Publicité

7 janvier 2022 - 15:48 | Mis à jour : 18:27

Jeux du Québec : les organisateurs contraints d’annuler pour mars 2022

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

La 56e Finale des Jeux du Québec de Rivière-du-Loup est sur le point d’être annulée, du moins à court terme. La nouvelle, d’abord rapportée par la station de radio CIEL-FM, sera confirmée la semaine prochaine, confirment des sources bien au fait du dossier. 

Les employés des Jeux auraient appris la décision au cours des derniers jours. Celle-ci n’a surpris personne, alors que de sérieuses contraintes sanitaires, imposées par le gouvernement du Québec, empêchent actuellement la tenue des compétitions de qualification.

Il s’agirait d’une deuxième annulation pour ce grand rendez-vous du sport amateur au Québec qui devait avoir lieu, initialement, à l’hiver 2021. À la suite du premier report, la 56e Finale devait être présentée du 4 au 12 mars 2022. L’équipe y travaille intensément depuis plusieurs mois déjà.

2027

Selon une des sources rencontrées, l’un des scénarios étudiés par le Comité organisateur repousserait les Jeux du Québec à Rivière-du-Loup après ceux de Rimouski (2023) et ceux de Trois-Rivières (2025). En maintenant la tradition de jeux présentés aux deux ans, les jeux pourraient être, le conditionnel est important, présentés en 2027 en sol louperivois.

Plusieurs éléments doivent entrer en considération (dont la disponibilité des employés, des bénévoles et des partenaires) et une réflexion aura lieu au cours des prochaines semaines. 

RESTRICTIONS

À la fin décembre, peu avant la pause des Fêtes, la directrice générale du comité organisateur de la 56e Finale n’avait pas caché son inquiétude devant l’augmentation fulgurante du nombre de nouveaux cas de COVID-19 et les récentes restrictions imposées par Québec.

Elle soulignait que la suspension des compétitions et des tournois sportifs avait jeté une douche froide sur l’organisation, alors que des centaines d’athlètes devaient toujours assurer leur place dans différentes disciplines au programme.

«Avec la suspension des compétitions, ça veut dire qu’il n’y a pas de qualifications. Et sans ça, qui vient aux Jeux du Québec?», avait-elle mentionné. «On est capable faire une finale avec 50 % moins de spectateurs, mais on ne peut pas faire une finale sans athlètes.»

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Est sur le point d’annuler et annuler est différent, je crois que les repousser de trois semaines serait possible, si à la fois le comité organisateur est préparé

    Martin plante - 2022-01-07 23:45