cacher sa déception. C’est triste d’avoir offert un spectacle comme ça aux partisans lors d’un match aussi important. Maintenant, on arrive en séries et on sait qu’il faudra mieux jouer. On sera prêts.»

Cette défaite a mis fin à une séquence de trois victoires consécutives pour le groupe louperivois, une période où l’attaque des 3L avait retrouvé sa touche. C’est néanmoins sur ces gains et les performances générales des dernières semaines que le groupe souhaite bâtir pour «la vraie saison». Sachant qu’elle affrontera Thetford Mines depuis un moment déjà, la formation a d’ailleurs déjà commencé sa préparation. 

«On est un club quand même confiant et on sait qu’on peut battre chaque équipe dans cette ligue. Je crois qu’on est meilleurs que notre fiche l’indique. On parle des séries depuis trois semaines et on a tous hâte que ça commence», a souligné Louick Marcotte, rétabli d’une blessure et excité pour le défi à venir. 

«On veut arriver à Thetford Mines avec du chien. On a une bonne idée de ce qu’on veut accomplir et je pense qu’on va être difficiles à affronter. Ça va faire mal, mais on y va un match à la fois. On recommence à zéro», a ajouté Maxime Villemaire.  

MAXIME ST-CYR 

Notons que l’attaquant des 3L de Rivière-du-Loup, Maxime St-Cyr, a remporté le championnat des pointeurs de la LNAH avec une récolte de 52 points en 28 matchs. À sa saison recrue, l’athlète s’est illustré avec 27 buts et 25 passes. Au chapitre des buts, il a été battu au dernier match par Alexandre Goulet (29) de l’Assurancia de Thetford Mines. 

Questionné à savoir s’il s’attendait à une telle performance à sa première saison, lui qui est devenu le premier joueur depuis Marc-André Tourigny à terminer au 1er rang des pointeurs, St-Cyr a avoué qu’il n’accordait pas beaucoup d’importances aux statistiques. «L’important, c’est d’aider l’équipe à gagner», a-t-il dit, donnant aussi beaucoup de crédit à ses coéquipiers.  

 


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article