Publicité

2 février 2022 - 17:36 | Mis à jour : 17:51

Les Albatros se joignent au mouvement #Onveutjouer

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les Albatros du Collège Notre-Dame ont ajouté leur voix à celles de plusieurs autres organisations sportives qui réclament la reprise des matchs et des compétitions sportives à travers le mouvement #Onveutjouer, un cri du cœur collectif lancé ce mercredi 2 février 2022 au Québec. 

Initiative de l’équipe de hockey des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), le mouvement obtient actuellement un appui dans toutes les régions de la province et il est partagé allègrement sur les réseaux sociaux. Le message est simple : après des semaines d’arrêts et d’entrainements sans affrontement, les étudiants-athlètes, les joueurs du hockey mineur, les joueurs récréatifs et les adultes veulent pouvoir recommencer à jouer, et pour de bon. 

«Certes, nous pouvons pratiquer, mais rien ne remplace les parties. Le hockey est une passion, les jeunes sont passionnés par la game! Nos joueurs savent qu’ils doivent pratiquer pour s’améliorer, mais rien ne peut remplacer les parties de la fin de semaine», peut-on lire dans un message partagé par les Albatros et d’abord relayé par les Estacades de la Mauricie. 

«Le sport collectif, c’est plus que pratiquer et jouer entre amis à la patinoire du coin. C’est l’intensité, la camaraderie, les victoires, les échecs et la discipline qui façonnent les adultes de demain.»

Rejoint en fin d’après-midi, l’entraineur-chef Mike Maclure ne cache pas avoir été déçu, voire frustré, par le point de presse du premier ministre François Legault, mardi. Si le gouvernement a donné le feu vert à la réouverture des gyms et à la pratique d’activités sportives, il n’a jamais été question de la reprise des matchs et des compétitions. 

«Nous n’avons plus de réponse pour nos joueurs, et malheureusement, personne ne semble pouvoir nous donner l’heure juste», déplore-t-il. «Les joueurs restent forts, ils le sont plus que moi en ce moment, mais c’est difficile. Il faut leur permettre de revenir au jeu.»

Au hockey, la frustration est d’autant plus rehaussée puisque les équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) reprendront les matchs dans les jours à venir. Le Québec est aussi la seule province à ne pas autoriser la tenue de parties de hockey. 

Notons qu’en fin de journée, mardi, les 3L de Rivière-du-Loup, qui évoluent dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), ont aussi appuyé le mouvement #Onveutjouer. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article