Publicité

20 janvier 2022 - 08:01 | Mis à jour : 08:31

La Série Trail Polaire Gaspesia de retour au Mont-Saint-Mathieu 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le parc du Mont-Saint-Mathieu sera à nouveau l’hôte d’un événement de la Série Trail Polaire Gaspesia le 26 mars prochain. Le rendez-vous revient ainsi dans les Basques pour une troisième fois après des organisations couronnées de succès en 2018 et 2019. 

Présenté à même le domaine de la station de ski, l’épreuve de la Série Trail Polaire Gaspesia proposera un parcours de course à pied nocturne sur neige et de skimo dans une «ambiance amicale et festive». En nouveauté cette année : un parcours de 20 km s’ajoutera aux 1, 2, 5 et 10 kilomètres offerts tradionnellement dans le cadre de la série afin que chaque participant puisse réaliser un défi à sa mesure. 

Petits et grands, sportifs occasionnels ou plus sérieux… l’activité est pour tout le monde, assure Jean-François Tapp, directeur de course pour Événements Gaspesia, l’organisme à but non lucratif derrière le projet.

«L’objectif de la Série Trail Polaire Gaspesia est de faire découvrir ou redécouvrir à la population sportive régionale le plaisir jouer dehors en hiver, tout en sortant de notre zone de confort», explique-t-il. 

Gravir une montagne dans la neige, dans l’obscurité de surcroit, voilà ce qui attend les participants encore cette année. «Pour 95 % des participants, c’est un défi qui te sort de ta zone de confort. Sur la neige, en montagne, le soir, l’hiver…c’est un paquet de paramètres qu’on a à affronter qu’on ne retrouve pas dans une simple sortie de course à pied», souligne l’organisateur, soulignant qu’il s’agit d’une expérience unique à vivre.

Selon Jean-François Tapp, l’événement est aussi une belle porte d’entrée vers la course en sentier pour quelqu’un qui accumule les distances sur la chaussée. 

«C’est vraiment un beau premier contact, puisqu’on n’a pas à se préoccuper des roches, des racines. On retrouve toutefois le dénivelé et le rythme qui est différent. Il faut mettre sa montre dans ses proches, puisque les temps sont bien différents, mais c’est vraiment une belle façon d’explorer un autre univers et de se dépasser.»

Inspirée par une activité similaire qui se déroulait dans le secteur du mont Orford, en Estrie, Jean-François Tapp a lancé la Série Trail Polaire Gaspesia il y a quelques années. Depuis que la série a vraiment pris son envol, trois événements sont organisés chaque hiver et le Mont-Saint-Mathieu est devenu un endroit «incontournable». 

L’organisation est d’ailleurs de retour sur place après quelques années d’absence forcée en raison de la pandémie. En 2020, le rendez-vous avait dû être annulé comme plusieurs autres. 

«Nous sommes très heureux d’être de retour», confirme M. Tapp. «C’est une montagne coup de cœur pour moi, notamment grâce à ses formes qui permettent de faire un parcours vraiment intéressant. On y retrouve le plus petit dénivelé de la série, mais c’est tout de même un parcours exigeant avec des sections plus rapides», constate-t-il, tout en saluant la qualité des infrastructures. 

Selon lui, le coucher de soleil qui accompagne les coureurs au début de la soirée fait partie du charme de l’endroit. «Quand les départs sont donnés, il fait encore clair en mars. Le coucher de soleil, combiné à la vue sur le fleuve, ça ajoute vraiment quelque chose de magique et de particulier à cet événement-là.»

Le rendez-vous du Mont-Saint-Mathieu est le seul à être organisé au Bas-Saint-Laurent. L’organisation y tient aussi beaucoup, puisqu’il permet de garder contact avec la communauté de coureurs de la région. Des participants de Québec n’hésitent pas non plus à faire la route pour l’occasion.

Dans l’Est-du-Québec, la série fera d’abord escale à la Station touristique Pin Rouge (New Richmond), le 5 février, puis au Mont Béchervaise (Gaspé), le 26 février. Elle est sanctionnée par la Fédération québécoise d’athlétisme (FQA). 


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article